Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2022 et février 2023

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 107 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Vous êtes en train de démontrer que le peuple a eu raison de ne pas vous faire confiance…

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Je conclurai en disant qu'il n'est pas du tout étonnant que le parti Renaissance n'ait eu aucun élu dans les outre-mer.

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Connaissez-vous l'état des hôpitaux dans nos territoires ? Imaginez-vous à quel point l'hôpital public a été abandonné par l'État depuis des décennies ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

…est en train de me culpabiliser en disant : « C'est parce que vous n'êtes pas vaccinés chez vous. » Ça veut dire quoi ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Vous ajoutez de l'indécence à l'indécence ! Notre collègue, lorsque je parle de gens qui meurent,…

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

On peut ne pas avoir d'états d'âme, mais lorsque nous vous parlons de souffrance, d'impossibilité d'accéder à l'hôpital, de morts – nos parents, nos frères, nos sœurs –, vous nous répondez…

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Malgré le décalage horaire et la distance, des gens sont en train de suivre en direct cette séance de l'Assemblée nationale, parce que, jusqu'à ce soir, ils croyaient encore que la démocratie fonctionnait pleinement en France. Vous êtes en train de démontrer que l'on peut être minoritaire et empêcher le débat démocratique d'avoir lieu.

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

S'il y en a un parmi nous qui est calme et posé, c'est bien le collègue Max Mathiasin ; s'il s'énerve, cela veut dire que les choses sont vraiment allées très loin. Ce qui se passe dans nos territoires, vous ne l'imaginez pas.

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Je laisse à votre sagacité cette citation de Desmond Tutu : « Rester neutre face à l'injustice, c'est choisir le camp de l'oppresseur. »

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Chers collègues, quel que soit le banc sur lequel vous siégez, je vous exhorte à voter ce texte ! Si, par orgueil – ce que l'on peut comprendre chez certains d'entre vous – vous ne le faites pas pour ces personnels suspendus, faites-le au moins pour les patients dont certains meurent en ce moment même sur les brancards dans les hôpitaux. Se tromper est humain ; s'entêter est criminel !

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Comment ne pas désormais intégrer dans notre réflexion et dans nos décisions à venir l'aveu de la représentante de Pfizer, le 10 octobre dernier, devant le Parlement européen médusé, reconnaissant que les vaccins n'ont jamais – jamais ! – été testés contre le risque de contamination. Ainsi s'écroule l'argument socle de la suspension des personnels non vaccinés.

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Encore une fois, où est l'éthique ? De quelle éthique parlez-vous ? Est-elle à géographie variable ? La France est-elle prête à assumer d'être d'un côté la deuxième puissance maritime mondiale, grâce à ses territoires dits d'outre-mer, et de l'autre côté d'exposer aux yeux du monde entier sa capacité à exclure des populations de l'accès à un droit aussi fondamental que celui de la santé ? Il est temps pour le Gouvernement et pour la représentation nationale de s'honorer en reconsidérant sans délai la situation de ces personnels, comme l'ont déjà fait tant d'autres pays. En effet, qu'ils soient un ou plusieurs milliers, ces professionnels ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Où est l'éthique ? Pour nombre de nos compatriotes, l'accès aux soins est dans de nombreux cas impossible. Obtenir un rendez-vous médical relève du parcours du combattant. Le suivi médical est hypothétique. Seuls ceux qui peuvent payer un billet d'avion à un prix prohibitif pourront espérer se faire soigner dans l'Hexagone. Pour les autres, la triste règle, c'est désormais : se sauve qui peut, financièrement. En définitive, ces populations sont prises en otage par les décisions dogmatiques du Gouvernement qui, après les avoir empoisonnées au chlordécone, assume de les priver aujourd'hui du droit aux soins. Quoi qu'on en dise, c'est une triple violence ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Où était l'éthique à ce moment-là ? Où est l'éthique aujourd'hui ? Ni Philippe, ni son épouse n'ont commis de faute professionnelle ou de manquement. Dans les familles, ce drame de l'exclusion forcée provoque un désarroi absolu qui va nourrir les violences et les situations de non-droit ; ces suspendus ne sont ni salariés ni chômeurs. Dans les établissements de santé, la permanence des soins n'est désormais qu'une chimère. Il est devenu impossible d'assurer la continuité du service public hospitalier et la prise en charge des patients est plus que compromise, notamment dans les Ehpad. L'État doit reconnaître ses responsabilités dans l'abandon de nos ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Si l'on considère le contexte ultramarin, ces familles suspendues avaient-elles des raisons de s'opposer à cette injonction à l'injection ? Le scandale de la chlordécone, sa gestion opaque et ses conséquences sur la santé des populations pour des générations, l'incapacité de l'État à endosser ses responsabilités justifient amplement leur position.

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Je pense en ce moment même à Philippe, infirmier qui a perdu son père atteint d'un cancer lié à la chlordécone. Sa mère, diabétique, doublement vaccinée, est morte des suites du covid. Philippe s'est senti trahi ; il n'a pas eu confiance dans la parole de l'État. Outre le deuil qui le frappe, ce couple est donc privé de tout revenu, son épouse, soignante elle aussi, étant suspendue également. Leur fils Olivier, qui était un brillant étudiant, sombre chaque jour dans la marginalité depuis que ses parents ne peuvent plus financer ses études. Combien de familles, comme celle de Philippe, n'ont pu se réinsérer ? Il vous faut comprendre que les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Si, dans toute la France, la suspension des personnels a causé un tort considérable au fonctionnement des établissements de soins et de secours, qui ne disposent pas de moyens humains suffisants, dans les outre-mer, ce phénomène se mesure au centuple. Un chiffre : en Guadeloupe, seuls 20 % des personnels présentent un schéma vaccinal complet à trois doses. Un cinquième seulement ! La suspension des personnels non vaccinés vient donc aggraver sensiblement les problèmes de chômage endémique et de pauvreté, dans un contexte, rappelons-le, de vie chère.

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

...on nous dit à longueur de journée que les personnels suspendus sont peu nombreux, comme si le nombre pouvait justifier une quelconque injustice ; que beaucoup se sont réinsérés ; que leur réintégration poserait un problème d'éthique, en particulier par rapport à ceux qui sont vaccinés.

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Nous sommes donc appelés à nous prononcer, sans aucun dogmatisme, avec beaucoup de sérénité, avec intelligence et, surtout, hors d'un état d'esprit guerrier, sur l'avenir de milliers d'hommes et de femmes, jusque-là pleinement investis dans un service public. Aujourd'hui, bien que non éradiqué, le virus n'est plus aussi virulent – c'est une réalité – alors que la pénurie de soignants embolise nos hôpitaux au point de compromettre l'accès aux soins, notamment pour les plus démunis. Et pourtant, dans les grands médias nationaux aux ordres de quelques milliardaires,…

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Le présent texte, portant réintégration du personnel des établissements de santé et de secours non vacciné grâce à un protocole sanitaire renforcé, présenté par notre excellente collègue Caroline Fiat, nous offre l'opportunité de renouer et de nous réconcilier avec la stratégie consistant à « convaincre plutôt que contraindre », préconisée par l'OMS.

Consulter

Intervention en hémicycle le 24/11/2022 : Réintégration du personnel des établissements de santé non vacciné

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

La suspension des personnels soignants et de secours a débouché sur une crise sociale aux effets dévastateurs, partout en France, mais particulièrement dans les territoires dits d'outre-mer.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 23/11/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Je voterai ces sous-amendements mais je ferai remarquer à M. Vigier que les suspensions de soignants qui s'éternisent s'apparentent à une interdiction à vie.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 16/11/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Je n'ai jamais vu un rapporteur aussi malmené et maltraité. Pourquoi ? Il vous montre la lune et vous regardez son doigt. Il soulève un problème de fond, la reproduction des inégalités sociales, que le système des bourses ne permet pas d'enrayer. Vous parlez d'ascenseur social ? Même les escaliers sont inaccessibles ! Le Rassemblement National veut réserver les aides aux étudiants français. Mais s'il est impossible de faire des études longues, vous serez contraints de faire appel à l'immigration que certains diront « choisie » – et les têtes de file viendront de partout sauf de la France. Continuez comme cela et vous verrez !

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 16/11/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

. Un problème de fond est posé et il ne faut pas donner de réponses de façade. Oui, il y a une inégalité de condition entre deux jeunes étudiants dont l'un vient d'une famille aisée et l'autre d'une famille défavorisée. Vous dites que certains jeunes de familles aisées travaillent. Certes, mais il faut distinguer le travail choisi et subi. Pour ceux qui n'ont pas le choix, travailler compromet les chances de réussite. Parmi ceux-là, il y a tous ceux qui viennent des territoires d'outre-mer et dont les parents ne peuvent pas suivre. Et d'où sortez-vous que celui qui fait des études longues bénéficie d'un droit à la paresse ? Depuis ce matin, vous ...

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 16/11/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Je tiens à apporter un total soutien à Louis Boyard. Peut-être en raison de sa jeunesse, certains se permettent de n'être pas toujours corrects avec lui. Par certains moments, l'ambiance dans cette enceinte ressemble à celle de l'émission Touche pas à mon poste.

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 16/11/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Ce texte n'a pas pour objet la levée de l'obligation vaccinale – et je le regrette car je l'aurais votée ! Il ne faut pas se tromper de débat : il s'agit, en l'occurrence, de répondre à un problème d'offre de soins. Certains affirment que le nombre de soignants concernés est infinitésimal. C'est peut-être vrai en Europe mais, outre-mer, les carences en matière d'accès aux soins appellent à plus de gravité. L'absence de soignants dans les hôpitaux, dans le secteur de l'hospitalisation à domicile et chez les sapeurs-pompiers fait peser un péril sur les habitants de nos territoires, qui sont aussi la France. Vous devez le prendre en considération. Madame ...

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 16/11/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

S'il est désormais admis que, dans toute la France, l'application de la loi du 5 août 2021 a causé un tort considérable, ce phénomène se mesure au centuple dans les territoires dits d'outre-mer. Cette loi, a en effet, brutalement jeté à la rue des milliers de professionnels du soin et du secours, aggravant sensiblement les phénomènes de chômage endémique et de paupérisation, dans un contexte de vie chère. Il vous faut comprendre que les spécificités du marché du travail dans nos territoires rendent impossible toute réorientation professionnelle des personnels suspendus, à moins de les condamner à l'exil vers la France, qui amplifie la saignée ...

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 16/11/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Au nom de la social-démocratie ou du libéralisme, on ne peut pas jeter en pâture des branches entières, notamment dans les outre-mer. En France, le Smic est indexé sur l'évolution des prix, non sur leur niveau. Si tel était le cas, il y aurait eu dans les outre-mer où la vie chère est avérée, un salaire minimum supérieur à celui de la métropole.

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

J'ai oublié de dire que, bien entendu, nous voterons avec force, détermination et conviction les crédits de la mission "Outre-mer" .

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Comme vous êtes un homme de parole, engagez-vous tout de suite devant nous : dites-nous quel sort sera réservé à tous ces amendements de bon sens que nous avons votés à une large majorité !

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Je tiens à vous remercier, madame la présidente, ainsi que tous ceux qui sont présents à cette heure tardive. S'il est vrai que l'hémicycle n'est pas rempli – mais nous ne nous y attendions pas –, il l'est davantage que les années précédentes. Lorsque c'est en bonne voie, je considère qu'il faut le dire. Il faut encourager davantage de collègues du groupe Renaissance à assister aux débats. Nous sommes contents d'avoir fait adopter beaucoup d'amendements ; si vous aviez été plus nombreux, cela nous aurait embêtés, mais nous y aurions vu un signe d'intérêt pour les enjeux de nos territoires. Ce soir, la démocratie semble gagner la partie sur tapis ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Sans exagérer, nous avons vécu une séance historique. Je suis député depuis quelque temps – c'est mon troisième mandat – et je n'ai jamais vécu un moment aussi fort, durant lequel les spécificités de nos territoires ont été comprises.

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Il vise à étendre le passeport mobilité aux personnes engagées dans un parcours de validation des acquis de l'expérience (VAE). On connaît la situation économique et sociale, pourtant de nombreux secteurs, notamment la culture et l'artisanat, bénéficient chaque année d'un regain d'intérêt et suscitent corollairement une éclosion d'initiatives associatives. Très souvent engagées dans des projets de forte valeur pour leur territoire, celles-ci font appel à des bénévoles ou à des professionnels, qui recourent à leurs connaissances traditionnelles et empiriques pour encadrer le public et transmettre leurs compétences. Beaucoup ne peuvent accéder à la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Nous affirmons que la politique de l'État en faveur du développement économique des territoires dits d'outre-mer ne peut se limiter à des exonérations de charges patronales, de surcroît octroyées quasi exclusivement aux grandes entreprises. Celles-ci sont sous-représentées dans notre tissu économique, et lorsqu'elles y sont installées, elles se trouvent souvent en situation de monopole ou d'oligopole – en tout cas en position dominante. Face à l'ampleur du chômage dans les collectivités d'outre-mer, ces exonérations ne fonctionnent pas et contribuent à systématiser l'offensive contre les cotisations sociales. L'amendement tend donc à créer un fonds ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Nous sommes en train de mener au score, ce n'est pas le moment de demander des temps morts : faisons voter le maximum d'amendements, et nous verrons ensuite si le 49.3 est de nouveau utilisé. Allons-y franchement !

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Je félicite le ministre délégué pour sa franchise et pour avoir reconnu ses torts. Mais je demande à mes collègues de ne plus s'émouvoir des petites provocations émanant d'un camp ou de l'autre. Nous nous sommes engagés à aller vite, alors votons !

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Je vais le présenter rapidement, mais je voudrais simplement rappeler au ministre délégué, qui nous dit depuis le début de la séance qu'il y a de l'argent qui ne sert à rien, que la question de l'amiante pose un vrai problème de santé publique. En l'occurrence, nous avons l'occasion de dépenser cet argent de manière efficace, afin d'aider tous ceux qui sont en difficulté. Quant à cet amendement, il a trait à la vie chère, qui est une réalité. L'État reconnaît d'ailleurs ce phénomène quand il assure une rémunération majorée à ses fonctionnaires outre-mer ; mais malheureusement, la majeure partie de nos populations ne bénéficie pas d'aides ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

puisque ce que nous demandons, c'est un vrai plan logement fondé sur une vraie consultation des élus des territoires, un plan qui présente des propositions par territoire et non pour la globalité des outre-mer – comme pour entretenir une forme de confusion ou d'opacité. L'amendement propose d'inscrire dans le budget ce que vous vous êtes engagé à faire. Alors demandez à vos amis de le voter : ce serait logique, parce qu'il est dans le droit fil de ce que vous vous évertuez à nous expliquer. Et j'espère bien un vote unanime !

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Monsieur le ministre délégué, c'est précisément l'adoption de cet amendement qui actera vos engagements verbaux

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Par cet amendement, nous souhaitons vous signaler qu'il est urgent de mettre en œuvre un vrai plan logement dans les outre-mer. Monsieur le ministre délégué, vous avez dit que ce n'était pas seulement une question d'argent mais aussi d'orientation. Il est vrai que les Plom 1 et 2 n'ont pas donné satisfaction. Les logements indignes et insalubres représentent près de 13 % du parc de logements dans les outre-mer contre 1,3 % dans l'Hexagone. Vous devez avoir ces chiffres à l'esprit. J'ajoute que si 80 % des habitants des outre-mer sont éligibles au logement social, seuls 15 % en bénéficient. Cela signifie que certains semblent tellement découragés qu'ils ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Il est en effet nécessaire d'assainir les procédures d'exportation des biens culturels et je suis prêt à soutenir cet amendement, mais j'aimerais que le Président de la République, le Gouvernement et la représentation nationale se préoccupent également de l'importation des œuvres d'art. Je pense en particulier aux pays dits du tiers-monde, dont les œuvres se retrouvent aujourd'hui dans les grands musées français. Certes, les choses commencent à changer, mais il est urgent de mettre fin au pillage des pays d'Afrique au bénéfice des musées français.

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Ce sont des simulacres de procès, mais le Gouvernement décide de laisser faire ! De quelle justice parle-t-on ? J'appelle tous nos collègues conscients des difficultés de nos territoires à soutenir cet amendement, malgré l'opposition injustifiée de M. le garde des sceaux.

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/10/2022 : Projet de loi de finances pour 2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Jean-Philippe Nilor

Dans nos territoires, les personnes qui ne maîtrisent pas toutes les subtilités du français ou qui ne le comprennent pas avouent parfois, devant le juge, des actes répréhensibles qu'ils n'ont pas commis !

Consulter