Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2022 et octobre 2022

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Résultats 1 à 9 sur 9 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires économiques - Intervention le 27/07/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurent Alexandre

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Question orale du 19/07/2022 : Souveraineté industrielle

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurent Alexandre

Pour ce qui est d'accompagner les salariés, il s'agissait peut-être tout simplement de permettre au repreneur de reprendre cette société avec Renault dont l'État est actionnaire. Quant à mon curriculum vitae, je vous invite à revoir vos fiches, elles sont fausses.

Consulter

Question orale du 19/07/2022 : Souveraineté industrielle

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurent Alexandre

Vous engagez-vous à intervenir auprès de Renault pour assurer des commandes afin de permettre la reprise de la SAM ?

Consulter

Question orale du 19/07/2022 : Souveraineté industrielle

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurent Alexandre

Monsieur le ministre de l'économie, comment pouvez-vous parler de réindustrialisation de la France et laisser délocaliser toutes les fonderies ? La stratégie du Gouvernement et de Renault est-elle de faire en sorte qu'il n'y ait plus une seule fonderie en France ?

Consulter

Question orale du 19/07/2022 : Souveraineté industrielle

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurent Alexandre

L'État est en effet actionnaire de Renault. Cette décision a entraîné le licenciement de 333 salariés dans un territoire, le bassin minier de Decazeville, déjà meurtri par le déclin industriel et la fermeture de sa maternité. Nous avons appris hier que le projet de reprise de l'activité de la SAM, défendu par un industriel français et soutenu par les collectivités locales, a été retiré. Pourquoi ? Parce que l'État refuse de s'y engager. C'est un abandon lâche et cruel des populations concernées, des salariés mais aussi des intérêts économiques du pays.

Consulter

Question orale du 19/07/2022 : Souveraineté industrielle

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurent Alexandre

Pourquoi abandonner la SAM, seule fonderie en France à posséder un bureau d'études ? Cette usine travaillait principalement avec Renault pour la fabrication de moteurs hybrides et électriques – pourtant vantés comme étant l'avenir. Cette situation est inacceptable. Elle résulte du choix de Renault de délocaliser cette activité en Espagne et en Roumanie. Elle résulte du choix politique du Gouvernement d'accepter cette délocalisation.

Consulter

Question orale du 19/07/2022 : Souveraineté industrielle

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Laurent Alexandre

Quel est l'avenir des fonderies en France ? MBF dans le Jura, Fonderie du Poitou, Fonderie de Bretagne et maintenant la SAM – Société aveyronnaise de métallurgie – en Aveyron : fermetures de sites, licenciements, délocalisations. Pourtant, la fonderie est un maillon indispensable de la souveraineté industrielle ainsi que de la bifurcation écologique.

Consulter