Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2022 et février 2024

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 57 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 16/01/2024 : Les fonds d'aides au développement internationaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Si nous ne pouvons que saluer l'augmentation de celui-ci, nous ne comprenons pas la réforme des corps diplomatiques, qui a pour conséquence une perte de compétences et de technicité de si beau et difficile métier qu'est celui de diplomate. Un vrai contrôle politique de l'APD par le ministère des affaires étrangères et une implication plus importante des ambassadeurs dans ce domaine permettront de maintenir la vocation historique et universaliste que notre pays a toujours incarnée. Ce qui nous anime, au Rassemblement national, c'est avant tout l'intérêt de la France et des Français, même lorsqu'il s'agit d'aide publique au développement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 16/01/2024 : Les fonds d'aides au développement internationaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Grâce à l'augmentation de son aide publique au développement (APD), la France est devenue le quatrième contributeur du monde en la matière. Et c'est sans compter l'aide de l'Union européenne – qui correspond à 10 % de son budget total –, à laquelle nous avons participé également à hauteur de 18,5 % en 2023. Ainsi, l'an dernier, les Français ont contribué, au total – il faut le rappeler –, à hauteur de 20 milliards d'euros. Au Rassemblement national, nous considérons que, si elle est nécessaire, la politique d'aide publique au développement doit être évaluée sous l'angle de l'intérêt des Français. C'est avant tout leur argent, et nous devons ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 13/12/2023 : Discussion d'une proposition de loi

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Comme cela a été indiqué lors de l'examen du texte en commission des affaires étrangères, notre pays ne cesse de développer ses relations avec le Kazakhstan, sur le plan tant stratégique qu'économique. L'importance stratégique du Kazakhstan, carrefour de l'Eurasie et voisin de la Russie et de la Chine, est à mettre en parallèle avec son importance économique, notamment sur le marché des produits énergétiques, tels que le gaz, le pétrole ou l'uranium. Il s'agit d'un pays clé pour la stabilité d'une région, l'Asie centrale, qui a subi l'offensive des mouvements islamistes fondamentalistes. La France et le Kazakhstan montrent un intérêt mutuel pour le ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Cet amendement vise à dénoncer l'instrumentalisation de la Conférence sur l'avenir de l'Europe, et en particulier de la consultation – dite citoyenne – organisée à cette occasion.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Par cet amendement, le Rassemblement national refuse l'affaiblissement du Conseil européen. Les chefs d'État et de gouvernement qui y participent ont été élus démocratiquement par les peuples européens pour les représenter.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Nous rejetons l'orientation fédéraliste des conclusions de la Conférence sur l'avenir de l'Europe. Nous ne pouvons accepter que le Parlement européen devienne souverain. C'est une instance de coopération et de discussion qui ne dispose pas de l'initiative législative. Une représentation ne peut être que nationale. Il n'y a pas un peuple européen, je le répète, mais des peuples d'Europe. Vous nous proposez un projet politique que nous combattons, un projet impérialiste qui va se faire contre les peuples européens.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Compte tenu de la crise migratoire actuelle, nous considérons qu'un élargissement de l'Union européenne à des pays dont les frontières ne permettent pas de réguler les flux est inenvisageable. Actuellement, nous ne contrôlons même pas les frontières de l'Europe ; les étendre ne ferait donc qu'empirer la situation.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Nous ne pouvons accepter que les États membres perdent leur droit de veto au Conseil européen, car ce droit garantit le respect ultime de leur souveraineté nationale. Vous ne pouvez faire l'impasse sur les résultats d'élections qui ont porté au pouvoir, dans plusieurs pays européens, des gouvernements demandant le respect de leur souveraineté nationale. En quelque sorte, vous établissez une hiérarchie entre Européens : vous estimez que certains peuvent voter et que d'autres ne le peuvent pas. Belle leçon de démocratie, encore une fois !

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Mais votre démocratie est à géométrie variable : vous balayez le référendum d'un revers de main, tout en nous expliquant que les 0,2 % que constituent les participants à la Conférence sont représentatifs ! Pourquoi ne voulez-vous pas mentionner dans la proposition de résolution le seul référendum organisé sur l'Europe au cours des vingt dernières années ? Que craignez-vous ?

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

L'article 3 de notre Constitution dispose que la souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Nous rejetons les conclusions de la Conférence sur l'avenir de l'Europe, d'abord du fait de l'absence de transparence dans le processus de sélection des citoyens qui y ont participé, et ensuite parce qu'il est faux de prétendre, comme on peut le lire dans l'introduction du rapport sur les résultats finaux de la Conférence, que « tous les Européens » ont eu « leur mot à dire ». Vous avez évoqué, monsieur le rapporteur, une large consultation : en réalité, seulement 0,2 % de la population de l'Union européenne a été consultée. Compte tenu de cette absence de transparence et de démocratie, nous rejetons ce texte.

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Les Français vont s'exprimer le 9 juin, et il faudra bien les entendre !

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/11/2023 : Conférence sur l'avenir de l'europe

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Par cet amendement, nous souhaitons ajouter un alinéa rappelant que les Français ont rejeté le référendum de 2005. Vous qui êtes de grands démocrates, écoutez-les ! M. Petit a déclaré tout à l'heure, sans voir le problème, que la France était un tout petit bout de l'Europe : quelle honte, nous sommes choqués ! D'un seul revers de main, vous avez balayé le référendum, les Français et la France !

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/05/2023 : Lutte contre les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

C'est d'ailleurs bien là que le bât blesse : si le texte propose d'imposer aux influenceurs établis à l'étranger de se faire représenter légalement, afin de pouvoir les sanctionner s'ils enfreignent la loi, comment comptez-vous faire s'ils refusent ? Enfin, pour ce qui est des influenceurs qui enfreignent la loi par ignorance, on ne peut que regretter que notre proposition de conditionner le droit de contractualisation – avec un annonceur, par exemple – à l'obtention du certificat de l'influence responsable de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité (ARPP) n'ait pas été retenue. Ce certificat, qui existe déjà, est l'occasion de dispenser ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/05/2023 : Lutte contre les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Ces chiffres doivent cependant être nuancés par ceux de l'Observatoire de l'influence responsable, qui relevait qu'en 2022, les manquements aux règles en vigueur étaient davantage le fait d'influenceurs ne possédant qu'une faible audience, dont 31 % des contenus analysés ne respectaient pas la loi, que celui d'influenceurs à forte audience, qui tendent à se professionnaliser. À rebours de la stigmatisation générale des influenceurs, il convient de souligner que le haut niveau d'infraction constaté par la DGCCRF est avant tout le symptôme de la nouveauté de cette activité et des conditions de sa professionnalisation. L'absurdité du métier d'influenceur, c'est ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/05/2023 : Lutte contre les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

La plupart de ces raccourcis dangereux se fondaient sur une enquête réalisée par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui soulignait que six influenceurs sur dix enfreignent la loi.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/05/2023 : Lutte contre les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Nous n'avons pourtant eu de cesse de dénoncer les contrevérités proférées à tout va sur ce sujet. Il est un mensonge qui doit être dénoncé avec une énergie particulière : non, le marché de l'influence n'a jamais été le no man's land décrit par certains. Les influenceurs ne sont rien d'autre que des publicitaires et, à ce titre, ils sont soumis aux mêmes lois que n'importe quelle agence de publicité. La levée de boucliers d'une myriade d'influenceurs de renom, qui ont publié une déclaration commune contre le texte en mars dernier, témoigne bien de l'incompréhension des milliers de créateurs qui, malgré leur respect de la loi, ont été désignés du ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/05/2023 : Lutte contre les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Sachant cela, on comprend mal les propos de M. le rapporteur Delaporte, qui hier encore divaguait sur BFMTV sur la prétendue incurie du Rassemblement national vis-à-vis de la régulation du marché de l'influence.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/05/2023 : Lutte contre les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Au total, ils ont déposé pas moins d'une cinquantaine d'amendements sur les différentes versions pour nourrir la proposition de loi de mesures pertinentes.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/05/2023 : Lutte contre les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

À eux seuls, les députés du Rassemblement national avaient en effet déposé la moitié des amendements proposés en séance sur la première version du texte.

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/05/2023 : Lutte contre les arnaques et les dérives des influenceurs sur les réseaux sociaux

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

C'est un feuilleton long de trois mois qui s'achève aujourd'hui avec le vote définitif de cette proposition de loi. Un premier texte avait été déposé en février lors de la niche parlementaire du groupe Socialistes et apparentés. Inabouti, il avait été retiré à l'issue de sa présentation en séance au profit d'un nouveau texte censé faire l'objet d'une « collaboration rédactionnelle transpartisane » – une collaboration transpartisane qui a cependant officiellement exclu le plus important – et le seul – parti d'opposition du pays

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/05/2023 : Crise de l'hôpital public

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Cela en dit long sur son implication et son intérêt pour l'hôpital public. Cela étant dit, je souhaite vous interpeller sur la situation dans les hôpitaux de taille moyenne, notamment sur celle du centre hospitalier intercommunal Castelsarrasin Moissac, situé dans ma circonscription, dans le Tarn-et-Garonne, qui couvre un bassin de population d'environ 85 000 habitants et dans lequel 50 % des postes médicaux de titulaires sont soit vacants, soit occupés par des remplaçants. Quand revaloriserez-vous les médecins contractuels qui ne sont pas mis à disposition par des agences d'intérim ? Quand revaloriserez-vous les hôpitaux de taille moyenne, qui garantissent un ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 05/05/2023 : Crise de l'hôpital public

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Madame la ministre déléguée, je vous remercie pour votre présence dans notre hémicycle mais je m'étonne de l'absence du ministre de la santé et de la prévention, alors que nous débattons de la crise de l'hôpital public.

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/04/2023 : L'école inclusive une réalité ?

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Monsieur le ministre, je souhaiterais appeler votre attention sur le cas des enfants et des adolescents à très haut potentiel intellectuel (THPI), que l'on appelle familièrement des surdoués, et que la psychologue clinicienne Jeanne Siaud-Facchin a récemment appelé les « zèbres » dans L'Enfant surdoué. Ces « zèbres » représentent environ 2 % de la population, soit un peu plus de 250 000 enfants scolarisés en France. Parmi eux, 45 % connaissent le redoublement scolaire et 20 % n'atteignent pas le bac. Schématiquement, ce sont des enfants avec un quotient intellectuel supérieur à 130. Outre une puissance intellectuelle élevée, ces enfants développent une ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 03/04/2023 : Lutte contre le terrorisme d'extrême droite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Non, nous sommes là pour parler de terrorisme, ce n'est pas la même chose !

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/03/2023 : Protection des logements contre l'occupation illicite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Par souci de justice et d'équité, la peine que je vous propose permet de mieux protéger tous les locaux, qu'ils soient à usage d'habitation ou commercial. Ce sont les plus sujets au squat et ils doivent donc être mieux protégés par la loi. Ainsi la sanction applicable serait alignée sur celle pesant sur les propriétaires excédés par la lenteur de la justice et qui, finalement, cèdent à la colère et expulsent des squatteurs de leur logement par leurs propres moyens.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/03/2023 : Protection des logements contre l'occupation illicite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

…les Français demandent des actes. Alors, si la présente proposition de loi poursuit un objectif salutaire dans sa volonté de combattre l'occupation illicite et de défendre nos compatriotes, j'affirme qu'il faut corriger la mesure décidée au Sénat de réduction de trois à deux ans d'emprisonnement de la peine encourue pour occupation illicite de locaux. Par le présent amendement, je vous propose de renforcer à la hauteur attendue par les Français, la sanction encourue pour l'introduction frauduleuse et le maintien dans un logement ou un local commercial.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/03/2023 : Protection des logements contre l'occupation illicite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Comment accepter de voir des retraités, devenus propriétaires au terme de toute une vie de travail acharné, subir de telles situations ? Comment accepter de voir des travailleurs – qui se privent pour investir, préparer leurs vieux jours et protéger l'avenir de leurs enfants – subir de telles situations ? La loi doit être du côté des honnêtes gens. Face à un laxisme généralisé depuis bien trop d'années, à une législation qui a tendance à pencher du mauvais côté, mais aussi au délire idéologique de la gauche,…

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/03/2023 : Protection des logements contre l'occupation illicite

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Il vise à compléter le dispositif législatif prévu à l'alinéa 4 de l'article 1er A, en prévoyant le doublement de la peine encourue pour le délit d'introduction frauduleuse dans les logements ou les locaux commerciaux, lorsqu'il est commis en état de récidive légale. L'occupation illégale de locaux est un fléau qui doit faire l'objet d'une réponse pénale ferme. Ce sont souvent des logements secondaires, vacants ou en attente d'être vendus, qui sont la proie des spécialistes du squat, et la mission des représentants de la nation est de garantir un cadre législatif adapté au fonctionnement et aux conséquences d'une telle délinquance. Nos compatriotes ne ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/03/2023 : Protection des familles d'enfants atteints d'une maladie ou d'un handicap

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Le groupe Rassemblement national soutient, comme nous l'avons déjà dit, les parents dont les enfants sont gravement malades. Lorsqu'ils sont salariés, il est évident que leur permettre de télétravailler est une mesure de bon sens, qui part d'un bon sentiment et qui constitue même une avancée sociale. Cependant, n'oublions pas de composer avec la réalité du terrain. Je vais illustrer mon propos d'un exemple issu de ma circonscription : celui de Damien, que j'ai reçu dans ma permanence et qui travaille dans un restaurant de cinq salariés. L'an dernier, il est devenu père d'une petite fille atteinte de mucoviscidose. En tant que chef cuisinier, il ne peut être ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 02/03/2023 : Protection des familles d'enfants atteints d'une maladie ou d'un handicap

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

L'article 1er vise à protéger les parents d'enfants atteints d'ALD contre les licenciements et les mutations. En s'inspirant de la protection accordée lors de la grossesse ou de la maternité, il tend à modifier certaines dispositions du code du travail afin que tout parent salarié puisse réduire ou cesser son activité professionnelle s'il y est obligé, à condition de produire un justificatif médical. Ainsi, aucun employeur ne pourra rompre le contrat de travail d'un salarié pendant un congé de présence parentale, y compris durant la période d'essai. Il est urgent d'apporter des réponses concrètes pour améliorer le quotidien de nos concitoyens, en ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 19/01/2023 : Faciliter le financement des travaux de rénovation énergétique des bâtiments publics

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Tant que la question des moyens dédiés à l'investissement dans la rénovation thermique des bâtiments publics ne sera pas traitée, ce dispositif dérogatoire ne saurait représenter un levier important. Les dispositifs actuels ont le mérite d'exister, mais restent insuffisants ; ils ne peuvent masquer le désengagement marqué de l'État auprès des collectivités territoriales. Je vous remercie donc par avance de l'attention que vous leur porterez peut-être enfin.

Consulter

Intervention en hémicycle le 19/01/2023 : Faciliter le financement des travaux de rénovation énergétique des bâtiments publics

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Le groupe Rassemblement national considère le principe de cette proposition de loi, qui vise à ce que les contrats de performance énergétique puissent déroger aux règles d'exécution financière applicables aux contrats de la commande publique, comme une avancée. Il constitue une simplification du système des contrats de performance énergétique, ce que nous appelons de nos vœux. Cependant, celles et ceux qui ont dirigé un exécutif local savent qu'il serait nécessaire de le simplifier encore bien davantage. Le code de la commande publique, à lui seul, mérite un nombre incalculable d'évolutions. Ce texte permettrait, par dérogation à l'article L. 2191-5 du ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/01/2023 : Oubliés du bouclier énergétique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

J'aimerais vous alerter sur deux points. Tout d'abord, la détresse des agriculteurs de mon département, qui ont de nouveau manifesté le 14 décembre parce qu'ils ne bénéficient pas du bouclier tarifaire. Les agriculteurs se sentent totalement abandonnés. Pouvez-vous nous expliquer quels éléments vous ont conduit à leur refuser l'accès au bouclier tarifaire, alors même qu'ils sont ceux qui souffrent le plus de la situation actuelle ? Pour eux, l'augmentation du prix de l'énergie vient s'ajouter à l'inflation du prix des intrants, à l'augmentation du prix de l'alimentation animale, aux nombreuses crises comme la grippe aviaire chez les éleveurs, ou encore à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/07/2022 : Ratification du traité de coopération entre la france et l'italie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Marine Hamelet

Parce que ce texte est teinté de multilatéralisme, vous comprendrez qu'il est pour nous impossible de le voter. Il est corrompu par une idéologie qui va à l'encontre des intérêts nationaux de la France.

Consulter