Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et décembre 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 78 triés par date — trier par pertinence

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 27/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy, vice-président de la CNE2

Maurice Leroy – Nous avons examiné la PPE en essayant d'imaginer ses conséquences sur la gestion des matières et déchets radioactifs. Une première chose nous frappe : toutes les recherches concernant les réacteurs à neutrons rapides (RNR) et leur déploiement sont repoussées à un horizon lointain. C'est un problème, car cela repousse d'autant toutes les recherches sur la transmutation, qui fondent le développement de ce type de réacteurs de quatrième génération. Un second élément a une influence : l'absence de RNR pour consommer le plutonium conduit à voir augmenter progressivement la quantité de MOx usés, et par conséquent les besoins de capacités d'entreposage de ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 27/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy, vice-président de la CNE2

Maurice Leroy – Nous avons examiné la PPE en essayant d'imaginer ses conséquences sur la gestion des matières et déchets radioactifs. Une première chose nous frappe : toutes les recherches concernant les réacteurs à neutrons rapides (RNR) et leur déploiement sont repoussées à un horizon lointain. C'est un problème, car cela repousse d'autant toutes les recherches sur la transmutation, qui fondent le développement de ce type de réacteurs de quatrième génération. Un second élément a une influence : l'absence de RNR pour consommer le plutonium conduit à voir augmenter progressivement la quantité de MOx usés, et par conséquent les besoins de capacités d'entreposage de ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 11/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

J'aimerais connaître, d'une part, votre analyse des effets de l'embargo sur le Qatar et, d'autre part, votre sentiment sur la position de Trump après l'affaire Khashoggi. Peut-on encore parler de Realpolitik de la part de l'administration américaine ? Les alliances ont-elles bougé et peut-on considérer que Trump et le Congrès sont sur la même ligne ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 13/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Je vous remercie, monsieur le Secrétaire général, au nom des députés du groupe UDI, Agir, Indépendants, pour votre exposé qui s'enrichit au fil de vos réponses. Je voudrais revenir sur trois points que vous avez abordés. Vous avez parlé d'un moment critique – le mot est faible – dans la gouvernance de la mondialisation. Pouvez-vous développer votre vision du multilatéralisme ? Est-elle optimiste ou pessimiste ? Quel avenir lui voyez-vous, au regard de ce qui se passe actuellement ? Ensuite, la fraude fiscale, et j'ajouterai volontiers le financement du terrorisme, est une question d'importance souvent évoquée au plan international, sans qu'on n'en voit ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 23/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

J'ai apprécié la manière dont Anne Genetet s'est exprimée : je l'ai trouvée assez courageuse. Je ne sais pas si l'on suit nos travaux depuis la planète Mars, mais un Martien qui aurait garé sa soucoupe volante pour rejoindre nos travaux aurait du mal à percevoir que c'est une députée de la majorité qui présente ces crédits. (Sourires.) Comme l'a un peu suggéré Bérengère Poletti, qui aime bien châtie bien : on sent que vous avez envie de défendre cette mission « Action extérieure de l'État », et je trouve votre rapport vraiment intéressant car vous ne pratiquez pas la langue de bois. Je sais combien l'exercice est difficile… Nous voulons tous agir ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

À mon tour, je me réjouis, monsieur le ministre, que vous ayez tenu parole. Il sera important qu'à l'avenir, nous poursuivions les échanges qui s'ouvrent aujourd'hui. J'avoue cependant rester en attente de réponses de votre part, notamment sur le sujet majeur, déterminant, qu'est l'Iran. Face à la véritable attaque orchestrée par les États-Unis, l'Europe semble quasiment inerte. Je le dis en Européen convaincu. Monsieur le ministre, vous envisagez l'élaboration d'un plan de repli au cas où les États-Unis maintiennent leur veto dans le processus de modernisation de l'OMC. Or l'expérience m'incite à me méfier des plans de repli, qui conduisent parfois droit à ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy, rapporteur pour avis

Maurice Leroy Je partage l'avis de M. Goasguen. Je tiens à vous remercier chaleureusement, Madame la Présidente – parce que je crois que c'est effectivement important – de votre proposition d'écrire au Premier ministre, à laquelle je souscris pleinement, puisqu'elle s'inscrit dans notre rôle de contrôle de l'exécutif, rôle dans lequel le Parlement français est souvent médiocre, alors que cela ne tient qu'à nous. Je me permets une note tout à fait personnelle, qu'il n'est pas inutile d'avoir à la tête de notre commission quelqu'un qui a siégé longtemps au Parlement européen, puisqu'on fustige souvent le Parlement européen, alors que je constate qu'il y existe une ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy, rapporteur pour avis

Maurice Leroy Merci M. le député, pour ces propos que je partage pleinement, je n'ai pas une virgule à changer dans cette intervention. La PAC, ce n'est pas seulement un retour pour la France, c'est, et de loin, la première politique européenne, je vous le rappelle. Il serait donc totalement aberrant et contre-productif de mettre à bas cette politique. Même si elle ne donne pas satisfaction, même s'il fallait la réformer, sans la PAC, il n'y aurait plus de politique agricole en France, il ne faut cesser de le rappeler. Il n'y aurait plus d'agriculture en France sans la PAC, très clairement, malgré ses défauts. Réfléchissez bien à cela.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy, rapporteur pour avis

Maurice Leroy Mes chers collègues, je vous propose de globaliser les réponses pour des raisons d'efficacité. Je voudrais dire à Jean Paul Lecoq, Marine Le Pen et Nicolas Dupont-Aignan que leurs interventions illustrent parfaitement ce que je disais d'emblée, c'est-à-dire que ce débat est effectivement l'occasion d'exprimer un certain nombre d'opinions. Comme l'a dit Nicolas Dupont-Aignan, il y aura un débat national. Je ne peux que respecter vos affirmations. Merci à Marine Le Pen d'avoir au moins souligné l'honnêteté du rapport, et effectivement nous ne vendons pas du « rêve ». Cela ne sert à rien, je tiens à le rappeler clairement ; malheureusement ceux qui comme moi ont ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 17/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy, rapporteur pour avis

Maurice Leroy Merci madame la présidente. Effectivement, mes chers collègues, j'ai longuement insisté lors de notre réunion de la semaine dernière sur le caractère tardif des réponses au questionnaire budgétaire – le 1er octobre, pour la plupart d'entre elles, les autres s'égrenant au fil des jours, même après la date fatidique du 10 octobre – ainsi que sur le caractère lapidaire, et le terme est faible, de nombre d'entre elles. Quant aux compléments que j'ai réclamés, ils sont eux-mêmes très sibyllins. Je n'y reviendrai donc pas ; mais j'ai voulu profiter de la retransmission de nos travaux pour faire ce rappel. J'ajoute que j'ai pu disposer du « jaune » budgétaire ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 03/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Monsieur le ministre, le groupe UDI, Agir et Indépendants partage votre volonté de faire en sorte que notre diplomatie puisse agir efficacement, notamment pour faire face aux différentes crises, sans parler des dangers qui pèsent sur les fondements du multilatéralisme. Nous souhaiterions donc vous entendre sur la mutualisation des moyens car, si elle peut être une très bonne chose, il ne faudrait pas – nous avons un peu d'expérience… – qu'elle aboutisse à une paupérisation. Vous avez eu raison d'évoquer le caractère crucial de l'année 2019 pour l'Europe, en raison notamment du « Brexit ». À ce propos, puisque je suis rapporteur pour avis de notre ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 02/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Madame la secrétaire générale, le groupe UDI, Agir et Indépendants souscrit aux propositions de la présidente de notre commission relatives aux études d'impact. Et, de ce point de vue, cela fait du bien d'entendre votre réponse. Nous avons effectivement besoin d'une nouvelle vision, d'une nouvelle approche en matière d'études d'impact. Votre propos est plutôt rassurant à cet égard. Il est également rassurant de constater qu'au bout d'un an c'est plutôt au bénéfice des Européens que l'accord s'applique. Un certain nombre d'entre nous ne sont pas vraiment surpris : nous avons bien senti qu'il y avait beaucoup d'inquiétude en France, mais celle ressentie au ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 25/09/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Effectivement ! Je souhaiterais tout d'abord que vous nous donniez des précisions sur le rapprochement entre la Chine et la Russie. Les rapports entre ces deux pays sont en train de s'inverser, la Russie ne faisant plus office de grand frère. Lors de son audition devant notre commission, Hélène Carrère d'Encausse a expliqué comment l'embargo contre la Russie avait permis à la Chine de nous y remplacer sur tous les marchés. Par ailleurs, j'aimerais vous entendre sur l'Europe, vous qui êtes ancien Premier ministre et ancien président de la commission des affaires étrangères du Sénat. Quelles seraient vos préconisations ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 25/09/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Nos applaudissements démontrent, madame la présidente, combien vous avez été inspirée en invitant notre ancien Premier ministre, dont la parole libre nous est fort utile en ce moment. Comme Bérengère Poletti, je me souviens avoir accompagné M. Raffarin lors de l'un de ses déplacements, l'un de ses derniers voyages en tant que Premier ministre. Et pendant les séjours qui ont suivi, je me suis rendu compte que prononcer son nom valait tous les visas. Il y a eu Jacques Chirac pour le monde arabe ; il y a désormais Jean-Pierre Raffarin pour la Chine.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 24/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Les Américains ont bien trouvé pour 50 milliards de mesures à prendre !

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 24/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Je poserai une question au nom du groupe UDI, Agir et Indépendants (UAI) et une autre comme rapporteur du cadre financier pluriannuel proposé par la Commission européenne. Vos explications me laissent malheureusement un peu sur ma faim. Vous avez évoqué l'offensive lancée par l'administration Trump sur l'acier et l'aluminium. Que ce soit sur ce sujet ou que ce soit sur celui de l'industrie automobile, comment l'Europe va-t-elle réagir : dans le cadre de l'OMC ou dans un autre cadre ? Le problème se pose d'une réaction européenne unifiée et s'appuyant sur un cadre solide. Car nous avons tout de même des moyens de réagir. Les mesures prises par les États-Unis ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 11/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Au nom du groupe UDI, Agir et Indépendants, je salue l'important travail qu'ont fait mes collègues pour cette mission. Nous soutenons les onze recommandations qui figurent dans le rapport, que nous avons pu consulter. Mon groupe salue particulièrement, comme l'a fait Jacques Maire avant nous, la recommandation numéro dix qui propose de mettre en place au sein du Parlement une délégation permanente à la dissuasion nucléaire et à la non-prolifération des armements. Parmi les onze recommandations, qui sont toutes importantes, il s'agit de celle sur laquelle on a la plus importante marge de manoeuvre, au nom de notre commission. Vous posez bien dans votre rapport la ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 30/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Je voudrais d'abord remercier Monsieur le député pour cet excellent rapport, que pour ma part avec notre groupe nous voterons. Je voudrais dire ensuite un mot sur l'organisation, plutôt pour rebondir sur ce qu'ont dit mes collègues à l'instant. Je crois vraiment au pragmatisme. Je pense, pour avoir siégé au bureau de l'assemblée au moins à deux reprises, que ce sera très compliqué de changer l'organisation. Par contre, le fait que notre présidente, en début de mandature, ait eu l'excellente idée de nommer des responsables géographiques, cela j'y crois davantage. Simplement, je pense que c'est à nous d'avoir ce reflexe. Il faudrait le faire lorsque nous sommes ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 30/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Merci tout d'abord au rapporteur pour la grande qualité de son rapport. Comme mon collègue l'a fait remarquer, c'est vrai que nous découvrons un peu la situation et que grâce à vous, nous sommes un peu mieux éclairés. Si je comprends bien, vous dites que c'est vraiment à la demande des autorités françaises, du gouvernement, de l'Etat, qu'en l'absence de conventions, on aurait une sorte de paradis non pas fiscal, mais juridique, dans lequel un certain nombre de personnes peuvent se réfugier en toute impunité. Cette convention devrait permettre à nos autorités judiciaires de poursuivre.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 30/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Le groupe UDI-Agir indépendants votera en faveur de ce texte. Votre rapport souligne combien nous avions raison de rappeler qu'il serait bien et bon que l'on distingue « l'asile », du terme générique des « migrations ». Il est important que cet accord puisse voir le jour le plus rapidement possible pour mieux lutter contre les filières de migration clandestine.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Tout à l'heure, vous avez évoqué dans votre excellent rapport la nécessité de mettre en oeuvre des mesures pénales dans chaque législation. J'ai une question de béotien : il y a des délais pour cela ou pas ? Si on met 15 ans à ratifier, finalement, je ne vois pas l'intérêt de cette affaire. On dit qu'on a des obligations, mais en vérité, chaque État règle ses affaires ; la preuve avec les États-Unis, qui ont signé la convention de Palerme mais n'ont pas signé le protocole. Le bonnet d'âne n'est donc pas approprié.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Notre rapporteur l'a bien expliqué : on n'est pas sur les armes de guerre. Quand on parle du PIB, ce ne sont pas les armes légères, c'est de l'industrie d'armement dont on parle.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/05/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Dans tous les départements de France, via les préfets et les préfectures, on a l'obligation de déclarer, avec des arrêtés affichés dans les mairies. J'ai moi-même dû intervenir pour certains de mes administrés à cet égard. Cela a été fait à plusieurs reprises dans les départements, via les mairies. Il y a de vraies mesures et ce n'est pas récent. Des sanctions financières et pénales sont également prévues.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 10/04/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Qu'il s'agisse de la Chine, avec ses marchés protégés et ses subventions massives aux entreprises, ou des États-Unis, avec le virage protectionniste suscité par le président Trump et son gouvernement, et leur volonté de négocier ou de quitter unilatéralement les traités et accords commerciaux – je pense à l'accord avec la Corée du Sud ou encore à l'ALENA avec le Canada et le Mexique, au partenariat transpacifique dont M. Trump a voulu se retirer et le TAFTA avec l'Europe, toujours au point mort –, ne pensez-vous pas qu'étant donné le non-respect croissant des règles commerciales internationales par des pays de premier plan, la politique de libre-échange a ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 28/03/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Maurice Leroy

Notre commission s'est saisie pour avis de cinq articles du titre III du projet de loi, qui vise à améliorer les conditions d'intégration et d'accueil des étrangers en situation régulière. Le groupe UDI, Agir et Indépendants s'en réjouit. Je ne voudrais pas que l'on me dise, en reprenant une vieille publicité : « Maurice, tu pousses le bouchon un peu loin », mais je pense que nous réglerons définitivement le problème le jour où notre commission sera saisie au fond et celle des lois pour avis. Comme en matière de sécurité, nous en sommes à la énième loi sur ce sujet. Claude Goasguen pourrait fournir suffisamment de rapports brillants en la matière pour ...

Consulter