Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2022 et octobre 2022

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 3 sur 3 triés par date — trier par pertinence

Commission des affaires étrangères - Intervention le 25/07/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nadège Abomangoli

Le 20 juin dernier, quinze pays membres de l'Union européenne ont signé une lettre réclamant de toute urgence la signature de nouveaux traités de libre-échange afin d'assurer de la croissance économique dans l'espace européen. Parmi les pays favorables à une telle politique se trouvaient la République tchèque, la Suède et l'Espagne, autrement dit les trois prochains pays qui prendront la tête du Conseil de l'Union européenne. La France, en revanche, n'a pas participé à cet appel. Rappelons ce que signifie le traité de libre-échange avec la Nouvelle-Zélande : 19 000 kilomètres parcourus par des produits déjà disponibles sur le vieux continent, des ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 20/07/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nadège Abomangoli

Nos deux pays ont coopéré dans le Sahel. L'opération Takuba a pris fin en juillet. Quelle sera la suite ? Pour ce qui concerne la Libye, les positions de nos deux pays divergent. Pourriez-vous nous en dire davantage ? Enfin, le gouvernement italien négocie avec le gouvernement algérien pour augmenter les livraisons de gaz. Nous avions proposé de faire de même depuis le début de la crise en Ukraine. N'y a-t-il pas des initiatives à prendre, qui auraient pu faire l'objet de développements dans le traité ?

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 12/07/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nadège Abomangoli

Mme Autain et M. Le Gall ont évoqué les atteintes régulières au corps diplomatique dans le contexte d'une baisse continue du budget alloué à votre ministère. Ces diminutions de moyens et d'agents ont des conséquences directes sur les démarches consulaires. Les délais ne cessent de croître dans les consulats pour obtenir des documents administratifs. Les Français de l'étranger, qu'ils soient ou non binationaux, expriment de grandes difficultés à voir leurs démarches traitées dans des délais raisonnables. La même question se pose aux proches de nos concitoyens qui n'ont pas la nationalité française, et qui ont le plus grand mal à obtenir un visa dans ...

Consulter