⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
ne peuvent plus être intégrés depuis avril 2020 ni ceux d'hémicycle depuis avril 2021. Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation. Par ailleurs depuis la pandémie, l'Assemblée ne publie plus les présences aux réunions de commissions.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et novembre 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 157 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 10/04/2021 : Lutte contre le dérèglement climatique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Il est proposé que la campagne d'information locale expose les alternatives à l'usage individuel de la voiture au sein d'une ZFE-m, notamment l'offre de transport public dont le transport à la demande. Ce dernier permet, en effet, de répondre à des besoins de mobilité pour des personnes en situation de handicap ou des personnes âgées, ou encore aux heures où les transports publics sont plus rares.

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/02/2021 : Respect des principes de la république

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Partant du constat que les capacités propres des personnes chargées de l'instruction en famille ne sauraient suffire mais qu'elles doivent s'appuyer sur un ensemble de ressources pédagogiques, je propose que le projet éducatif fasse état des ressources en question.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2020 : Réforme de l'adoption

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Je retire l'amendement no 347. L'amendement no 348 vise à ce que les délégués départementaux du CNAOP – Conseil national pour l'accès aux origines personnelles – récupèrent les données identifiantes et non identifiantes, au rang desquelles figurent les antécédents médicaux dont nous venons de parler, qui sont centralisées pour faciliter leur potentielle interrogation ultérieure. Le régime juridique de l'accouchement sous X, qui protège la femme qui accouche, est archaïque : en Europe, seuls la France et le Luxembourg procèdent à l'accouchement dans le secret. Et les infanticides ne sont pas plus nombreux dans les autres pays, monsieur le secrétaire ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2020 : Réforme de l'adoption

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Je propose, en effet, de modifier l'alinéa 8 en écrivant « préalablement à la délivrance de l'agrément » plutôt que « préalablement à la demande d'agrément. » Nous ne pouvons qu'être favorables à un meilleur accompagnement et à une meilleure information des familles, notamment lorsque l'adoption se fait à l'étranger. Cependant, il faut éviter d'alourdir une procédure déjà longue et complexe.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2020 : Réforme de l'adoption

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Il s'agit d'un amendement d'appel. L'article 7 porte sur le consentement des parents à confier leur enfant en vue d'une adoption. À mon sens, ce consentement devrait s'accompagner systématiquement de l'enregistrement des données identifiantes et non identifiantes, notamment les antécédents médicaux. Je vous remercie, monsieur le secrétaire d'État, de vos indications concernant l'évaluation de la loi de 2002. Néanmoins, c'est en 2016 que le comité des droits de l'enfant des Nations unies a demandé une nouvelle fois à la France de revoir les modalités de l'accouchement sous le secret. De formel, le droit d'avoir accès à ses origines doit devenir réel. Il ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/12/2020 : Réforme de l'adoption

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

L'enjeu de l'adoption, nous en sommes tous bien d'accord, c'est l'avenir de l'enfant, et la convention internationale des droits de l'enfant nous enjoint d'inscrire notre action dans l'intérêt supérieur de l'enfant. Or pour construire une nouvelle filiation, c'est-à-dire créer de nouveaux liens familiaux lui permettant de s'épanouir en tant qu'individu, l'enfant a besoin de savoir d'où il vient, de s'approprier sa propre histoire. Cela implique d'avoir accès à ses origines personnelles. En France, environ 600 enfants naissent chaque année dans le secret, et on peut déplorer que le recueil de l'identité et même des données non identifiantes des parents de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/11/2020 : Sécurité globale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Compte tenu de ce qui vient d'être dit, je le retire !

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/11/2020 : Sécurité globale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Il vise à compléter les dispositions relatives à l'utilisation des caméras aéroportées dans la lutte contre les rodéos motorisés qui figurent à l'alinéa 20 en précisant que les drones peuvent être utilisés afin de permettre « la poursuite et la localisation du ou des véhicules ayant servi à commettre l'infraction ». La loi du 3 août 2018 renforçant la lutte contre les rodéos motorisés, votée à l'unanimité sur ces bancs, a fait ses preuves. Néanmoins, depuis, quelques dispositions législatives ont été contournées. Je profite donc de l'occasion pour appeler le ministre de l'intérieur à s'engager à poursuivre le travail que nous avons entamé, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Qu'ils portent sur la diffusion de la science dans la société, qui bénéficiera d'un financement équivalant à 1 % du budget de l'ANR ; le rapport entre la sciences et les médias ; l'équilibre femmes-hommes ; l'intégrité scientifique ; la mensualisation tant attendue par les vacataires ; ou encore, en cette semaine anniversaire, sur les objectifs de développement durable, nous pouvons nous féliciter, chers collègues, de nos échanges riches et constructifs. Je tiens également à remercier les services de l'Assemblée, les rapporteurs et leurs collaborateurs pour le travail accompli, Mme la ministre et ses équipes pour cette programmation volontariste. Pour ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Après plusieurs décennies de reculades et de renoncements, nous allons enfin donner un élan et des perspectives à long terme à la recherche de notre pays. L'effort budgétaire de 25 milliards d'euros que nous nous apprêtons à voter est inédit depuis l'après-guerre. La progression des investissements sera adossée à la montée des recrutements nets, avec plus de 5 000 statutaires et 15 000 contractuels d'ici à 2030. Le nombre de doctorants financés sera augmenté de 20 % ; celui des bourses CIFRE – conventions industrielles de professionnalisation par la recherche – de 50 %. Cela s'accompagnera d'une revalorisation sensible des rémunérations de l'ensemble ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Tout à fait, monsieur le président. Les associations étant des employeurs de droit privé au même titre que les fondations, elles sont, elles aussi, susceptibles d'offrir des opportunités à des chercheurs. Le groupe La République en marche souhaite donc rendre éligibles les associations au dispositif prévu à l'alinéa 10. Quant à l'amendement no 439, il reprend la même idée s'agissant de l'alinéa 14.

Consulter

Intervention en hémicycle le 23/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

L'article 6 prévoit la création d'un CDI de mission scientifique, ouvert à tous les personnels – ingénieurs, techniciens et autres agents – qui contribuent à un projet. Notons que l'on parle ici de projets financés sur les ressources propres des établissements : les agents concernés ne peuvent pas être recrutés au statut de fonctionnaire, au titre des emplois sous plafond de l'État. Tel est par exemple le cas de tous les projets de coopération instruits et financés par l'Union européenne. Le CDI de mission a vocation à se substituer aux CDD courts, en couvrant toute la durée du projet de recherche et de la mission confiée, qui va bien souvent au-delà ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

C'est pourquoi nous avons déjà voté un certain nombre d'amendements en ce sens en commission. Nous proposons ici que le rapport d'évaluation des chaires de professeur junior intègre une étude comparative relative à la prise en compte de l'égalité entre les femmes et les hommes, entre ceux qui sont recrutés par le biais du nouveau dispositif et ceux qui sont titularisés par la voie classique de la qualification.

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Le groupe La République en marche est particulièrement attaché à l'équilibre entre les femmes et les hommes – comme vous pouvez le constater de visu.

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

N'inversez donc pas les choses : l'article vise bien à attirer et à conserver les meilleurs talents, grâce à une voie qui restera minoritaire car il s'agit de profils assez rares.

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Mes chers collègues, je regrette que vous instrumentalisiez ainsi la cause de l'égalité hommes-femmes, qui nous est particulièrement chère – j'aurai l'occasion d'y revenir bientôt avec un amendement. Le débat est biaisé. Il s'agit bien d'attirer, quel que soit leur sexe, des talents rares que nous ne voulons plus voir partir ou bien des étrangers qui peuvent enrichir les travaux de certains laboratoires et qui sont très disputés. Tel est le but des chaires junior. On ne saurait montrer à nos concitoyens que nous laissons partir nos meilleurs talents parce qu'ils trouvent à l'étranger des perspectives de carrière accélérée. Quand on lui offre, aux ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

L'article 3 vise à créer un dispositif de chaire de professeur junior, voie parallèle et accélérée vers la titularisation. Les jeunes chercheurs font parfois l'objet de politiques très agressives de recrutement à l'international. Nous devons donc nous attacher les meilleurs talents et attirer des profils rares, en leur offrant, en premier lieu, des perspectives de progression de carrière rapide. Songez que l'âge moyen de titularisation dans le corps des professeurs est de 45 ans ! En second lieu, il convient d'adosser les chaires de professeurs juniors à un environnement de recherche favorable : des budgets de 200 000 euros leur seront attribués en moyenne, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Cet amendement vise à rappeler que le CIR fait l'objet d'un rapport annuel au Parlement, qui évoque notamment l'impact du dispositif sur le recrutement des docteurs.

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Ne vous méprenez pas ; j'ai donné des exemples qui me sont chers, mais ce ne sont que des exemples. L'amendement, tel qu'il est rédigé, propose que des travaux soient engagés « pour faciliter l'accès de certaines données détenues par des personnes morales de droit privé » et qui pourraient être d'intérêt général. Le fait d'amorcer des réflexions pour vérifier si les choses sont suffisamment cadrées est susceptible de répondre à vos inquiétudes.

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Avec l'essor du traitement massif de données, dont l'intelligence artificielle est très friande, nombre d'informations utiles à la recherche, passées aux mains de sociétés privées, demeurent inaccessibles aux chercheurs. En outre, les données sont devenues une richesse et un enjeu de souveraineté majeur ; leur utilisation est nécessaire notamment en matière de santé publique, en particulier dans les études sur le génome, et l'accès à celles qui sont récoltées en population générale pourrait bénéficier à la science – je pense par exemple aux données issues des tests ADN récréatifs, que l'on pourrait chercher à récupérer. L'amendement propose ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Excusez-moi si j'ai commis une erreur… Reste que le rôle du CESE devrait être renforcé après la réforme en cours d'examen par le Parlement. La convention citoyenne pour le climat a été un formidable exemple de ce que cette institution peut représenter comme forum citoyen. Nous souhaitons que le CESE puisse être le lieu où la parole scientifique sera valorisée et où elle s'exprimera, le lieu où sera diffusé l'état de l'art des avancées scientifiques et technologiques – une parole rationnelle, fondée sur des faits avérés et contribuant ainsi à éclairer utilement le débat public. Aussi le présent amendement vise-t-il, après l'alinéa 237, à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Le CESE – Conseil économique, social et environnemental – est la troisième assemblée du pays.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Dans la continuité de l'amendement no 530, il vise à contribuer à l'internationalisation de la recherche en sciences humaines et sociales à travers la mobilité de ses chercheurs et chercheuses.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

La France compte certains des meilleurs spécialistes mondiaux dans des domaines très pointus des sciences humaines et sociales. Cet amendement, soutenu par le groupe La République en marche, vise à renforcer la place des sciences humaines et sociales dans les réseaux européens et à inciter les chercheurs français dans ces matières à la mobilité internationale, afin d'accroître leur notoriété, de faire valoir leur excellence à l'étranger et de susciter un effet d'entraînement sur l'ensemble de la communauté scientifique.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/09/2020 : Programmation de la recherche

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Le constat est largement partagé : la recherche française, depuis de trop nombreuses années, n'a pas bénéficié d'un soutien à la hauteur de l'excellence de ses chercheurs et de l'ambition de leurs travaux. Alors que nous nous engageons vers un réarmement de la recherche en France, le groupe Socialistes et apparentés souhaite rejeter un investissement massif, à hauteur de 25 milliards d'euros. Où est la logique ? Certains expriment des doutes quant à la sincérité de la LPPR et aux intentions de la majorité. À ceux-là, je souhaite rappeler que nous avons amorcé, dès 2017, à travers les lois de finances successives, la remontée du financement de notre ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2020 : Bioéthique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Je souhaitais réagir à la boutade de M. le rapporteur : effectivement, tous les enfants n'ont pas pour géniteur biologique le père qui les a élevés. Or, quand vous avez un enfant, la première chose que l'on demande dans le carnet de santé, ce sont les antécédents familiaux. Dans le cas d'un enfant adopté après un accouchement sous X, les parents ne peuvent pas renseigner cette partie. Dans d'autres cas, il manque une partie de l'histoire. Par ailleurs, comme l'a dit M. Le Fur, la quête par l'enfant de ses origines biologiques est tout à fait légitime – je le pense d'autant plus que j'ai adopté des enfants. Elle est d'ailleurs consacrée par le droit ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2020 : Bioéthique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Il s'agit précisément d'encadrer ces pratiques. Notre amendement ne mentionne nulle part l'intervention de sociétés étrangères ; il vise simplement à compléter la liste des tests génétiques autorisés, en prévoyant qu'ils peuvent être effectués non seulement à des fins médicales ou de recherche scientifique, comme c'est le cas aujourd'hui, mais aussi à des fins de recherche des origines personnelles. On peut tout à fait imaginer un dispositif encadré par un médecin, qui orienterait vers des laboratoires français. Néanmoins, il ne nous revient pas de fixer les modalités de manière détaillée. Il appartiendra au Gouvernement et à l'Agence de la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2020 : Bioéthique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Vous l'avez dit, monsieur le rapporteur, il s'agit de préserver notre souveraineté en matière de données ; cela me paraît le point essentiel. Plus de 100 000 tests par an sont effectués par des Français, qui contreviennent ainsi à la loi. Ces données partent à l'étranger, et l'on ne peut garantir que nous conservions la souveraineté sur elles. Sur le fond, nous sommes donc en partie d'accord avec vous. Madame la ministre, ces amendements ne visent pas à étendre le champ de l'autorisation à la recherche de prédispositions médicales ; il s'agit seulement de répondre à une quête concernant les origines personnelles. Cela concerne notamment les enfants ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2020 : Bioéthique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Il vise à autoriser la pratique des tests ADN à des fins de recherche des origines personnelles, mais non des prédispositions médicales. De nombreux Français en expriment le souhait : chaque année, ils sont 100 000 à 200 000 à recourir à de tels tests. La loi ne répond pas à leurs attentes, et nous prive en outre de données génétiques précieuses, collectées par des sociétés étrangères. Il y a donc un enjeu de souveraineté. Enfin, l'inadaptation de la loi française fait prendre un risque et un retard à notre recherche en matière de séquençage du génome et de génétique, car elle ne dispose pas de bases de données pour effectuer des croisements ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 31/07/2020 : Bioéthique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Cet amendement de Mme Provendier vise à ce que le président du tribunal judiciaire recueille le consentement du mineur avant de procéder au prélèvement de cellules souches hématopoïétiques.

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/07/2020 : Bioéthique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Je soutiens la position de Mme la rapporteure car, lorsqu'il est impossible de remonter jusqu'aux donneurs de la génération précédente, les enfants issus du don cherchent à accéder à leurs origines par d'autres moyens, y compris en procédant à des tests ADN. La loi permettrait de procéder de manière ordonnée et encadrée, même si, je le sais, leur quête ne s'arrêtera pas là.

Consulter

Intervention en hémicycle le 09/07/2020 : Projet de loi de finances rectificative pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Par ce PLFR 3, l'État souhaite intervenir massivement en faveur de certaines filières, comme l'automobile ou l'aéronautique. Or, en cette période de crise, nombre de fournisseurs de ces filières se sont vu imposer unilatéralement des délais de paiement supplémentaires, des refus de livraison ou encore l'abandon de commandes malgré des engagements fermes. Compte tenu des efforts qu'ils ont consentis pour soutenir les donneurs d'ordre, l'amendement vise à assurer que ces derniers respectent les accords passés et les bonnes pratiques commerciales, faisant ainsi preuve de solidarité avec le reste de la chaîne de valeur. Sans quoi, l'écosystème des PME et ETI, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 09/07/2020 : Projet de loi de finances rectificative pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Cet amendement de Didier Baichère vise à favoriser l'engagement social des entreprises par le moyen de l'apprentissage, des stages, de l'insertion par l'activité économique des personnes handicapées et éloignées de l'emploi, et de l'inclusion économique des personnes prêtes à l'emploi ou proches de l'emploi. Il répond au dixième des objectifs de développement durable des Nations unies, et vise plus précisément sa troisième cible qui vise à « assurer l'égalité des chances et réduire l'inégalité des résultats [… ] en promouvant l'adoption de lois, politiques et mesures adéquates en la matière ».

Consulter

Intervention en hémicycle le 09/07/2020 : Projet de loi de finances rectificative pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Natalia Pouzyreff

Il vise à exclure du champ de l'amendement no 831 et des amendements identiques les coopératives agricoles, lesquelles ne sont ni des sociétés civiles ni des sociétés commerciales. L'affectation de leur résultat ne peut être assimilée à un versement de dividendes. Il faut s'assurer que les coopératives puissent toujours verser aux agriculteurs la rémunération sur le résultat de l'exercice passé.

Consulter