Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mai 2022

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 56 triés par date — trier par pertinence

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

J'ai eu l'occasion de travailler sur l'UETM-Mali avec notre collègue Sereine Mauborgne dans le cadre de notre rapport sur l'opération Barkhane. J'avais donc connaissance des nombreuses difficultés que vous signalez dans votre rapport (impossibilité d'accompagner les formateurs sur le terrain, problèmes de langues, de connaissances…). En nous rendant sur place, nous avions néanmoins remarqué qu'avec la régionalisation, la formation avait lieu au plus près des soldats. D'autre part, la pandémie a eu des effets dramatiques parce que les formations ont été suspendues pendant ces périodes. Vous disiez que l'Union prend davantage en compte l'éthique des pouvoirs ...

Consulter

Commission des affaires européennes - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

J'ai eu l'occasion de travailler sur l'UETM-Mali avec notre collègue Sereine Mauborgne dans le cadre de notre rapport sur l'opération Barkhane. J'avais donc connaissance des nombreuses difficultés que vous signalez dans votre rapport (impossibilité d'accompagner les formateurs sur le terrain, problèmes de langues, de connaissances…). En nous rendant sur place, nous avions néanmoins remarqué qu'avec la régionalisation, la formation avait lieu au plus près des soldats. D'autre part, la pandémie a eu des effets dramatiques parce que les formations ont été suspendues pendant ces périodes. Vous disiez que l'Union prend davantage en compte l'éthique des pouvoirs ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Nous avons parlé de la Défense, mais existe-t-il aujourd'hui une évaluation concrète du risque ? Hervé Bazin en parlait en 1994 dans Le neuvième jour.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 23/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Je vous remercie beaucoup de ce rapport de haute importance en ce moment. Vous avez parlé des différents acteurs : États non-alliés, proliférants et inédits. Vous avez aussi mentionné les acteurs para-étatiques. Pourriez-vous développer cette notion : qui sont-ils ? Sont-ils identifiés ? Sont-ils exclusivement terroristes ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Vous l'avez dit, la Chine se prépare à un conflit de haute intensité, même si, selon vous, elle n'en a pas encore les moyens. En attendant, ne vous semble-t-il pas possible qu'elle utilise des moyens hybrides à l'appui de ses ambitions, notamment territoriales, en « grignotant » les uns après les autres les îlots qu'elle convoite ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/02/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Sur le plan budgétaire, vous avez indiqué qu'il fallait respecter les marches à trois milliards et qu'à format d'armée constant, il faudrait 20 à 30 milliards d'euros supplémentaires sur la prochaine LPM. Compte tenu de toutes les nécessités que vous avez énoncées, notamment la modernisation des data centers, le comblement des lacunes, le renforcement de certains domaines, pourriez-vous nous préciser le montant de l'effort budgétaire total nécessaire ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/01/2022

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Le Brexit a-t-il eu des conséquences sur l'organisation de l'EMUE ? Et comment travaillons-nous avec nos amis britanniques ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 03/11/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 20/10/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Il faut défendre la militarité des gendarmes. Vous avez raison, les effectifs doivent augmenter en fonction de l'évolution démographique, d'autant que, avec la crise sanitaire, la pression démographique sur nos territoires augmente. En matière de mutualisation des moyens, celles qui concernent les dispositifs ou brigades de gestion des événements (BGE ou DGE), même si elles partent d'une bonne intention, ne sont pas pertinentes partout. Dans ma circonscription de montagne, ce qui semble être une échelle pertinente au niveau national ne l'est pas avec quatre vallées et des petites routes. Je salue les gendarmes du Rhône qui ont adapté le système de manière ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 20/10/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

L'incident sur la Perle a retardé, par effet domino, le programme de construction du futur porte-avions. Avez-vous des informations sur le nouveau calendrier et les conséquences budgétaires ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 06/07/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Merci chers collègues pour ce rapport extrêmement précis et intéressant. Comme vous l'avez indiqué, la France est très attendue dans la zone. Mais quelle est la perception des populations vis-à-vis de la France ? Par ailleurs, vous avez parlé de la menace principale, incarnée par Daesh, qui a subi une forte attrition. Pouvez-vous nous parler des liens entre les deux théâtres d'opérations dans lesquels les armées sont déployées que sont la bande sahélo-saharienne et le Levant ? Dans la bande sahélo-saharienne, Daesh est extrêmement présent et la situation y est préoccupante.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 30/06/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Ce que vous avez présenté est, pour ma part, une découverte. Je vous remercie très sincèrement, monsieur le directeur, pour votre présentation qui m'a énormément appris. Vous nous avez expliqué que la DAM se projette dans le temps long. Nous avons entendu la semaine dernière le général Burkhard, chef d'état-major de l'armée de terre et futur chef d'état-major des armées, qui nous a fait part de sa vision du continuum compétition-contestation-affrontement – anciennement paix-crise-guerre. Le temps long est nécessaire pour la dissuasion nucléaire, mais dans quelle mesure peut-elle s'adapter à un monde marqué par des compétitions hybrides ? Quel est ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 30/06/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Ma question porte sur les conséquences potentielles des annonces du chef de l'État concernant l'engagement français au Sahel. Bien que le scénario ne soit pas encore arrêté, la plupart des voix s'accordent sur le fait que la reconfiguration de l'opération n'aura que peu d'impact sur l'emprise de l'armée de l'air puisque les deux bases aériennes projetées à Niamey et N'Djamena devraient être maintenues. La France maintiendra probablement ses capacités les plus critiques, au premier rang desquelles la chasse et les moyens du renseignement. Dans cette perspective, pouvez-vous indiquer quelles sont les réflexions en cours sur le format des plots de chasseurs ? Quel ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 19/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Je vous remercie pour ce rapport très instructif, qui nous offre une vision précise de la situation et des nombreux efforts que nous devrons fournir pour coordonner tout cela. Merci de mettre en lumière cette multitudes de réserves à qui nous devons beaucoup. Je voudrais revenir tout simplement sur une question que vous avez abordée plusieurs fois : l'enjeu budgétaire. Nous avons voté dans la loi de programmation militaire un budget dédié aux réserves : qu'en est-il de son exécution ? Doit-on l'adapter ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 18/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Madame la secrétaire générale, le sous-effectif des sous-officiers est-il dû aux difficultés de fidélisation ou à d'autres causes ? Vous l'avez très bien dit, il faut anticiper. Nous préparons nos armées à des conflits de haute intensité et le service de santé des armées doit suivre. Dans la LPM, avons-nous suffisamment anticipé dans ce domaine ? Un réajustement n'est-il pas souhaitable pour être à effectifs complets et suffisants au regard du temps nécessaire pour former un médecin ou une infirmière ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 12/05/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Le nombre de demandes d'accès aux données de connexion augmente plus que les demandes d'utilisation de techniques plus intrusives, nous avez-vous dit. N'est-ce dû qu'aux confinements, ou la tendance est-elle de recourir plus à la surveillance par l'algorithme qu'au renseignement humain ? On lit dans votre rapport d'activité que le nombre d'IMSI-catchers est passé de 60 à 100, et que cinq ont été affectés à la Chancellerie pour les services de renseignement pénitentiaire – pourquoi cela ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Nous avons reçu, dans le cadre de nos travaux, des représentants de l'ambassade d'Allemagne à Paris, et avons évidemment débattu de ces questions. L'Allemagne participe à la formation de forces spéciales nigériennes dans le cadre de la mission Gazelle, que les Allemands souhaiteraient d'ailleurs voir intégrée au sein d'EUTM Mali. Leur position est toutefois claire : d'après eux, aller au combat serait en revanche impossible en raison des dispositions de la loi fondamentale allemande, et ce pour des raisons historiques.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre L'approfondissement du sursaut militaire et la mise en œuvre du sursaut civil constituent, Monsieur Menuel, les axes d'action qui sont particulièrement détaillés dans notre rapport s'agissant des perspectives de sortie de crise. J'aimerais profiter de cette question pour évoquer un point qui me semble particulièrement important : la clarification du mandat de la MINUSMa. Des discussions vont bientôt s'engager, à New York, au sujet du renouvellement de son mandat. La décision est attendue en juin prochain. Dans cette perspective, nous sommes convaincues que la diplomatie française devrait œuvrer pour que la seconde priorité du mandat de la MINUSMa – la ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Je répondrai en même temps à Philippe Meyer et Laurence Trastour-Isnard, qui ont tous deux évoqué la question de l'acceptabilité de notre engagement et de l'accroissement d'un sentiment anti-français. Comme nous l'avons dit dans nos propos liminaires, un tel accroissement n'est pas confirmé par la plupart des chercheurs que nous avons entendus, même s'il faut s'attendre à ce que l'ancrage dans le temps de cette opération puisse lui porter préjudice. Surtout, cela témoigne de l'importance du récit fait de l'opération, et de parvenir à ce que le positionnement de Barkhane soit justement perçu. Car Barkhane n'est que le premier pilier de la stratégie de ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Monsieur Fuchs, l'extension de la menace terroriste vers le sud, en direction du Golfe de Guinée ou du Sénégal, plus à l'ouest, est bel et bien réelle. Il s'agit d'un projet documenté de la part des groupes terroristes, qu'il s'agisse d'Al-Qaida ou de Daech. L'enjeu est donc de parvenir à y sensibiliser les autorités de ces pays, car, soyons honnêtes, nous pourrions nous trouver dans une situation comparable à celle que l'on trouve au Mali, où ce qu'il se passe au Nord peut paraître très loin lorsque l'on se trouve à Bamako. Dans les pays riverains du Golfe de Guinée, où les capitales se trouvent pour la plupart au sud, de même que les centres économiques, ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Monsieur Lejeune, le président Bazoum évoquait non pas Barkhane, mais l'ensemble de l'action conduite par la communauté internationale. Quant aux perspectives, il a tenu un discours qui rejoint, parfois, ce que nous avons évoqué : moins d'emprise terrestre, maintien des capacités critiques. La France est présente au Niger au travers de sa base aérienne projetée, conséquente. La France et le Niger sont des alliés fidèles et je crois que cette affaire a donné lieu à des gros titres exagérant les choses.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Pour répondre à M. Marilossian, nous pensons en effet qu'il est indispensable que les formations dispensées par EUTM Mali se fassent au plus près des théâtres d'opérations. Cela commence, alors qu'auparavant, les militaires maliens devaient descendre dans le sud du pays pour y être formés. Ce besoin d'être au plus près des zones de combat a été reconnu, avec la construction en cours d'un camp plus proche du Centre. EUTM Mali est fortement critiquée, mais il a été porté à notre connaissance que les sept mois d'interruption de la mission du fait de la Covid-19 se sont immédiatement fait sentir sur le terrain.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Monsieur de la Verpillière, le Tchad a déployé 1 200 militaires au sein de la force conjointe, qui constituent son 8e bataillon. Les militaires tchadiens sont réputés aguerris, et apporteront de la mobilité à la force conjointe, alors qu'il a pu être considéré que les unités maliennes ou burkinabè en manquaient. En revanche, il faut nous montrer vigilants car les forces tchadiennes sont aussi réputées brutales, comme l'a du reste montré les viols commis par certains de leurs éléments au Niger. Viols que le gouvernement tchadien a rapidement reconnus.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Concernant la question de notre collègue Jean-Michel Jacques sur l'aéromobilité, nous avons pu compter sur les trois hélicoptères Chinook britanniques qui restent à nos côtés, ainsi que sur les deux Merlin danois. Effectivement, en ce qui concerne ces hélicoptères lourds, c'est une capacité qui est fragile, il nous faut donc poursuivre nos efforts pour trouver plus de partenaires au Sahel. Cependant, jusqu'à maintenant, nous avons toujours réussi à faire ce que nous devions faire. Il y a un réel point d'attention concernant ces hélicoptères lourds. Concernant les drones, un système de trois drones a été déployé. C'est une capacité extrêmement cruciale ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Monsieur Lachaud, sur Bounti, vous avez participé comme nous à l'échange de la semaine dernière avec le général François Lecointre, chef d'état-major des armées, organisé à l'initiative de la Présidente. Nous n'avons pas pu obtenir par nous-mêmes plus d'informations, même si nous avons échangé avec des représentants du centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) et de la MINUSMA. Du reste, notre mission n'est pas une commission d'enquête, et quand bien même, le secret-défense nous aurait été opposé. Mais surtout, et je pense qu'il est important qu'on le rappelle, nous faisons confiance à la ministre, au chef d'état-major des ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Je ne suis pas certain, Monsieur Gassilloud, qu'il soit de notre responsabilité de nous prononcer sur l'évolution du niveau tactique. Cependant, nous savons qu'à l'été 2021, le président de la République devrait se prononcer à nouveau sur la prolongation, ou non, du surge décidé dans la foulée du Sommet de Pau. Nous pouvons ensuite parfaitement imaginer qu'en fonction de la montée en puissance des forces armées locales du G5 Sahel, notre dispositif terrestre se réduise et que nous maintenions seulement certaines capacités au profit des États sahéliens, telles que, par exemple, des capacités critiques comme la chasse, nos moyens de renseignement ou ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Madame Roques-Etienne, vous avez soulevé la délicate question des négociations initiées au niveau local entre certaines communautés et des groupes armés terroristes. Mais comment en vouloir en populations locales ? On peut tout à fait comprendre qu'elles engagent de telles discussions car elles y sont contraintes pour survivre, et qu'elles ont évidemment envie que la situation s'améliore. Évidemment, nous ne sommes pas favorables à la négociation avec les groupes armés terroristes, mais il nous semble important de distinguer d'une part les chefs, dont le projet est de détruire l'État, d'imposer la charia ou encore de constituer un califat, avec une réelle ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Je souhaiterais également vous remercier et vous dire combien j'ai été honorée de conduire cette mission aux côtés de Sereine Mauborgne.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Mais parce que la voie politique constitue la seule issue de long terme à la crise du Sahel. Parce que la menace terroriste ne s'épuisera qu'une fois épuisé le terreau sur lequel elle prospère. Il faut surtout mettre en œuvre le « sursaut civil ». Pour ce faire, il est d'abord indispensable que le Mali retrouve la paix. À N'Djamena, l'accent a été porté sur la mise en œuvre de l'APR. Si l'on ne peut que souhaiter un apaisement de la question du Nord du Mali, l'APR semble aujourd'hui poser davantage de questions qu'il n'en résout. D'abord, car l'APR lui-même est au point mort, qu'il fait l'objet de nombreuses critiques de la part de la population elle-même et ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre La troisième et dernière partie de notre rapport a justement pour objet de définir les conditions de cette « victoire stratégique ». Nous n'avons pas fait preuve d'originalité en l'organisant autour de deux axes : l'approfondissement du sursaut militaire décidé à Pau et la mise en œuvre du sursaut civil décidé à N'Djamena. Nous n'évoquerons que brièvement les principaux éléments développés dans notre rapport, puisque vous avez pu en prendre connaissance. S'agissant de l'approfondissement du sursaut militaire, trois axes d'effort nous paraissent devoir être développés. Premier axe, le renforcement de la sahélisation des opérations, encore trop faible ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Deuxième facteur : les rivalités entre communautés, sous le fait notamment de la crise du pastoralisme et du changement climatique qui assèche les terres et réduit les points d'eau. Les conflits climatiques sont déjà une réalité au Sahel, comme en témoignent par exemple les affrontements entre Peuls et Dogons. Au Burkina Faso comme au Mali, des groupes d'autodéfense ou des milices communautaires ont vu le jour, se prêtant parfois à des massacres ethniques. L'exemple le plus emblématique est le massacre de près de 160 Peuls à Ogossagou, il y a deux ans, pour lequel a été mise en cause la milice Dogon Dan Na Ambassagou. A contrario, nombre de Peuls sont venus ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre En définitive, l'année 2020 a été celle du renouveau sur le plan militaire. Érigé en ennemi principal, l'EIGS a été fortement touché par notre action et celle de nos partenaires, et a vu sa zone d'influence sérieusement réduite. Quant à la nébuleuse Al-Qaïda, les forces françaises ont neutralisé de hauts responsables terroristes, parmi lesquels Abdelmalek Droukdel, émir d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) ou Bah ag Moussa, chef militaire du RVIM. En outre, depuis Pau, nous avons continué à entraîner nos alliés à nos côtés et intensifié nos opérations avec la force conjointe, comme l'ont montré les opérations Bourrasque, Éclipse et Équinoxe, ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Quelle est telle, précisément, cette menace ? Au Sahel, nous combattons deux grandes organisations terroristes. Premièrement, le Rassemblement pour la victoire de l'Islam et des musulmans (RVIM), également connu sous le nom de Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans (GSIM) ou encore JNIM, en arabe. Avec à sa tête Iyad Ag Ghali, un touarègue, ce groupe est affilié à Al-Qaïda, et réunit en son sein divers groupes tels que la katiba Macina, qui œuvre dans le centre du Mali sous la direction d'Amadou Koufa, ou encore AQMI au Sahel et Ansar Dine, d'ailleurs fondée par Iyad Ag Ghali. Le RVIM est particulièrement actif dans le Nord et dans le Centre du Mali. ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Notre rapport rappelle en détail l'histoire de l'émergence progressive du terrorisme djihadiste au Sahel, et la manière dont Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Ansar Dine et le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO) ont instrumentalisé puis défait le mouvement Touareg tout au long de l'année 2012. C'est bien à l'appel de l'État malien, qui menaçait de s'effondrer tel un château de cartes, que la France est intervenue rapidement, massivement, et a stoppé l'avancée terroriste. Les territoires conquis par les groupes terroristes ont été repris, afin de permettre aux autorités maliennes d'y reprendre pied. Serval a été un succès ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/04/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure

Nathalie Serre Nous avons également conduit une trentaine d'auditions. Celles-ci se répartissent en trois grands groupes. Le premier groupe réunit les représentants de l'exécutif, et en particulier du ministère des Armées. Nous avons ainsi entendu les responsables des opérations conventionnelles et spéciales, ceux des services de renseignement, ainsi que des activités diplomatiques, qu'il s'agisse de la direction générale des relations internationales et de la stratégie ou du Quai d'Orsay. Au sein du deuxième groupe, les représentants du monde de la recherche et des organisations non gouvernementales. Nous avons reçu de nombreux chercheurs, représentant, si vous me passez ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 30/03/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Dans le cadre qui est le vôtre, serez-vous amenée à suivre l'enquête ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 30/03/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Corapporteure de la mission d'information sur l'opération Barkhane, je relève que la presse publie les premiers éléments d'une enquête de la MINUSMA menée à la suite d'une intervention française dans la ville de Bounty. Traitez-vous ce genre d'informations et comment entendez-vous la gérer ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 12/01/2021

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Avec la présidente et notre collègue Sereine Mauborgne, nous avons pu constater sur le terrain que la montée en puissance de la coalition pour le Sahel était effective. Pensez-vous qu'il faille élargir le G5 Sahel, à l'Ouest, au Sénégal et, au Sud, à la Côte d'Ivoire, voire au Nigeria qui subit de nombreuses attaques djihadistes ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 02/12/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Général, c'est un réel plaisir pour moi de vous auditionner quelques semaines après avoir rencontré vos hommes à Niamey. J'associe à ma question Jean-Jacques Ferrara, qui vous prie de l'excuser. Lors de notre déplacement, nous avons eu le sentiment que l'insuffisance du niveau d'équipement et de soutien restait un facteur limitant la montée en puissance de la force conjointe – vous-mêmes venez d'y faire allusion. Vous avez commencé à identifier les principales difficultés et évoqué les moyens d'y remédier en termes capacitaires et financiers. Au-delà de l'action de l'EUTM Mali, quel bilan pouvez-vous tirer de l'action de la MINUSMA ? Nous avons eu le ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 02/12/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure de la mission d'information sur l'opération Barkhane

Nathalie Serre Évoquant le pourcentage relatif des forces de nos partenaires, passé de 25 à 50 %, vous avez dit qu'il serait bien de passer à 25 % de forces françaises et 75 % de forces sahéliennes. À quelle échéance cette répartition pourrait-elle être atteinte ? Lors de notre déplacement, il nous a semblé comprendre qu'en arrivant sur le théâtre, nos militaires devaient d'abord « reprendre leur machine en main », faute d'avoir pu s'entraîner suffisamment en France. Cela semble le cas pour le pilotage de certains véhicules et le tir. La préparation opérationnelle de nos militaires est-elle satisfaisante ? La sursollicitation de nos militaires est-elle un facteur ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 25/11/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre, co-rapporteure de la mission d'information sur l'opération Barkhane

Nathalie Serre Je joins mes remerciements à ceux de Sereine Mauborgne. Vous avez évoqué les progrès réalisés au cours de l'année écoulée en matière de partenariats, je n'y reviendrai pas, préférant aborder les manques et les défis qui se dressent devant nous. La quasi-suspension des actions de formation de l'EUTM Mali d'avril à mi-octobre 2020 s'est révélée dramatique pour les forces armées maliennes. En outre, l'équipement et le soutien des unités de la force conjointe demeurent des facteurs limitants, alors même qu'elle est de plus en plus opérationnelle. Dans ce contexte, quel bilan faites-vous des actions de l'EUTM Mali et de la MINUSMA ? Au lendemain des ...

Consulter

Mission d'information sur le thème « bâtir et promouvoir une souveraineté numérique nationale et européenne » - Intervention le 05/11/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Vous avez parlé de souveraineté numérique européenne, en considérant que le point névralgique était la stratégie des données. Or, avant même ce sujet, il me semble qu'il convient d'aborder la question de la consommation des ressources : électricité, climatisation, langage, base de données... Un travail est-il mené sur ces sujets ? Existe-t-il une stratégie européenne sur le langage qui sera utilisé ? Comment les ressources seront-elles utilisées ? Pour répondre au défi qui est devant nous, il convient de traiter ces sujets d'organisation matérielle avant d'avancer à l'étape suivante.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 03/11/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Cette proposition de loi, remastérisée à l'aune des récents événements, est certes plus étoffée que la première version, qui nous avait été présentée il y a deux ans, mais elle manque clairement d'ambition. Mais dans la mesure où elle va dans le bon sens, le groupe Les Républicains émettra un vote favorable sur les deux articles dont nous avons été saisis.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 28/10/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Les accords sont pilotés par un groupe de haut niveau constitué de représentants des deux pays nommés par le président de la République française et le Premier ministre britannique. En l'état actuel des choses, y a-t-il une continuité ? Comment sont nommées ces personnes dans le contexte du « Brexit » ? Et quelle est la longévité de ces accords à l'aune de la crise en Méditerranée orientale ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 21/10/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Cet amendement vise à augmenter de deux points l'indice de la retraite du combattant au 1er juillet 2021. Il s'agit de rappeler une nouvelle fois notre attachement au monde combattant et de faire en sorte que cette augmentation soit régulière et ne dépende pas des aléas électoraux.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 15/10/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Face aux nouveaux enjeux économiques et technologiques, ne devrions‑nous pas reconsidérer l'importance de certains programmes, notamment ceux dédiés à l'innovation duale, et renforcer nos partenariats ? Pourquoi ne pas utiliser le plan de relance ? S'agissant des OPEX, que pouvez-vous nous dire du surcoût lié au renforcement de l'opération Barkhane en hommes – 600 hommes – et par les pertes de matériels afférentes ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 07/10/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Dans le cadre du conflit avec la Turquie, les positions de l'Allemagne, de la France et de la Grèce étaient différentes. Cela porte-t-il à conséquence dans le cadre d'EMASoH, ou ces sujets sont-ils traités de manière distincte ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 07/10/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Je reviendrai à nouveau sur la Turquie. Il s'agit en effet d'une question qui nous interpelle tous. Suite à la montée des tensions dans le golfe arabo-persique, la France a annoncé le 25 février 2020 l'atteinte de la pleine capacité opérationnelle du volet militaire de l'initiative EMASoH. Je le rappelle, il s'agit d'une mission européenne de surveillance maritime dans cette région. Puis est arrivée la crise sanitaire. Quel est l'avenir de cette initiative ? Comment se déroule-t-elle aujourd'hui, à l'aune de ce qui s'est passé face à la Turquie, et des différences qui existent au sein même du groupe de pays qu'elle regroupe – la France, l'Allemagne, la ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 07/10/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

J'ai, très récemment, eu l'occasion d'expérimenter l'efficacité du travail de vos gendarmes sur le terrain à titre personnel. Je tiens à saluer tous les gendarmes de ma circonscription, et en particulier ceux de la gendarmerie de L'Arbresle dans le Rhône qui a fait un travail remarquable. Les gendarmes et la gendarmerie apparaissent souvent comme le parent pauvre, mi-Défense, mi-Intérieur, opérant dans des conditions de travail sur le terrain souvent dégradées avec des voitures sont hors d'âge au kilométrage élevé, des conditions de logement difficiles et des systèmes informatiques obsolètes. En dépit de ces conditions, nos gendarmes sont efficaces, ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 06/10/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Nathalie Serre

Le 14 juin dernier, un incendie s'est déclaré dans le SNA Perle en rénovation à Toulon. Bien que les dégâts semblent très lourds, aucune inscription ne paraît figurer à ce sujet dans le budget 2021, non plus que pour le porte-avions nouvelle génération dont le programme devait être entériné en juillet dernier lors d'un conseil de défense. Qu'en est-il ?

Consulter