⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et janvier 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 140 triés par date — trier par pertinence

Question orale du 19/01/2021 : Lutte contre l'inceste

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Sur l'inceste, en revanche, le législateur a à chaque fois été contraint de reculer au nom de la sécurité juridique. Ce n'est plus possible. Les Français nous regardent. Il nous appartient de rompre l'isolement des victimes, de les accompagner, de les protéger, de donner aussi aux témoins les moyens de procéder aux signalements. Monsieur le secrétaire d'État, quelles actions ont été engagées pour briser ce tabou et traduire dans les actes une prise de conscience collective sur cette question cruciale ? Quelles mesures envisagez-vous pour renforcer la protection des enfants face aux abus sexuels, au sein même de la famille ?

Consulter

Question orale du 19/01/2021 : Lutte contre l'inceste

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

J'y associe ma collègue Alexandra Louis, qui a tout récemment rendu son rapport d'évaluation sur la loi de 2018 renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Depuis plusieurs jours, des témoignages affluent sur les réseaux, sous le hashtag #MeTooInceste. Ils libèrent la parole des victimes qui ont connu des abus sexuels dans la sphère familiale. Ces témoignages poignants nous rappellent combien la protection de l'enfance est une impérieuse nécessité. On estime aujourd'hui à 6 millions – j'ai bien dit 6 millions – le nombre de victimes ; ce sont autant de vies marquées, traumatisées à jamais. La loi du 3 août 2018, dite loi Schiappa, a ...

Consulter

Question orale du 19/01/2021 : Lutte contre l'inceste

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Ma question s'adresse au secrétaire d'État auprès du ministre des solidarités et de la santé, chargé de l'enfance et des familles, Adrien Taquet.

Consulter

Intervention en hémicycle le 14/01/2021 : Développement des éoliennes sur le territoire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Les objectifs de la France en matière de transition énergétique sont ambitieux. Vous vous référez régulièrement à la programmation pluriannuelle de l'énergie. Vous avez bien raison. Vous citez également le SRADDET. Je tiens à souligner que ce schéma est malheureusement non prescriptif. On affiche beaucoup de grands principes, mais l'absence d'obligation rend ensuite difficile leur application concrète. Or si nous voulons tenir nos objectifs de la PPE, il serait important que nous puissions nous référer à ce schéma. À l'horizon 2030, 40 % de la production d'électricité doit être issue des énergies renouvelables. Nous ne pouvons ignorer les prévisions qui ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/06/2020 : Dette sociale et autonomie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

L'article 4 prévoit que le Gouvernement remette au Parlement un rapport sur les conditions de création d'un nouveau risque, d'une nouvelle branche de sécurité sociale relative à l'aide à l'autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. Le Gouvernement a émis l'intention d'y associer les financeurs de la prise en charge de la perte d'autonomie, ce que le groupe La République en marche ne peut que saluer, d'autant que les conditions de création de cette branche préfigureront les choix et les décisions à venir dans le cadre de la future réforme sur le grand âge et la perte d'autonomie. La création de cette nouvelle branche doit aussi ...

Consulter

Question orale du 18/05/2020 : Questions sur le thème : quelles réponses pendant et après la crise du covid-19 pour améliorer la sécurité sanitaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Voici plusieurs jours que le déconfinement a débuté et avec lui ont repris les activités de la vie réelle. Nous avons retrouvé le chemin du travail, comme certains enfants celui de l'école. Les commerces ont également rouvert. C'est bien la vie qui reprend. Le Gouvernement a choisi de faire confiance aux Français et aux Françaises pour appliquer les précautions sanitaires et se protéger, eux et les autres, de la menace qui plane toujours sur nos têtes. Oui, l'ombre du virus est toujours là : tant qu'il n'y aura ni traitement, ni vaccin, nous n'en serons pas sortis. L'âge expose à la contraction d'une forme grave de la maladie, mais le Gouvernement a choisi de ...

Consulter

Question orale du 29/04/2020 : Mesures en faveur du secteur du tourisme

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

La période que nous vivons est difficile pour tous les Français. Depuis le début, l'État est présent pour nous protéger contre le virus, mais aussi pour anticiper les conséquences de celui-ci et apporter les réponses nécessaires. Nous sommes ici dans cette assemblée pour préparer l'avenir, un avenir dans lequel nous devrons d'abord apprendre à vivre avec le virus, avant de retrouver le cours normal de notre vie. À cette période de l'année, de nombreux Français devraient être en train de prévoir leurs vacances d'été ; nous devrions inscrire nos enfants dans des centres de loisirs, organiser les retrouvailles familiales, acheter les billets de train ou louer ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/04/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Dans ma circonscription frontalière de la Suisse, pas un jour ne passe sans que je sois sollicitée par les citoyens pour des problèmes transfrontaliers. Les réponses relèvent souvent de la coopération décentralisée, mais certaines nécessiteraient d'être de niveau national, voire européen. Le besoin se fait sentir de coopérations sanitaires plus avancées ; elles interviendront sans doute dans un second temps. D'une manière générale, l'action européenne est encore trop peu lisible pour nos concitoyens, on le voit avec les « corona bonds ». L'Europe pourrait-elle s'emparer d'un sujet commun à tous les pays, par exemple les masques ? Alors que ces derniers ont ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 04/03/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Monsieur le ministre, c'est bientôt le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Il y a un an, vous avez signé une tribune conjointe avec la secrétaire d'État Marlène Schiappa, intitulée « Pour une diplomatie féministe ». Hier, à l'occasion de la remise du prix Simone-Veil, vous avez rappelé l'engagement de notre pays en faveur du droit des femmes partout dans le monde. Vous avez également rappelé les objectifs que vous fixez pour votre ministère en matière de parité, notamment pour les postes d'encadrement, à savoir 50 % de primo-nominations d'ambassadrices d'ici à 2025 et la levée du verrou statutaire. J'aimerais vous interpeller sur un autre ...

Consulter

Question orale du 11/02/2020 : Centrale nucléaire du bugey

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Merci pour votre réponse. Mettre en attente les sujets du nucléaire serait pour moi une aberration, parce que l'urgence climatique nécessite évidemment la production d'une énergie décarbonée – le nucléaire répond à cette exigence – et parce que l'histoire nous a donné raison : choisir ce mode de production, c'est maintenir notre souveraineté énergétique. L'économie en dépend, tout comme le bien-être de nos concitoyens.

Consulter

Question orale du 11/02/2020 : Centrale nucléaire du bugey

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Notre besoin en électricité devrait augmenter de 60 % dans le monde d'ici à 2040. Même si le Gouvernement mène une politique volontaire pour réduire la consommation d'électricité, la France n'échappera pas à cette demande croissante, d'abord parce qu'elle doit alimenter ses transports électriques, ensuite parce qu'elle doit accompagner sa réindustrialisation, ainsi que le développement du numérique. Nous nous sommes fixé pour objectif de réduire la part du nucléaire dans notre mix énergétique à 50 % d'ici à 2035. La réalité est que nous avons plus de chance d'y parvenir à cause du besoin croissant en électricité – que nous pouvons compenser par le ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/01/2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Je vous remercie de ramener une lueur d'espoir dans la sauvegarde du multilatéralisme lorsque vous évoquez les mouvements de solidarité de la population à l'échelon mondial, dans cette volonté de travailler entre les pays sur des thématiques et des sujets comme la question environnementale. Que la population doive se mobiliser ne nous alerte-t-il pas sur le fait que les représentants ne sont plus au rendez-vous de leur mission dans ce cadre du multilatéralisme ? En tout cas, les axes de travail que vous évoquez doivent permettre de répondre à un certain nombre de questions. Vous vous êtes déplacés en novembre de l'année dernière, juste après l'intervention ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 28/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet, députée

Olga Givernet – M. le président, M. le vice-président, mesdames et messieurs, je vous remercie pour cet échange très intéressant, pour moi qui suis députée mais ne suis pas membre de l'OPECST. La transition technologique que nous vivons actuellement est, vous l'avez rappelé, inédite. Les progrès récents, notamment en matière d'intelligence artificielle, ont des impacts sur nos vies quotidiennes et sur les politiques publiques dans de nombreux domaines. Je salue par conséquent la structuration d'instances permettant d'apporter du conseil aux politiques en matière d'analyse de ce qu'est aujourd'hui notre monde scientifique. Actuellement, les politiques publiques peinent à ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 07/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Le but est d'être imaginatif. Merci pour votre réponse. Je retire les amendements et poursuivrai la discussion avec vous d'ici à l'examen en séance publique.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 07/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Je vous remercie, monsieur le ministre, nous devons effectivement faire preuve d'imagination pour réorganiser les collectivités territoriales avec plus de flexibilité, et je crois que vous avez très bien saisi les enjeux. Notre collègue a évoqué Mme Duby-Muller, qui est elle-même conseillère départementale. Je tiens à rappeler que les deux présidents de conseils départementaux concernés par le projet de fusion ne se sont jamais rencontrés sur le sujet. J'ai organisé de ma propre initiative une réunion il y a deux semaines, à laquelle ils ne sont pas venus. Elle aurait permis d'expliquer les points de négociation, car en cas de redécoupage des ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 07/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

L'article 11 quinquies est un ajout du Sénat. Il supprime le droit de véto dont disposent les départements et les régions pour s'opposer au redécoupage de leurs limites géographiques lorsque des communes veulent fusionner en communes nouvelles. Or cette suppression du droit de veto crée un risque d'instabilité du découpage administratif et territorial français. Elle contrevient au principe constitutionnel de libre administration des collectivités territoriales, et au fait qu'il est impossible pour une collectivité d'imposer une décision à une autre. Un projet de fusion de communes qui modifierait le territoire d'un département ou d'une région ne saurait ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/09/2019 : Accord avec la suisse sur l'organisation européenne pour la recherche nucléaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Le texte dont nous débattons aujourd'hui ne pose aucune difficulté. Il est l'émanation de la cohabitation quotidienne entre une organisation scientifique internationale et ses pays hôtes, la France et la Suisse. Je suis certaine qu'il fera l'unanimité – du reste, elle a déjà été annoncée, et je vous en remercie. La création du CERN en 1954 a bouleversé notre territoire, le pays de Gex – où je suis élue – , et lui a fait connaître une croissance exceptionnelle. Notre population vit en partie au rythme des organisations internationales qu'elle accueille. Ce week-end encore, à l'occasion de ses portes ouvertes, le CERN a pu accueillir un large public. ...

Consulter

Délégation aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes - Intervention le 10/09/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Monsieur le ministre, je vous remercie d'avoir d'ores et déjà livré autant de réponses à l'issue du Grenelle des violences conjugales. Vous avez placé en priorité la protection des victimes. Bien des actions sont déjà engagées, mais elles méritent d'être renforcées. Les premières mesures que vous avez évoquées s'inscrivent dans le bon sens. Les violences conjugales se caractérisent souvent par une escalade de la violence au sein du couple et de la famille. La violence psychologique peut apparaître en premier, suivie par une violence physique ou administrative. Nous avons évoqué à cet égard la rétention des papiers d'identité. Le non-paiement des ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 10/07/2019 : Organisation des communes nouvelles

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Je reconnais, pour en avoir discuté longuement avec les élus et les habitants, l'intérêt du bassin de vie né de la fusion des deux Seyssel – Ain et Haute-Savoie – , ainsi que l'intérêt d'un travail commun. Toutefois, comme le rappelait M. le ministre, le département a voté à l'unanimité contre le rattachement à la Haute-Savoie. Or ce type de fusion suppose une volonté partagée, car elle exige un redécoupage départemental. Nous devons donc, pour le bien-être même des habitants, remettre ce projet à plat et en analyser les conséquences administratives. Les deux communes concernées, je le rappelle, font partie de la même communauté de communes, ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 11/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Merci pour ce rapport. Isabelle Rauch et moi-même venant de régions frontalières, nous nous sentons obligées de renforcer la coopération transfrontalière et nous nous retrouvons fréquemment sur ces sujets. Les zones frontalières ont des spécificités humaines et économiques. On y trouve une dynamique autour de l'emploi, de la compétitivité, de la croissance et évidemment de la population ; les voyageurs pendulaires que sont les travailleurs frontaliers créent des besoins particuliers en matière d'accès routiers et de transports. Il faut maintenir la libre circulation des personnes et des marchandises et ceci se fait au travers du transport multimodal que nous ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/05/2019 : Modification du règlement de l'assemblée nationale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Afin de renforcer le CEC dans sa vocation de « tour de contrôle » de l'évaluation, et de clarifier ainsi le paysage de l'évaluation des politiques publiques, il est proposé qu'il établisse annuellement un rapport relatif aux activités d'évaluation de l'Assemblée nationale, que ce soit celles du comité lui-même ou celles des commissions permanentes. Monsieur le rapporteur, vous avez évoqué la question, il est proposé ici une solution pérenne.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/05/2019 : Modification du règlement de l'assemblée nationale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Le comité d'évaluation et de contrôle ne se réunissant jamais formellement pour définir les propositions qu'il pourrait formuler en conférence des présidents, il n'en fait donc jamais dans cette instance. L'amendement tend à ce que le premier vice-président du comité puisse assister à la conférence des présidents six semaines avant la semaine d'évaluation et de contrôle, afin d'y présenter les propositions du comité.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/05/2019 : Modification du règlement de l'assemblée nationale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Je comprends bien le point de vue de M. le rapporteur, mais il s'agit de savoir si on peut clarifier la rédaction au regard de l'opportunité pour un groupe de demander un rapport de suivi, en prenant sur son droit de tirage. Je demande au rapporteur de me préciser selon quelles modalités le règlement prévoit que le groupe concerné puisse demander ledit rapport.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/05/2019 : Modification du règlement de l'assemblée nationale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Il doit, en effet, y avoir une incompréhension au sujet du délai. J'en prendrai pour exemple que, dans les six mois qui ont suivi le rapport sur l'autisme, une demande automatique d'un rapport de suivi ne nous a pas permis d'en juger de l'opportunité au regard du calendrier et du contexte de l'actualité politique. C'est pour moi un dysfonctionnement, car cette automaticité dessaisit les groupes et le comité de la possibilité d'évaluer l'opportunité du rapport de suivi en fonction du contexte politique et de l'actualité.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/05/2019 : Modification du règlement de l'assemblée nationale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Cet amendement vise à clarifier la mise en place des rapports de suivi. L'article 146-3 du règlement, dans sa rédaction actuelle, prévoit le lancement automatique de ces rapports six mois après la publication du rapport initial. Il convient de prévoir un délai de six mois à vingt-quatre pour apporter plus de souplesse, permettant ainsi au comité de suivi de décider quel est le moment le plus opportun pour réaliser son propre rapport.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/05/2019 : Modification du règlement de l'assemblée nationale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Monsieur le rapporteur, vous indiquez que le CEC pourrait statuer sur un certain nombre de points lors d'une réunion plénière, mais vous ne m'avez pas répondu clairement concernant le rôle et la responsabilité du bureau dans ses choix.

Consulter

Intervention en hémicycle le 29/05/2019 : Modification du règlement de l'assemblée nationale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Mes collègues ont rappelé tout l'intérêt du comité d'évaluation et de contrôle, et de ses travaux. Depuis le début de la législature, le CEC a publié des rapports sur l'évaluation de la lutte contre la délinquance financière, sur l'organisation de la fonction d'évaluation du système éducatif, sur la prise en charge de l'autisme, sur l'action de l'État dans l'exercice de ses missions régaliennes en Seine-Saint-Denis, sur l'évaluation des dispositifs d'évaluation des politiques publiques, et sur l'évaluation de la régulation des jeux d'argent et de hasard. Ces derniers travaux ont d'ailleurs alimenté nos réflexions sur la privatisation de La Française ...

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Avant de pouvoir intervenir sur le rapport vous me permettrez de faire une remarque. Nous sommes assez fréquemment confrontés à des décisions prises à Paris, sans prise en compte du contexte local sur nos territoires frontaliers. Effectivement, nos secteurs sont régis par des traités internationaux, et le processus de ratification nous dépossède de la possibilité de les amender. Pour autant, nous sommes confrontés à la réalité du quotidien, avec des habitants directement impactés, notamment par le CERN qui est en partie sur ma circonscription. Nous avons des impacts d'emprise de terrain, d'organisation des services publics. Il n'y a pas que la question du CERN, ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Je retire l'amendement afin d'apporter les explications demandées, et je le déposerai à nouveau en vue de la séance publique.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Je me permets de préciser le processus : le rapport est réalisé et rendu par le rapporteur, et il est possible qu'un rapport de suivi soit demandé, par le rapporteur ou toute autre personne. J'ai personnellement travaillé sur le suivi d'un rapport initial dont je n'étais pas l'auteure. C'est un nouveau rapport, qui s'inscrit dans la continuité du premier. Il est plus léger, mais il est considéré comme un rapport à plein titre, et vient réduire le droit de tirage des groupes. Il m'apparaît donc important que le groupe puisse valider le sujet du rapport de suivi.

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Cet amendement soulève un vrai dysfonctionnement de notre Règlement, et les propos précédents du rapporteur n'y apportent pas de réponse. Lorsque le CEC publie un rapport, un rapport de suivi peut être réalisé sur la mise en oeuvre de ses conclusions. Aujourd'hui, ces rapports de suivi sont lancés de manière automatique six mois après la publication du rapport initial alors que, politiquement, le calendrier peut ne pas être favorable. C'est une vraie question politique. Les conclusions du CEC soumettent des préconisations au Gouvernement, et il lui faut parfois plus de six mois pour les mettre en oeuvre. Ces rapports de suivi rendus six mois plus tard peuvent ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

Permettez-moi de rectifier un certain nombre de points. Effectivement, avec Marie Tamarelle-Verhaeghe, qui est comme moi vice-présidente du CEC, nous avons fait part de nos recommandations au Président de l'Assemblée nationale. Nous sommes au regret de constater qu'il n'a pu nous recevoir jusqu'à présent, et qu'il nous propose de le faire à une date postérieure à la réforme de notre Règlement. Il est important de corriger, dans le Règlement lui-même, certains dysfonctionnements. Il est regrettable que le bureau du CEC ne se réunisse pas, et que nous ne puissions y échanger sur le calendrier avant de le présenter au Comité. S'agissant d'un amendement d'appel, ...

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet

L'article 38 porte sur le Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques (CEC). Celui-ci est présidé par le Président de l'Assemblée nationale, mais son bureau, qui compte plusieurs vice-présidents et secrétaires, n'a pas été réuni depuis le début de la législature. Nous souhaitons lui confier la responsabilité de définir le programme des travaux dans l'année, afin qu'il se réunisse au moins une fois par an.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet, rapporteure

Olga Givernet C'est un amendement inclusif qui est inspiré des termes des mandats de négociations et qui vise à élargir les demandes européennes d'ouverture des marchés publics australiens et néo-zélandais à nos entreprises.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet, rapporteure

Olga Givernet Cet amendement vise à ce que les dispositions des chapitres « développement durable » des accords avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande soient aussi juridiquement contraignantes que celles des autres chapitres en étant soumises aux mêmes mécanismes obligatoires de règlement des divergences. Or dans les accords commerciaux récemment négociés et dans les mandats pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande, il est prévu un mécanisme différent et non obligatoire pour le seul chapitre « développement durable ».

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet, rapporteure

Olga Givernet Cet amendement vise à rappeler deux points très importants pour notre pays, dont le Gouvernement a obtenu l'inscription dans les mandats de négociation avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande : d'une part la prise en compte pour l'ouverture d'éventuels quotas d'importation concernant généralement les produits agricoles de ce qui est concédé ou pourrait l'être dans d'autres accords commerciaux ; d'autre part la prise en compte des intérêts particuliers des régions ultrapériphériques et de l'Outre-mer, comme nous l'avons vu dans le premier amendement.

Consulter

Commission des affaires étrangères - Intervention le 15/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Olga Givernet, rapporteure

Olga Givernet C'est un amendement de précision : il faut parler de « collectivités » et non de « territoires » d'outre-mer et mentionner les îles Wallis et Futuna, outre la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française, parmi les collectivités françaises du Pacifique.

Consulter