Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et avril 2020

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 63 triés par date — trier par pertinence

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 13/11/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Il y a quelques jours, Emmanuel Macron a annoncé la mort cérébrale de l'OTAN. Dès lors, devons-nous ratifier ce protocole visant à l'accession de la République de Macédoine du Nord à l'OTAN ? N'est-ce pas de l'acharnement thérapeutique de vouloir élargir l'OTAN, alors que l'alliance est en mort cérébrale ? Peut-être est-ce pour être plus nombreux, même si les Macédoniens ont une petite contribution, à payer la couronne mortuaire de l'OTAN. Que pensez-vous de cette contradiction au sein de l'exécutif ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 15/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Général, en 2020, l'armée de Terre prendra livraison de son premier système de drones tactiques, qui améliorera considérablement ses capacités de reconnaissance et de frappe au sol. Comment ces drones modifieront ils l'interaction entre nos armées de Terre et de l'Air, notamment dans le cadre des frappes au sol réalisées par nos Mirage et Rafale en soutien de nos forces terrestres et, de manière générale, dans le cadre de l'occupation de l'espace aérien ? Vous le savez, si nous voulons disposer d'un chasseur de nouvelle génération en 2040, un compte à rebours est à respecter. Beaucoup se demandent si le système de combat aérien du futur (SCAF) ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 10/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Mon général, ma question fait suite à l'ignoble attaque islamiste à la préfecture de Paris, la semaine dernière. Vous avez indiqué hier, au Sénat, qu'une vingtaine de gendarmes étaient surveillés pour leur radicalisation. Ce nombre est visiblement en augmentation. Depuis six ans, une vingtaine de personnels auraient été écartés de la gendarmerie pour des soupçons de radicalisation. Je suppose que pour écarter ce genre de personnes, une procédure est requise. Celle en vigueur est-elle adaptée et suffisante au regard de l'augmentation du nombre de gendarmes radicalisés ? Faut-il faut évoluer la législation si la procédure possible n'est pas suffisante ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 10/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Mon général, la réduction continue des flottes occidentales depuis le début des années 2000 devient problématique dans un contexte où les espaces aériens peuvent être beaucoup plus durement contestés. Vous avez indiqué dans la revue Défense et sécurité internationale d'août dernier que la masse et le nombre doivent faire partie des axes structurants de nos réflexions afin de garantir la capacité à durer au combat. Au regard de votre analyse, il faut probablement commencer à repenser nos formats. Comment est-il possible de commencer à redonner de la masse à l'armée de l'air dans le cadre de la LPM ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 09/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Madame la directrice, pouvez-vous nous indiquer comment vous appréhendez la course aux armements en Asie ? Nous constatons ainsi une augmentation de plus de 8 % par an du budget de l'armée populaire chinoise, une multiplication par quatre du budget militaire du Vietnam, et une multiplication par trois pour les Philippines et l'Indonésie. Même le Japon, malgré les limites que lui impose sa constitution, augmente son budget militaire. Et je ne parle pas des deux Corée. Pourriez-vous nous indiquer également quelles sont les options possibles pour la France afin de renforcer ses partenariats stratégiques dans cette partie du monde où l'on voit fleurir, notamment en ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 02/10/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Je souhaite vous poser une question sur les conséquences du SNU, mon général. Le Gouvernement annonce qu'il coûterait environ 1,5 milliard par an, sans parler de sa mise en place, qui nécessitera un investissement. Nombreux sont ceux qui pensent que de telles sommes auraient été beaucoup plus utiles aux armées, d'autant que, nous l'apprenons, le surcoût des OPEX est évalué à 300 millions. Au-delà de cet aspect financier, combien de militaires de l'armée de Terre seront-ils mobilisés pour encadrer ces dizaines de milliers de jeunes Français ? Quel impact cela aura-t-il sur leur entraînement et leur récupération après leur retour d'OPEX qui implique, ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 10/07/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Vous l'avez dit, Madame la ministre : il n'y a pas d'exportations d'armement possibles sans exercice effectif de la souveraineté. Nous savons que l'Allemagne n'a pas toujours les mêmes priorités stratégiques que la France. Pouvez-vous nous faire part de l'avancée des négociations avec les Allemands au sujet des futurs programmes, en particulier le système de combat aérien du futur (SCAF) et l'armement terrestre ? Cette question est fondamentale : selon l'issue des négociations, la France gardera ou non sa liberté d'exporter ses armements. Vous avez jusqu'à présent défendu, au nom de la Realpolitik et avec raison, les ventes d'armes aux pays que nous ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/06/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Amiral, vous nous avez dit que le premier sous-marin nucléaire d'attaque de nouvelle génération, le Suffren, serait opérationnel en 2020. Concernant ses capacités de projection, sa puissance de feu pouvez nous dire quelle est la différence entre ce sous-marin et les SNA de la classe Rubis ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Le Gouvernement a décidé d'accélérer au sujet de la mise en commun des ressources françaises et allemandes pour concevoir les prochains d'équipement de nos forces armées. Le SCAF est l'un des premiers dossiers. Pouvez-vous nous indiquer quel est le calendrier prévu, dans le cadre de cette future collaboration industrielle ? Pouvez-vous nous préciser la répartition précise des rôles entre votre entreprise et les industriels allemands concernés ? Nous comprenons en effet que vous ne voulez pas tout donner aux Allemands. Pouvez-vous nous indiquer également quand devra voler le démonstrateur pour garder une cohérence, en termes de calendrier, lorsqu'il s'agira ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 22/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Comme vous l'avez rappelé, la coopération entre pays européens en matière de défense reflète de profondes différences de cultures politiques et de priorités stratégiques. Dès lors, force est de constater que nous ne sommes pas prêts pour une politique commune de défense et encore moins pour une armée européenne. La décision de recourir à la force armée ou de la déployer sur un théâtre d'opérations extérieur est éminemment politique et intimement liée à l'exercice de la souveraineté nationale. À mon avis, cette décision ne peut pas être remise à une entité supranationale à laquelle un pays de l'Union serait tenu d'obéir. Sur le continent ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 15/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Mon général, je voudrai reprendre une partie de la question de mon collègue Charles de la Verpillière concernant les opérations au Levant. Vous nous avez indiqués que, suite à la perte de l'emprise territoriale de Daesh, vous mainteniez des forces. Maintenez-vous l'ensemble des forces ou une partie sera-t-elle redéployée, notamment au profit de l'opération Barkhane, où les besoins sont importants ? Enfin, une question sous-jacente, concernant les OPEX : nos pilotes sont mobilisés sur trois missions, vous l'avez rappelé, en Europe, en Afrique et au Levant. Pouvez-vous nous indiquer si cela a eu des conséquences quant à leur formation ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 15/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Nous sommes heureux de constater que la santé financière de votre entreprise est bonne. Les carnets de commandes sont presque pleins. Ma première question concerne le programme SCORPION : où en est la production des Griffon ? Les délais de production et de livraison des Griffon seront-ils respectés ? Rencontrez-vous des retards liés à des problèmes techniques dans la chaîne de production ? Seconde question, il semblerait – ce qui serait une bonne nouvelle – que le Qatar finaliserait un contrat de 490 véhicules blindés de combat d'infanterie (VBCI) pour un montant estimé de 1,5 milliard d'euros. Cependant, il semblerait aussi que, dans le même temps, ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 07/05/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

La mise en commun de ressources françaises et allemandes s'accélère depuis plusieurs années, avec le risque de voir les Allemands nous poser des difficultés en matière d'exportations. Ma question porte sur le projet SCAF et le remplacement du char Leclerc. Pouvez-vous nous indiquer quelle est la position du Gouvernement concernant la demande de Rheinmetall de prise de contrôle de KNDS ? Vous avez partiellement répondu mais le sujet est important. La situation de la Libye est particulièrement chaotique sur le plan de la politique interne et en raison de la présence active de plusieurs groupes djihadistes. L'offensive lancée par le maréchal Haftar en direction ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 27/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

À mon tour j'aimerais souligner l'intérêt de votre travail sur l'évaluation des dispositifs de lutte contre les discriminations au sein des forces armées. Vous avez formulé un certain nombre de propositions et je dois avouer que, à l'instar de plusieurs de mes collègues, je m'interroge après avoir entendu certains propos. Je n'ai pas eu accès au rapport et ne l'ai donc pas lu ; et j'ai bien saisi, Monsieur Lachaud, que vous aviez voulu par la suite vous montrer rassurant. Néanmoins, je m'interroge sur le sens de mon vote s'agissant de la publication de ce rapport d'information. Il me vient néanmoins une question sur les discriminations liées au handicap. ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 12/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Ma question rejoint celle que mon collègue vient de poser. Le porte-avions Charles de Gaulle participe à la dissuasion nucléaire, qui est une doctrine qui nous est propre. Comment imaginer un porte-avions partagé entre plusieurs pays ayant une doctrine différente, en particulier l'Allemagne ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/03/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Vous avez rappelé les origines de la création de l'Alliance atlantique, à l'époque de la Guerre froide et de la menace soviétique. Vous nous avez indiqué les évolutions de l'OTAN et les quatre périodes qui l'ont amenée à exercer des missions différentes et multiples. Pensez-vous que l'OTAN doit jouer un rôle face à l'émergence de nouvelles puissances militaires comme la Chine, qui travaillent sur la mise au point d'armements menaçant nos intérêts vitaux, ou qui ont des velléités territoriales, notamment en mer de Chine mais aussi sur le continent africain ? Certes, ces menaces sont éloignées de notre continent. Mais les enjeux sont importants.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 06/02/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Certes, mais s'il fallait aussi attendre que le gouvernement donne l'avis de l'opposition dans ses communiqués de presse… Nous venons d'apprendre, sans surprise, que l'Allemagne bloque les licences d'exportation du matériel allemand intégré sur le missile air-air longue portée Meteor vers l'Arabie Saoudite, comme elle l'avait déjà fait pour les missiles Scalp à destination de l'Égypte. Le missile Meteor est l'un des programmes européens les plus emblématiques de l'industrie de défense. Il est issu de la coopération de six pays, sous la maîtrise d'oeuvre de MBDA. Il est conçu pour être utilisé à partir du Rafale, de l'Eurofighter et du JAS 39 Gripen. ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 06/02/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Madame la ministre, vous avez sous-entendu dans votre propos liminaire que des commissaires de la défense auraient demandé par voie de presse votre venue devant la commission, sans qu'aucune demande officielle en bonne et due forme n'ait été faite. Si vous pensez au groupe Les Républicains, ce dernier s'inscrit en faux, car nous avons fait une demande officielle au président de notre commission, lors de l'audition du directeur central du Service des essences des armées, le 28 novembre dernier. Le compte rendu de la commission fait état de cette demande officielle, que j'avais moi-même effectuée au nom du groupe, et je cite votre réponse, Monsieur le président ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 06/02/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Dans l'armée de terre, l'évolution des équipements individuels du combattant est un élément clé de modernisation mais aussi d'amélioration des conditions des soldats, conformément au mot d'ordre de la dernière LPM « à hauteur d'homme » – d'où le projet Combattant 2020 qui permettra d'améliorer le quotidien du combattant et son efficacité opérationnelle en fournissant des équipements adaptés à la formation, à l'entraînement et aux missions. L'actuelle ministre des Armées vous a-t-elle demandé de programmer un véritable plan pluriannuel concernant les commandes ? Si oui, pouvez-vous nous faire état de la courbe de progression en nombre ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 05/02/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Votre présentation montre que, s'agissant tant des ressources humaines que du maintien en condition opérationnelle de nos infrastructures, les enjeux sont majeurs pour ces prochaines années. La montée en puissance des crédits de paiement de 2010 à 2018 se traduit par une réalisation de 1,8 milliard d'euros. Vous dites que la remise à niveau sera difficile malgré l'augmentation de votre budget, et sous réserve de la bonne application de cette LPM. Je suppose que vous avez programmé un plan pluriannuel d'investissement hors événements exceptionnels. Pour 2018, donc, les crédits de paiement sont de 1,8 milliard, et en 2025, au terme de la LPM, ils devraient ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 28/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Je vous remercie, Monsieur le président. Mes chers collègues, au regard d'un certain nombre d'événements et d'annonces récentes, nous demandons solennellement au président de notre commission de demander, d'ici la mi-décembre, aè Mme la ministre des Armées de venir devant notre commission afin que nous puissions l'auditionner sur des sujets majeurs liés aè notre défense nationale. Comme me le rappelait il y a quelques instants Charles de la Verpillière, puisque je n'étais pas moi-même membre de la commission à l'époque, M. Le Drian, lorsqu'il était ministre de la Défense, participait beaucoup plus souvent aux séances de la commission que Mme Parly, qui ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 21/11/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Nous venons de commémorer les événements du 13 novembre. Quel a été, pour vous, le retour d'expérience ? Qu'aviez-vous imaginé avant – car je sais que vous aviez été formés à de tels risques –, et quels changements ont-ils entraînés pour vous, notamment en termes de formation, d'intervention et de coordination ? Qu'est-ce qui pourra être amélioré ? Quels éléments avez-vous pris en compte ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Avec ce budget 2019 nous avons à discuter de la première année de la mise en oeuvre de la LPM votée au printemps dernier. Les annonces budgétaires semblent être en conformité avec la LPM votée puisque nous pouvons constater que le budget est en augmentation. Cette hausse pour la deuxième année consécutive ne doit pas cependant faire oublier que la première mesure en matière de défense du tout nouveau président de la République avait été d'amputer le budget 2017 de 850 millions d'euros. Une fois de plus, c'est le programme 146 qui avait le plus sollicité. Il est à noter, et c'est regrettable, l'absence de publication à ce jour de l'annuaire statistique ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Monsieur le rapporteur, vous nous avez confirmé que 89 véhicules blindés Griffon seraient livrés en 2019. L'objectif est de 2 080 VBMR à terme. À cette allure, nous mettrons un temps considérable à remplacer nos équipements ! Quelles sont vos perspectives ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 24/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Je voudrais évoquer rapidement la question des véhicules. Il semblerait qu'il y ait une inquiétude quant au budget, apparemment insuffisant, affecté au renouvellement des véhicules réformables.

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 18/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Les livraisons de matériel à nos armées seront assez faibles en 2019. La hausse du budget consacré au maintien en condition opérationnelle ne suffira probablement pas à redonner le potentiel nécessaire à nos armées pour mener à bien leurs missions. Seule la livraison de nouveaux matériels en quantité permettrait de retrouver ce potentiel perdu. Or la LPM prévoit d'attendre le prochain quinquennat pour augmenter significativement le niveau de ces livraisons. Mon général, ma question est donc simple : comment allez-vous tenir en attendant le prochain quinquennat, à savoir l'année 2023 ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 17/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Selon la LPM, la FREMM Normandie sera livrée en 2019. Les deux derniers navires de la série seraient livrés en 2021 et en 2022. La LPM prévoit également la mise en service des deux premières FTI d'ici à 2025. Avec ces frégates FREMM et FTI, la marine disposerait de 15 navires de premier rang. Initialement, il était prévu de construire 17 FREMM pour les besoins de la « Royale ». Pourquoi avoir arrêté ce nombre de 17 il y a quelques années, si c'est pour se retrouver finalement avec 15 unités ? Le monde est-il devenu moins dangereux ? La France a-t-elle vu son espace maritime réduit et sa souveraineté diminuée ? Enfin, nous sommes passés de 17 FREMM à ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 16/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Si les crédits du budget de la gendarmerie sont en hausse de 2 % en crédits de paiement, les crédits de paiement pour l'investissement sont néanmoins en baisse de 13 %, cela a été dit. Une inquiétude a été relayée par l'Association professionnelle nationale de militaires (APNM) Gendarmes et Citoyens, qui craint que ce manque de crédits d'investissement se traduise par un retard de la rénovation du parc immobilier, préjudiciable aux familles et aux militaires eux-mêmes. Ils sont également inquiets quant au manque de crédits pour le renouvellement nécessaire des véhicules réformables. Faites-vous le deuil de la possibilité d'une levée de la mise en ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 10/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Depuis ces dernières années, il semblerait que tout soit mis en oeuvre pour écarter notre industrie nationale de l'armement dit de petit calibre. Cela a commencé par l'achat sur étagère à l'Allemagne du fusil d'assaut HK416F en remplacement du Famas et malheureusement, cela continue avec l'appel d'offres que vous venez de lancer concernant le remplacement de notre fusil de précision – avec une clause un peu surréaliste exigeant 50 millions d'euros de chiffre d'affaires minimum pour les entreprises souhaitant concourir. Le président de la République et le Gouvernement auraient-ils décidé de ne plus avoir à traiter de ce genre de produits ? Si oui, pourquoi ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 09/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Madame la ministre, le Conseil constitutionnel, dans une décision du 8 février dernier, suite à une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), a étendu le droit à pension, alors réservé aux victimes d'actes de violence pendant la guerre d'Algérie, à l'ensemble des personnes qui résidaient dans le pays, quelle que soit leur nationalité. Force est de constater que cette décision, largement discutable, va engendrer un coût pour les finances publiques, donc pour le contribuable français. Votre ministère sera-t-il en charge d'étudier les demandes et de verser les pensions ? Si oui, à combien estimez-vous le coût potentiel de cette décision ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 03/10/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Avec ce budget 2019 que vous venez de nous présenter, la LPM 2019-2025 entame donc son long parcours. Ce n'est qu'à l'aune de l'exécution budgétaire que nous pourrons juger de la réalité de cette hausse annoncée de 1,7 milliard d'euros. Toutefois, les 850 millions d'euros prévus au profit des OPEX nous invitent déjà à relativiser – le 18 mars 2017, le candidat Emmanuel Macron avait annoncé qu'il ne ferait pas payer par les armées ces dépenses liées aux OPEX. Quant à l'année 2018, nous comprenons bien entendu que vous n'ayez pas encore les chiffres exacts, même si votre évaluation est évidemment proche de celle du CEMA, qui évoquait, au mois de ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 26/09/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Nous avons récemment auditionné le CEMA, qui a rappelé à quel point nos armées étaient « éreintées, sous-équipées, sous-dotées, sous-entraînées », épuisées par de multiples engagements qui dépassent largement leur contrat opérationnel. Sous la précédente législature, dès l'engagement de nos armées dans le cadre de l'opération Serval, les députés Les Républicains ont à chaque audition alerté l'exécutif de l'inadéquation entre la LPM 2014-2019, même réactualisée, et l'action de nos forces. Je ne rappellerai pas les commentaires de certains de nos collègues de la majorité de l'époque, pour certains d'entre eux toujours présents ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 25/09/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Merci, Mon général, pour votre présentation. Dans ce monde aussi instable et dangereux, comment appréhendez-vous les menaces ennemies venant du terrorisme, mais aussi des conflits conventionnels ? Avez-vous établi des priorités ? Pouvez-vous également nous indiquer quels moyens sont mis à votre disposition pour préparer nos armées à faire face à ces nouveaux risques protéiformes ? Enfin, vous avez indiqué par ailleurs, à propos du conflit ukrainien, que le maintien en condition opérationnelle était essentiel lors d'un conflit, que la quantité d'armement n'était rien si cet armement n'était pas – ou mal – maintenu en condition opérationnelle. Dès ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 12/09/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Votre Direction générale travaille sans doute en étroite liaison avec les laboratoires P4 – traitant des agents pathogènes de classe 4 – comme celui de Lyon-Gerland, et les installations de l'institut de recherche biomédicale des armées, comme le laboratoire de Grenoble, pour mieux anticiper les crises bactériologiques. Mais ces laboratoires, certainement très sécurisés, peuvent être aussi des cibles pour le terrorisme. Comment travaillez-vous sur les différents scénarios catastrophe ?

Consulter

Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la république - Intervention le 24/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Comme le ministre vient de le rappeler au Sénat : « Je lis les journaux pour me tenir informé et il y a toute une partie de l'histoire de M. Benalla que je découvre comme vous. » Dans un article en ligne du Canard enchaîné intitulé La note confidentielle qui matraque Collomb, on peut lire qu'un enquêteur de la police des polices confie : Il est apparu que Benalla « avait accès à tous les télégrammes, à toutes les notes de service de la grande maison », c'est-à-dire le ministère de l'intérieur. Monsieur le directeur, pensez-vous qu'il soit possible qu'un chargé de mission de la Présidence de la République, dont la mission, d'après le directeur de ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 17/07/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Le dernier numéro d'Air Actualités souligne que la récupération de personnels isolés, comme celle d'un équipage contraint de s'éjecter d'un avion de combat, fait bien entendu partie des missions de l'armée de l'air. Or, un rapport récent d'un de nos collègues sénateur nous apprend que le parc d'hélicoptères des armées est confronté à des ruptures temporaires de capacité, en raison de la faible disponibilité de la flotte des Caracal. Dans ces conditions, Mon général, comment allez-vous pouvoir assurer les missions de recherche et de sauvetage au combat, si importantes pour la survie de nos soldats en milieu hostile, alors qu'une nouvelle commande de ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 20/06/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Je me permets de revenir sur les redéploiements des effectifs sur le terrain. Pensez-vous que ceux-ci n'auront aucun impact budgétaire ? Au détriment de quelles missions ces redéploiements s'effectuent-ils ? Sur mon territoire, les gendarmes subissent de nombreuses contraintes administratives et il est bon qu'ils puissent revenir davantage sur le terrain pour revigorer la rencontre au quotidien avec les populations. Vous avez rappelé que cela permettait d'obtenir des renseignements « de base » supplémentaires. Mais vous pensez qu'il n'y aura pas d'impact budgétaire en 2018 ?

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 04/04/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Mon intervention sera très rapide car notre collègue Joaquim Pueyo m'a volé ma question sur Ariane 6 et sa compétitivité face aux nouvelles technologies de réutilisation ! (Sourires)

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 13/03/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Avec cette loi de programmation militaire 2019-2025, la France a une nouvelle fois rendez-vous avec sa défense, donc avec ses armées et son industrie. L'objectif d'une LPM est d'assurer la sécurité et la défense des intérêts de notre Nation. La Cour des comptes, dans son référé du 19 juillet 2017 portant sur la mise en oeuvre de la loi de programmation militaire 2014-2019 et les perspectives financières de la mission « Défense », souligne la fréquente absence de cohérence entre ambitions et moyens. Force est de constater que la loi de programmation militaire 2014-2019, à l'initiative de François Hollande et de son gouvernement, n'a pas été à la ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 21/02/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Avec près de 300 milliards d'euros en sept ans pour les armées, cette LPM 2019-2025 marque une remontée en puissance du budget consacré à la défense nationale et nos armées. Cependant, l'augmentation en deux temps –1,7 milliard d'euros de plus par an jusqu'en 2022 puis trois milliards par an de 2023 à 2025 – avec des ajustements possibles selon la situation économique de notre pays, pose quelques questions. En effet, Mon général, ne pensez-vous pas qu'il aurait fallu une montée en puissance plus progressive ou une augmentation en deux temps inversée, soit trois milliards puis 1,7 milliard ? Les engagements des LPM précédentes n'ont pas toujours été ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 21/02/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Ma question porte sur les ressources humaines. Avec l'apparition et le développement de la cybermenace, la loi de programmation place à juste titre la cybersécurité au rang de ses priorités et prévoit le recrutement, d'ici à 2025, de mille cybersoldats. Ne risquez-vous pas d'être confrontés à un problème de recrutement ? En effet, les entreprises sont très demandeuses – et l'ANSSI joue bien son rôle en les incitant à prendre des mesures. Comment garantir votre attractivité, alors que la grille indiciaire de la fonction publique ne risque guère de séduire des jeunes à qui des entreprises proposeront des rémunérations beaucoup plus élevées ? Comment ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 14/02/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Je souhaite à mon tour féliciter nos collègues pour leur travail effectué en toute indépendance malgré les difficultés évoquées. Nous sommes plusieurs à regretter que ce rapport n'ait pas été présenté plus tôt alors qu'il était prêt début janvier. Nos débats auraient ainsi pu éclairer l'exécutif et peut-être éviter la cacophonie du week-end dernier entre la ministre des Armées et le ministre de l'Intérieur. Ce rapport est riche d'enseignements et propose divers scénarios dont j'espère qu'ils seront une source d'inspiration pour le président de la République. Cela ne sera peut-être pas le cas. Vous semblez avoir écarté d'emblée l'option ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 08/02/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Madame la ministre, la hausse du budget des armées contraste, c'est vrai, avec la réduction d'effectifs et les tensions financières qu'ont endurées depuis une dizaine d'années nos militaires. Cependant, quelques éléments incitent à la prudence malgré l'ambition affichée de cette LPM – notamment sur la première partie, jusqu'à 2023. Il était prévu jusqu'à présent que le ministère prenait en charge 450 millions d'euros au titre des OPEX – du moins en théorie, parce que je sais que vous avez souvent dû en prendre davantage en charge. Cela relativise l'augmentation, qui, hors OPEX, n'est plus que d'un milliard d'euros. Mais a-t-on la réalisation du ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 17/01/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Le SSA avait été le grand oublié de la loi de programmation militaire 2014-2019, avec des crédits de fonctionnement et d'investissement réduits de manière significative. Votre prédécesseur avait indiqué lors d'une audition que le SSA remplissait ses missions avec une grande difficulté – vous semblez le constater également –, et même la Cour des comptes avait tiré la sonnette d'alarme. À l'occasion de son audition par notre commission, le chef d'état-major des armées a déclaré que les suppressions supplémentaires d'effectifs touchant le SSA seraient reportées sur les années 2020-2021. Toutefois et malgré la restructuration que vous poursuivez, il ...

Consulter

Commission de la défense nationale et des forces armées - Intervention le 20/12/2017

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Patrice Verchère

Mon général, certains pays imaginent d'ores et déjà l'avion de combat du futur, qui pourrait aller dans l'espace. Commençons-nous à y réfléchir ? Il faudra une technologie très avancée. Nous avons vu les Américains envoyer un mélange d'avion et de fusée dans l'espace ; imaginons-nous la même chose, y a-t-il un début de réflexion dans ce domaine ?

Consulter