Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2022 et juin 2024

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 68 triés par date — trier par pertinence

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 30/05/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – La vente de paracétamol pourrait bientôt être interdite aux moins de 18 ans, car il s'agit de la drogue la plus utilisée par les jeunes qui tentent de se suicider. Même le paracétamol, dont on peut penser qu'il présente une certaine innocuité, est mortel à forte dose.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 30/05/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – Les hésitations autour du Gardasil sont incompréhensibles. Le vaccin a bientôt 30 ans. S'agissant du covid, beaucoup évoquaient l'absence d'essais cliniques autour de l'ANRm. Or, Pfizer a inclus 457 000 patients dans son essai. Cette ampleur est quasiment inédite.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 30/05/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – La relation des Français aux vaccins est très ambiguë. Malgré quelques soubresauts, nous avons rendu onze vaccins obligatoires pour les enfants. Dans le même temps, je suis effrayé par notre incapacité à vacciner les adolescents contre le papillomavirus. Chaque année, 4 000 femmes meurent d'un cancer de l'utérus. En Australie, le taux de vaccination dépasse 80 %, ce qui a permis d'éradiquer le virus. L'OMS a récemment relevé nos faiblesses dans la médecine préventive en oncologie. N'oublions pas que les progrès en matière de longévité sont liés à la vaccination et aux médicaments.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 30/05/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – Il est dommage que cette stratégie n'ait pas été étendue outre-Atlantique, où des cas de H5N1 chez les bovidés ont été recensés et où l'on déplore deux morts humaines.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 30/05/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – Il convient de distinguer les scientifiques et les médecins. En France, la formation de ces deux populations n'est pas mixte. J'étais président de la commission de l'Assemblée nationale pour le suivi de la pandémie. Au début, nous avons entendu les scientifiques. Cela n'a pas duré longtemps, car leur position scientifique est une position de doute. Pour les journalistes, il n'est pas intéressant d'entendre « Je ne sais pas ». Or, nous ne pouvions rien dire d'autre pendant les premiers mois. Les scientifiques ont donc très rapidement été remplacés par des médecins. J'ai découvert à la télévision des infectiologues inconnus du sérail de la ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 30/05/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – Je termine cette présentation avec le sujet de la désinformation en santé. La circulation de fausses informations n'est pas une problématique récente. Elle a toutefois pris une importance nouvelle au cours de la pandémie. En raison du déficit d'informations fiables et du sentiment d'anxiété de la population, les crises s'avèrent particulièrement propices à la circulation de fausses informations qui sont, du fait du contexte, à même d'emporter de lourdes conséquences sanitaires. La pandémie de covid-19 est intervenue dans un cadre informationnel nouveau. Le développement des nouvelles technologies de l'information et de la communication a entraîné une ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 27/03/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Je souhaite vous interroger sur l'enseignement des sciences à l'école et la diffusion de la culture scientifique. Attention, je parle ici de sciences, à ne pas confondre avec les mathématiques ! Le choc des savoirs défendu par le Premier ministre est des plus nécessaires. Si l'urgence est clairement attestée en français et en mathématiques, l'effondrement du niveau scientifique doit aussi susciter une vive inquiétude. Nous ne pouvons pas accepter que, s'agissant du niveau scientifique des élèves entrant en sixième, la France soit classée à l'avant-dernière place du classement des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 13/03/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Le numérique concerne également la santé. Ne faudrait-il pas commencer à accélérer la collecte des données de santé, à mieux les homogénéiser à l'échelle du territoire, et à réussir, enfin, à mieux les protéger ? C'est tout à fait essentiel pour le patient, mais aussi, à une autre échelle, pour notre économie et notre industrie. Par ailleurs, avez-vous des informations sur l'accès à un cloud souverain, français ou européen ?

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 05/03/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

En qualité de rapporteur de la LPR et du budget de la recherche pour les deux derniers projets de loi de finances, mais aussi en tant que scientifique, je veux vous dire mon désarroi si ce n'est de ma stupéfaction et ma vive inquiétude après l'annonce de la suppression de plus de 900 millions d'euros des crédits alloués à l'enseignement supérieur et recherche. Quelle est la cohérence entre le discours du président de la République du 7 décembre dernier et ces annulations de crédits ? Alors que le président disait faire de la recherche et de la science une priorité du pays, le portefeuille de l'enseignement supérieur et de la recherche est le troisième plus ...

Consulter

Question orale du 28/02/2024 : Journée internationale des maladies rares

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Nous célébrerons demain la journée internationale des maladies rares ; à cette occasion, je tiens à saluer le combat sans relâche des familles et des patients. Ils sont plus de 3 millions en France – très majoritairement des enfants – et quelque 40 millions en Europe à être porteurs d'une des plus de 7 000 pathologies désignées sous ce nom, essentiellement de nature génétique, allant des maladies neuromusculaires visées par le Téléthon de l'AFM (Association française contre les myopathies) aux cancers pédiatriques. Les familles concernées sont regroupées en plus de 300 associations elles-mêmes membres de l'Alliance maladies rares, la plus grande ...

Consulter

Question orale du 14/02/2024 : Recherche d'anomalies dans le cadre de la pma

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

De l'inscription du droit à l'avortement dans la Constitution à la procréation médicalement assistée – ou PMA –, les choix des femmes doivent être protégés et assurés pour toutes. Par exemple, les spermogrammes démontrent l'impact négatif de la santé environnementale sur la santé humaine et ses conséquences sur la baisse de la fertilité. Le développement de la recherche sur les maladies génétiques accroît les connaissances scientifiques sur les anomalies et les pathologies qui entravent la reproduction. Dans les années 1980, la recherche française fut parmi les premières à permettre l'accès à la procréation médicalement assistée mais nous ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 07/02/2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 20/12/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Commission des affaires sociales - Intervention le 13/12/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Le réseau de l'ANSM s'établit sur trois sites : Saint-Denis, Lyon et Montpellier – ou, plus précisément, Vendargues. Ces trois sites mènent-ils le même type d'activités ou sont-ils spécialisés, par exemple dans le domaine des biothérapies ou autres biosimilaires ? Quelle est l'activité exacte du site de Montpellier-Vendargues, que j'ai connu voilà fort longtemps ? Comment est organisé l'énorme travail de pharmacovigilance de l'agence ? S'opère-t-il en collaboration avec les industriels ? Correspond-il à ce que l'on peut définir comme la phase 4 du développement du médicament ? Pour ce qui concerne la vaccination contre le papillomavirus, désormais ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/12/2023 : Lutte contre les discriminations par la pratique de tests individuels et statistiques

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

La couleur de peau qui est la nôtre aujourd'hui est une simple adaptation environnementale à la quantité de rayons ultraviolets que nous étions susceptibles de recevoir : à mesure que les Africains que nous sommes ont migré vers le nord, nous avons perdu notre pigmentation afin de continuer à fabriquer de la vitamine D. Il n'y a pas de races dans l'espèce humaine.

Consulter

Intervention en hémicycle le 06/12/2023 : Lutte contre les discriminations par la pratique de tests individuels et statistiques

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Je me permets d'intervenir car j'ai entendu plusieurs fois prononcer dans l'hémicycle les mots de « race » et de « racisme ». Je ne sais pas s'il me faut répondre en tant qu'homme politique ou en tant que généticien ; je dirai cependant, en tant que généticien, que la représentation nationale doit comprendre une fois pour toutes que la notion de race n'existe pas dans l'espèce humaine.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 22/11/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 09/11/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député

Philippe Berta Je souscris à cette proposition. Les stations d'épuration posent en effet problème. Il a été question à leur propos de présence d'antibiotiques ; il me semble important de mentionner également la présence de résidus de contraceptifs féminins, qui passent au travers des filtres et causent beaucoup de souci. Il y a vraiment un effort majeur à accomplir sur l'efficacité des systèmes de filtration, afin de pouvoir garantir qu'aucun produit nocif ne ressorte des stations.

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 09/11/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député

Philippe Berta Je crois que les premières alertes relatives à la pollution de l'eau remontent à la fin des années 1980, à l'occasion de deux événements particulièrement marquants. Le premier était l'extinction des populations d'alligators dans les lacs nord-américains due au fait que les sujets étaient devenus hermaphrodites, donc stériles, en raison de concentrations anormales de produits chimiques. Le deuxième était la disparition partielle des populations d'ours blancs, due à leur importante consommation de glace, cette dernière concentrant les micropolluants. J'ai trouvé votre rapport remarquablement optimiste. Je le serais beaucoup moins. J'ai en effet le sentiment ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 09/11/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député

Philippe Berta Dispose-t-on de données d'interface de ces phénomènes avec la santé humaine, animale ou environnementale ?

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Nous n'avons pas à donner un avis sur un domaine qui n'est pas de notre compétence.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Cet amendement non plus ne relève pas de notre mission, mais du ministre de la transition énergétique. Avis défavorable.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Ces amendements sont hors champ de notre Commission. Avis défavorable.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Il existe un peu plus de 7 000 maladies rares, qui concernent 3 millions de Français. En France, nous avons été et restons pionniers en ce qui concerne l'organisation du diagnostic, en particulier, et de la gestion de ces maladies en général. Nous avons des plans nationaux – le troisième est en cours de finalisation et d'évaluation, le quatrième débutera en janvier. Nous sommes copiés en Europe. Nous avons toujours mis le paquet sur les maladies rares et mon travail consiste à faire en sorte que cela continue. Demande de retrait ou avis défavorable.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Ma réponse précédente sur les orientations thématiques vaut également ici. En outre, la notion de handicap rare – je préside depuis sept ans le groupe d'études sur les maladies rares – est assez diffuse et peu claire. N'oublions pas la sérendipité de la recherche : ce n'est pas parce que vous allouez de l'argent à un objet que cet argent va rendre possible une découverte dans ce domaine. La technique des ciseaux moléculaires, récompensée par le dernier prix Nobel français de chimie, est née de l'étude d'une bactérie. Laissons les scientifiques définir leurs priorités. Avis défavorable.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Cela ne relève pas des budgets pour lesquels la commission des Affaires culturelles est compétente. Avis défavorable.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Je fais la même réponse depuis sept ans. Ce n'est pas ainsi que cela marche. Nous sommes là pour voter des budgets alloués à un ministère, non pour décider de l'utilisation qui en sera faite. Les crédits sont ensuite distribués à des organismes – des fondations, l'Inca – Institut national du cancer –, l'ANRS-MIE – maladies infectieuses émergentes –, etc. – qui, par l'intermédiaire de leur comité scientifique, choisiront leurs priorités. En ce qui concerne le cancer, on ne peut pas dire que l'on ne met pas le paquet en ce moment. Allez sur le plateau de Saclay, allez voir le cluster PSCC – Paris-Saclay Cancer Cluster ; ils viennent encore de ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Le budget de la sous-action 05, Animation scientifique, de l'action 01 du programme 172 indique l'enveloppe destinée au plan national pour la science ouverte et aux mesures d'accompagnement à l'échelle nationale, européenne et internationale. Avis défavorable.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta La difficulté à recruter des chercheurs, notamment dans les domaines des sciences, des techniques et de l'industrie, est un problème profond : il n'y a presque plus de jeunes qui choisissent ces disciplines ; c'est le mal français. J'ai essayé de l'expliquer dans mon avis budgétaire l'an dernier. On verra ce qu'il en adviendra. Quant au problème indemnitaire, j'ai expliqué que le choix des primes avait été la solution face à l'urgence.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta On part de très bas à cause du mépris affiché depuis des décennies envers le monde de la recherche. Le budget de la recherche a baissé d'environ 18 % pendant le mandat de François Hollande. Aujourd'hui, on rame pour essayer de se remettre à niveau. Les crédits supplémentaires ouverts dans ce PLF contribuent à l'amélioration des rémunérations, à hauteur de 258 millions d'euros en cinq ans, comme je l'ai indiqué dans mon propos liminaire. On peut juger cela insuffisant, mais, pour l'instant, il est difficile de faire mieux. En ce qui concerne l'intelligence artificielle, on connaît les problèmes de l'Inria ; toutefois, si ses personnels partent, ce n'est pas ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Vous avez choisi cinq EPST – établissements publics à caractère scientifique et technologique – ou Epic – établissements publics industriels et commerciaux. Pourquoi pas les autres ? L'augmentation des salaires des chercheurs et enseignants-chercheurs est une question très importante. Abordée par la LPR, elle est rendue complexe par la grille de la fonction publique et l'indiciaire, de sorte que l'on y répond essentiellement par un système de primes pour ne pas avoir à revoir l'ensemble de cette grille. Des choses sont faites : une hausse de 73 millions d'euros pour le CNRS, de 19 millions d'euros pour l'Inrae, de 16 millions d'euros pour l'Inserm, de 6 ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Je suis moi-même impliqué dans ce dossier. Il se joue dans les pôles quelque chose d'essentiel pour notre avenir collectif, et les prélèvements qui viennent d'être effectués dans l'Antarctique montrent qu'il y a de quoi s'inquiéter. Madame Guetté, les montants que vous proposez pour le brise-glace correspondent au coût de celui que les Allemands sont en train de construire, le Polarstern 2. Ce n'est pas l'option qui a été retenue dans la proposition de loi transpartisane de programmation polaire, car elle serait trop coûteuse en investissement et en fonctionnement au regard des besoins exprimés par les scientifiques polaires français. La PPL propose que nous ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis

Philippe Berta Je suis toujours enclin à travailler avec les citoyens et enthousiaste à l'idée de le faire. Je n'en considère pas moins que le pilotage de la recherche, c'est-à-dire les choix scientifiques, relèvent des sachants. Chercheur moi aussi, je fais toute confiance à mes collègues pour faire les bons choix. Quant à ce que vous reprochez au pilotage de la recherche par l'ANR, cela m'échappe. La politique science ouverte, abondée par le truchement de l'ANR, permet aux citoyens de participer à la recherche. Avis défavorable

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis (Recherche)

Philippe Berta L'ANR est un outil qui a été décrié, notamment lors de sa création en 2000. Au cours de ses premières années d'existence, son budget ne lui permettait de couvrir que 8 % à 9 % des projets qui lui étaient soumis. Elle est désormais entrée dans les habitudes de la communauté universitaire. En 2022, elle a répondu favorablement à 24 % des demandes. Cette proportion sera d'un tiers à la fin de la période couverte par la LPR, ce qui est la norme des agences similaires, qui existent dans tous les pays. Je ne conteste pas – je l'ai écrit dans mon rapport pour avis – la nécessité de rééquilibrer les crédits récurrents et les crédits contractuels au ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 26/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, rapporteur pour avis (Recherche)

Philippe Berta Le budget de la recherche s'inscrit cette année encore dans une trajectoire ascendante et amplifie la hausse des moyens qui avait marqué la loi de finances initiale pour 2023. En 2024, le budget du MESR progresserait de près de 794,13 millions d'euros par rapport à la loi de finances pour 2023, hors financements issus du plan de relance et de France 2030. Cette évolution positive est à noter. Elle permet la hausse des crédits alloués en faveur de la recherche. La mission Recherche et enseignement supérieur connaît une hausse de 3,55 % en autorisations d'engagement et de 3,29 % en crédits de paiement, soit respectivement 1 042,18 millions d'euros et 1 012,96 ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 24/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député

Philippe Berta – Je vous transmets la demande de France Universités qui souhaiterait organiser un colloque sous l'égide de l'OPECST en partenariat avec Sciences Po sur le thème de la liberté académique et qui serait l'occasion d'entendre Fariba Adelkhah, anthropologue, récemment libérée des prisons iraniennes.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 17/10/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Qui dit laïcité dit connaissances, savoirs fondamentaux, faits démontrés, esprit critique. Je vous sais engagé, et je vous en sais gré, sur l'enseignement du français et des mathématiques, mais les mathématiques ne sont pas les sciences. Ce sont ces dernières qui expliquent notre évolution, notre place au sein de la biosphère et, même, dans l'univers observable. Elles sont autant de remparts face au complotisme et aux négationnismes. Pourtant, le niveau général scientifique des élèves chute. En fin de CM1, les élèves français figurent en avant-dernière position des pays de l'OCDE. Quelles mesures urgentes comptez-vous prendre afin de redonner aux ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 12/10/2023 : Soutenir les femmes qui souffrent d'endométriose

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Je tiens à dire, s'agissant du diagnostic, que la recherche avance puisqu'on expérimente des techniques de diagnostic par la salive, sur des micro-acides ribonucléiques, dits micro-ARN, ce qui va simplifier beaucoup les choses. Il y a aussi des avancées en matière thérapeutique. Début juillet, une publication majeure, dans Science, a montré qu'une grande partie des endométrioses pourraient, comme c'est le cas des ulcères gastro-duodénaux, être causées par une bactérie, fusobacterium. Une antibiothérapie serait alors la solution. Affaire à suivre dans les mois à venir.

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 27/09/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Mission d'information de la conférence des présidents sur les capacités d'anticipation et d'adaptation de notre modèle de protection et de sécurité civiles - Intervention le 21/09/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Je souhaite vous faire part d'une réflexion. Je suis député du Gard et de Nîmes, qui a connu la première « grande inondation » en 1998. Ce territoire combine de nombreux risques : le risque nucléaire – les centrales de Marcoule et du Tricastin sont proches –, le feu, le vent, le froid, le soleil, la salinisation des sols. Chez nous, la gestion du plan inondation, qui a été lancée en 1988, est toujours en cours et se traduit notamment par la construction de bassins de rétention. La gestion du risque est une affaire de professionnels, car il est multidimensionnel. Il est donc nécessaire de former ces professionnels. Par ailleurs, des initiatives sont ...

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 20/09/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 11/07/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député

Philippe Berta Je serai très bref pour montrer les limites de mes compétences ; j'ai du mal à parler de choses sur lesquelles je ne suis pas compétent. Même si je me souviens avoir été durant deux étés décontamineur à Marcoule, cela ne me donne pas une compétence suffisante pour aborder ces problèmes. Plus sérieusement, comme je viens du monde de la recherche en biologie-santé, je suis plutôt enclin à essayer de réduire les objets. La biologie-santé est l'archétype du domaine où il existe tellement de structures de recherche qu'on ne sait aujourd'hui plus vraiment qui fait de la recherche en santé dans ce pays. Je crois que je ne serai pas contredit sur ce point. Par ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 29/06/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – La procédure est soumise au régime du consentement. Dès lors, il est nécessaire de fournir des explications en amont. En ce qui concerne l'état de la recherche en santé en France, il y a vingt ans, nous étions la 3e ou 4e nation ; nous sommes aujourd'hui la 9e en termes de publications. L'oncologie reste un peu à part. La qualité et l'attractivité de la recherche française en oncologie, notamment grâce aux Instituts Curie et Gustave Roussy, restent un argument fort. Parmi les cinq bioclusters à vocation mondiale figurent aussi le pôle oncologie d'Orsay, le Paris-Saclay Cancer Cluster (PSCC) et le pôle immunologie et immuno-oncologie de Marseille. Cela ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 29/06/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – Hier, la commission de la culture de l'Assemblée nationale a tenu une réunion délocalisée au siège du CNRS. Au cours des dernières années, la France est le seul pays qui n'a pas augmenté le pourcentage de PIB consacré à la recherche. Certains pays augmentent leurs investissements de 20 ou 30 %. La Chine l'a augmenté de 235 % au cours de la dernière décennie. Mais ce n'est pas seulement la faute de l'État, car le principal contributeur de la recherche est l'industrie. Nous payons aujourd'hui la désindustrialisation. Les Allemands investiront probablement 3,5 % de leur PIB dans la recherche en fin d'année. La France se situe à 2,21 %. Les Comités de ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 29/06/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – Ma présidence du groupe d'études des maladies rares depuis six ans à l'Assemblée nationale et la réalisation de ce travail en oncologie m'amènent à diverses conclusions : la précision du diagnostic actuel et à venir en oncologie conduit à une stratification fine des patients et permet d'ores et déjà de considérer chaque cancer comme la sommation de maladies rares. Il n'est donc pas étonnant que les problématiques principales autour du cancer et des maladies rares soient communes. Elles nécessitent un accès systématique à la génomique pour un diagnostic rapide – pour lequel notre pays montre un retard et des inéquités territoriales remarquables ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 29/06/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député, rapporteur

Philippe Berta . – Au cours des dernières années, les travaux de biologie fondamentale ont permis l'émergence d'une médecine dite « de précision », fondée sur la personnalisation des traitements, grâce à une meilleure connaissance des cancers à l'échelon moléculaire. C'est sur ces nouveaux traitements que s'est concentré notre travail. Cette nouvelle approche, qui utilise des thérapies adaptées aux anomalies spécifiques rencontrées chez les patients, s'est traduite par un changement de paradigme au cours de la dernière décennie : le cancer n'est plus caractérisé par la localisation de la tumeur, mais par les caractéristiques moléculaires de cette dernière. De ...

Consulter

Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques - Intervention le 29/06/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta, député

Philippe Berta . – Cela fait des années qu'il nous est expliqué que nous pourrions faire appel à la bioremédiation des plastiques, bactérienne ou par d'autres micro-organismes. Est-ce un fantasme ou une réalité ? Existe-t-il une réflexion sur ce sujet ?

Consulter

Commission des affaires culturelles et de l'éducation - Intervention le 28/06/2023

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Berta

Intervention uniquement disponible en vidéo.Consulter la vidéo en cliquant sur la miniature

Consulter