⚠️ Attention : du fait de profonds changements sur le site de l'Assemblée, les compte-rendus des commissions
depuis avril 2020, et les propositions de loi et rapports depuis janvier 2020 ne peuvent plus être intégrés.
Notre équipe de bénévoles travaille à trouver des palliatifs à cette situation.

Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et février 2021

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 94 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 27/01/2021 : Lutte contre la maltraitance animale

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Ces dernières années, l'intérêt pour les nouveaux animaux de compagnie est croissant dans les foyers français et européens. Ces animaux sauvages exotiques sont principalement des reptiles, des oiseaux, des primates et autres mammifères, ou encore des insectes, dont la majorité est importée de pays extra-européens et dont l'origine est parfois illégale, alimentant ainsi un trafic qui conduit directement à un appauvrissement de la biodiversité. En France, la détention de ces animaux est actuellement régie par l'arrêté du 8 octobre 2018, une réglementation aux effets très limités et peu tournée vers le bien-être animal. Or, nous le savons, la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/06/2020 : Dette sociale et autonomie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

On mesure le niveau de solidarité d'une société au bien-être de sa population la plus fragile. L'enjeu est là, mes chers collègues. L'article 1er contient tous les éléments pour réussir.

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/06/2020 : Dette sociale et autonomie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Ce tuyau, nous allons le créer. Pour l'amorce, il faudra sans doute prévoir une conférence des financeurs et intégrer 0,15 point de CSG afin d'asseoir ce financement pérenne – c'est l'esprit du texte. Nous avons aussi besoin d'une ambition qui se traduira dans une loi sur l'autonomie et le grand âge, qui arrivera en son temps. Ce texte traitera de l'approche domiciliaire, de la revalorisation et de l'attractivité des métiers d'aide à la personne, de nouveaux droits pour nos aînés…

Consulter

Intervention en hémicycle le 15/06/2020 : Dette sociale et autonomie

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

L'article 1er procède au report de la date de fin de remboursement de la dette sociale par la CADES au 31 décembre 2033. Aucune loi ordinaire ne peut procéder à une reprise de dette sans prévoir en parallèle un transfert de recettes supplémentaires. Cette règle de valeur supérieure assure, en effet, l'équilibre financier de la CADES. Je voudrais d'abord souligner la bonne gestion qui sous-tend cet article : la CADES rembourse capital et intérêts à des taux plus performants ; elle est efficace et fiable sur les marchés. On agit donc de manière responsable, car c'est un outil performant. En deuxième lieu, on fait d'une pierre deux coups : on crée le tuyau ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/01/2020 : Protection des victimes de violences conjugales

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

L'amendement ne visait pas à introduire l'automaticité mais à donner aux juges les moyens de prendre en considération les cas d'emprise, sur lesquels je voulais appeler votre attention. Il s'agit d'une notion importante et délicate. L'emprise engendre des drames quotidiens. La proposition de loi doit répondre à ses spécificités. J'entends néanmoins vos arguments et je sais que la discussion sur le sujet se poursuivra. Je serai donc raisonnable en retirant l'amendement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 28/01/2020 : Protection des victimes de violences conjugales

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Il vise à compléter l'article 388-2 du code civil par un alinéa ainsi rédigé : « Les intérêts de l'enfant apparaissent en opposition avec ceux de ses représentants légaux lorsque ces derniers sont ses parents, que des violences ont été commises par l'un des parents sur l'autre ainsi que sur l'enfant, et qu'il est constaté une emprise manifeste de l'un des époux sur son conjoint », et à compléter l'article 706-50 du code de procédure pénale par un alinéa ainsi rédigé : « La protection des intérêts de l'enfant n'est pas complètement assurée par ses représentants légaux lorsque ces derniers sont ses parents, que des violences ont été commises ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2019 : Lutte contre le gaspillage et économie circulaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Cet amendement vise à éclairer l'interprétation du texte plutôt qu'à y introduire de la complexité, mais j'entends vos arguments quant à son application difficile. Je fais donc confiance au texte et retire mon amendement. Nous resterons néanmoins vigilants.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2019 : Lutte contre le gaspillage et économie circulaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Il vise à éviter toute interprétation ambiguë de l'alinéa 51 en précisant que l'éco-organisme est tenu de limiter le montant du bonus-malus non pas à 20 % du prix de vente hors taxe mais à 20 % du chiffre d'affaires hors taxe généré par le produit. En effet, l'éco-modulation ne saurait reposer sur le prix hors taxe du produit, à moins qu'il ne soit question dans le projet de loi de prime ou de pénalité unitaire – ce qui n'est pas le cas. Le caractère unitaire ou global du bonus-malus n'étant pas précisé, la disposition pourrait être interprétée à rebours de l'esprit du texte : il pourrait être considéré que la pénalité globale ne peut ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2019 : Lutte contre le gaspillage et économie circulaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Je retire l'amendement no 2169, mais je voulais tout de même attirer l'attention sur la spécificité des déchets dans le secteur du bâtiment. Daniel Labaronne et moi, nous continuerons à travailler sur le sujet.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2019 : Lutte contre le gaspillage et économie circulaire

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Le futur système de gestion des déchets du bâtiment doit prendre en compte la diversité en prévoyant une souplesse dans les actions à mener par matériaux – actions sur le tri, sur la collecte ou sur le recyclage – afin d'avoir une performance environnementale optimale. Le système proposé par le projet de loi n'intégrant pas cette souplesse, il est donc ici proposé de répondre aux enjeux d'une meilleure gestion et valorisation des déchets du bâtiment en prenant en compte la spécificité du secteur, suite aux conclusions énoncées par le Gouvernement lors de la réunion du 5 septembre dernier que Mme la ministre a tenue avec l'ensemble des parties ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Je souhaitais en tout cas défendre cette filière. J'espère que la notification et le travail qui sera réalisé au niveau européen permettront de faire avancer son développement. Je retire également ce dernier amendement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Il porte également sur l'hydrogène, ou plutôt sur la vente d'électricité, mais j'aurais probablement la même réponse…

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

L'objectif est double : accompagner le développement de la mobilité à bas carbone et lutter contre le réchauffement climatique.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Son objet de cet amendement est d'introduire un taux réduit de TVA sur les ventes de voitures à hydrogène. Il s'agit évidemment d'agir sur toute la filière, en portant ce taux de TVA à 10 %.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

La notification me paraît une piste intéressante et permettra effectivement de travailler sur cette question. Je retire donc cet amendement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/10/2019 : Projet de loi de finances pour 2020

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

L'hydrogène représente un formidable levier pour la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, à l'horizon 2050, l'hydrogène dit « vert », c'est-à-dire décarboné, pourrait répondre à 20 % de la demande d'énergie finale et permettre de réduire les émissions annuelles de CO2 de 55 millions de tonnes. L'hydrogène représente également une opportunité pour notre tissu industriel et pour l'emploi. En 2030, la filière hydrogène pourrait représenter en France un chiffre d'affaires de 8,5 milliards et plus de 40 000 emplois. En outre, eu égard aux qualités dont dispose la France, l'hydrogène permettrait de soutenir ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 09/10/2019 : Bioéthique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Si le pouvoir réglementaire peut régler cette question, je retire mon amendement.

Consulter

Intervention en hémicycle le 09/10/2019 : Bioéthique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Dans l'état actuel du droit, le sang, les globules rouges qui transportent l'oxygène, les plaquettes et le plasma sont considérés comme des produits sanguins labiles, mais pas les globules blancs, pourtant garants de notre immunité. Le droit actuel ne permet donc pas de produire des matières premières à usage pharmaceutique à partir de globules blancs du sang, destinés à entrer dans la composition d'un médicament biologique. La modification du code de la santé publique pour autoriser la préparation de médicaments issus de globules blancs du sang permettrait de répondre à des besoins médicaux non couverts à ce jour et constituerait une véritable ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 16/05/2019 : Transformation de la fonction publique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

L'article 10 de l'ordonnance no 2017-53 du 19 janvier 2017 portant diverses dispositions relatives au compte personnel d'activité, à la formation et à la santé et la sécurité au travail dans la fonction publique a créé le congé pour invalidité temporaire imputable au service. Ce congé est une importante avancée pour les agents confrontés à un accident du travail ou à une maladie professionnelle en matière d'accompagnement personnalisé et de maintien de la rémunération jusqu'à la reprise du travail. La durée de ce congé est déterminée en fonction de la durée de l'arrêt de travail, et automatiquement prolongée en cas de prolongation de ce ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/03/2019 : Organisation et transformation du système de santé

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Je défends cet amendement de ma collègue Frédérique Lardet, retenue à Annecy, en montagne ! Dans la suite de ce qui vient d'être dit, il vise à prendre en compte les inégalités d'accès aux soins dans les territoires isolés que sont les zones de montagne.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2018 : Croissance et transformation des entreprises

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Je retire l'amendement. Il visait avant tout à insister sur la finance responsable, et sur notre volonté d'agir en ce domaine.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2018 : Croissance et transformation des entreprises

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

La place de Paris a pris de l'avance en matière de finance responsable, qui concilie des rendements élevés avec les exigences de la responsabilité sociétale des entreprises – RSE. L'amendement proposé fait des placements responsables le placement par défaut. Ainsi, il conduit les partenaires sociaux à s'interroger sur leur choix de privilégier ou non des placements responsables, et, à défaut de choix, privilégie les placements responsables dans les plans d'épargne d'entreprise et les plans d'épargne pour la retraite collectifs – PERCO. Ainsi le cap de la généralisation de l'investissement socialement responsable sera clairement donné pour l'épargne ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/06/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Par ailleurs, le projet de loi de programmation militaire renforce le lien entre armée et nation en donnant la possibilité à nos militaires en activité d'être élus dans les communes peuplées de moins de 9 000 habitants et dans les intercommunalités peuplées de moins de 25 000 habitants, puis de participer à la désignation des grands électeurs. Enfin, et c'est tout à l'honneur de notre Parlement, le projet de loi de programmation militaire est enrichi du nécessaire contrôle parlementaire de son exécution, inscrit dans le dur de la loi. Cette ambition, mes chers collègues, nous devons la réaliser ! C'est pourquoi les membres du groupe La République en ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/06/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Fait majeur illustrant également cette nouvelle trajectoire : la création nette de 6 000 postes équivalent temps plein sur la période.

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/06/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Je salue aussi nos collègues sénatrices et sénateurs, qui ont enrichi le texte et qui ont su, malgré quelques divergences, placer l'intérêt général, l'intérêt supérieur de notre pays, au-dessus du reste. La qualité de nos débats – toujours très argumentés sur le fond, de part et d'autre – , particulièrement servie par la qualité d'écoute des deux rapporteurs, a permis d'aboutir, mardi dernier, à une commission mixte paritaire conclusive à la quasi-unanimité – ce n'est pas si fréquent pour être souligné. Le texte, très attendu par nos militaires et approuvé à une très large majorité par nos deux chambres, illustre réellement notre ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/06/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Je remercie également Mme la ministre et les membres de son cabinet pour la qualité de nos échanges, ainsi que nos collègues et les services administratifs concernés pour leur très grande implication et leur très grande disponibilité lors de l'examen du texte.

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/06/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Nos militaires ne font pas un métier ordinaire. Nous devons en être bien conscients. Je suis résolument convaincu qu'avec ce projet de loi de programmation militaire, l'histoire se souviendra que la représentation nationale a su, elle aussi, se montrer à la hauteur des défis auxquels nous sommes confrontés, dans un monde instable où la menace est désormais permanente. Je tiens tout d'abord à remercier M. le rapporteur pour ce vaste travail, ainsi que pour sa patience et son souci permanent de pédagogie, parfois face à l'adversité et contre les éléments !

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/06/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Monsieur le président, madame la ministre, monsieur le président de la commission, mes chers collègues, tandis que nous sommes sur le point de conclure l'examen d'un texte ambitieux et décisif pour nos armées, j'invite chacun à conserver à l'esprit la force et le courage des femmes et des hommes qui ont fait le choix de servir, de s'engager et d'accomplir, au risque de leur vie, les missions qui leur sont confiées.

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

ce texte qui marque une remontée en puissance historique de nos forces armées, pour les Français, pour leur sécurité et pour leur liberté !

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

C'est pourquoi le groupe La République en marche votera, avec élan et sans équivoque,

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Ce projet de loi de programmation militaire nous en offre pleinement les moyens, et j'ai toute confiance en notre détermination collective et en l'efficacité de nos armées pour y parvenir.

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Elle garantit à chaque militaire une dotation en équipement au meilleur standard. Elle cesse de faire des infrastructures la variable d'ajustement du budget et y consacre 1,45 milliard d'euros par an, soit une hausse de 45 %. Elle relève de 1 milliard d'euros par an l'entretien programmé du matériel pour que celui-ci reste opérationnel, tant en mission qu'en entraînement. Parce qu'il n'y a pas de soldat fort sans famille heureuse, cette loi de programmation militaire complète le plan Famille pour le porter à 530 millions d'euros. Ces moyens serviront à financer des besoins aussi élémentaires que l'accueil des enfants en crèche ou l'accompagnement des ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Parce que la France doit être prête à intervenir et à vaincre partout où ses intérêts sont menacés et où la situation internationale l'impose, cette loi de programmation militaire fixe l'objectif ambitieux de consacrer 2 % de notre PIB à la défense nationale d'ici 2025. Le financement de nos opérations extérieures sera désormais plus sincère et fixé à 1,1 milliard d'euros à compter de 2020. Il y va de notre autonomie à agir, de façon sereine, lucide et responsable. En accordant une attention inédite aux femmes et aux hommes qui servent dans nos armées ainsi qu'à leurs familles, cette loi de programmation militaire se situe incontestablement à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Rendons ici hommage à celles et ceux morts ou blessés pour la France, comme le caporal Bogusz Pochylski pendant nos débats, aux héros comme le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame tombés un jour pour que nous puissions en vivre d'autres. Nos militaires ne font pas un métier ordinaire – c'est la notion d'engagement. Il n'est pas ordinaire de risquer sa vie au quotidien : nous devons en être bien conscients et nous montrer, nous aussi, à la hauteur. Si nos armées ont su se réformer de façon incroyable, s'adapter, agir en opérations avec une efficacité totale et tenir parfaitement leur rang, elles ont toutefois été confrontées, depuis de nombreuses années, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 27/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Monsieur le président, madame la ministre, madame la secrétaire d'État, monsieur le rapporteur, mes chers collègues, la France a besoin de sa défense – le Général de Gaulle l'affirmait à Bayeux il y a maintenant soixante-six ans – car elle est la première raison d'être de l'État, qui ne peut y manquer sans se détruire lui-même. Partout dans le monde, nos soldats, nos marins, nos aviateurs se battent pour nous. Ils combattent le terrorisme pour préserver nos valeurs ; ils risquent leur vie, en France comme ailleurs, pour notre sécurité et notre liberté. Alors que notre assemblée s'apprête à procéder à ce vote solennel, ayons en tête, à chaque ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Les dispositions de cet article s'inscrivent dans le cadre de la modernisation du ministère des armées. Elles ont de l'importance : c'est la garantie de condition adéquate pour permettre aux armées d'exercer leurs missions. L'article 39 tend simplement à adapter les règles de procédure et de compétence en matière d'accessibilité aux personnes handicapées des établissements relevant du ministère des armées. La mise en oeuvre de ces règles s'avère matériellement complexe. Des dispositifs spécifiques doivent assurer la protection des activités et préserver le secret de la défense nationale. Il est donc nécessaire pour le ministère de bénéficier de ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Cet amendement sera plus terre à terre et plus technique. Le 1° de l'article 26 du présent projet de loi ayant ouvert aux établissements publics industriels et commerciaux – EPIC – de l'État la possibilité de conclure des marchés de défense et de sécurité, il convient d'en tirer toutes les conséquences et de procéder à un ajustement technique complémentaire. En effet, le I de l'article 59 de l'ordonnance no 2015-899 du 23 juillet 2015 relative aux marchés publics dispose que « Les marchés publics passés par l'État, ses établissements publics autres que ceux ayant un caractère industriel et commercial, les collectivités territoriales et les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

L'article 1er de la loi du 28 février 2017 relative à la sécurité publique a introduit la possibilité, pour les militaires chargés de la protection des installations militaires situées sur le territoire national, d'immobiliser les moyens de transport dans les conditions prévues à l'article L. 214-2 du code de la sécurité intérieure, lequel prévoit que les matériels utilisés pour immobiliser les moyens de transport doivent être conformes à des normes techniques définies par arrêté du ministère de l'intérieur. Il y a lieu de prévoir que le ministre de la défense puisse également définir, par arrêté, les normes techniques relatives aux matériels ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Cet amendement vise à ce que les personnes soient informées non seulement des motifs et finalités des prélèvements, mais aussi de leurs modalités de mise en oeuvre.

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Dans le cadre de ce débat, il ne faudrait pas confondre la fonction et la personne. Les limitations sont liées à la fonction, et non aux qualités de la personne. C'est cela qui doit nous guider. Nous avons aujourd'hui l'occasion d'écrire l'histoire en amenant un progrès ; il ne faudrait pas tout mélanger en essayant de fixer un curseur. Nous pouvons créer un nouveau droit. Ne laissons pas passer cette occasion !

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Chalumeau

Si, monsieur Lecoq, cet article est un progrès pour la démocratie ! Si vous êtes démocrate, vous devez le reconnaître. Nous avons l'occasion ce soir de faire avancer cette cause et il ne faudrait pas que la question du curseur nous empêche d'avancer d'une manière unanime.

Consulter