Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et juin 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par type de séance

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 39 sur 39 triés par date — trier par pertinence

Intervention en hémicycle le 20/06/2019 : Rattrapage et développement durable de mayotte

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Je ne vais pas lancer un débat sur les îles Éparses de l'océan Indien à cette heure avancée de la nuit, même si elles entretiennent un lien intime avec Mayotte. En effet, si vous me passez l'expression, Mayotte est, à certains égards, la « base arrière » des îles Éparses. Comme vient fort justement de le souligner Stéphane Mazars, un certain nombre d'enjeux se dessinent dans le canal du Mozambique, qui devrait devenir, fort de ses énormes ressources gazières, la « mer du Nord du XXIe siècle ». Au milieu du canal se trouve l'île française de Juan de Nova, qui dispose de gisements gaziers avérés. Une question se pose, dont nous débattons au sein du ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/06/2019 : Rattrapage et développement durable de mayotte

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Le sujet est éminemment passionnel et, si cette proposition de loi de notre collègue Mansour Kamardine a un mérite, c'est de braquer les projecteurs sur la situation de Mayotte et sur ce que vivent nos compatriotes mahorais. Cette situation n'est en effet comparable à nulle autre. Si nous devions, en France hexagonale, supporter ce que nos compatriotes mahorais supportent en matière de difficultés liées à l'immigration – l'équivalent serait 15 à 18 millions de clandestins dans l'Hexagone – , cela entraînerait les réactions que chacune et chacun peut imaginer, à quoi s'ajoutent les difficultés liées à tous les retards accumulés. Vous l'avez fort ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/06/2019 : Mobilités

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

C'est une très bonne chose, monsieur le rapporteur, madame la ministre, de donner cette possibilité de mutualisation – concept essentiel pour le monde rural. Faire en sorte que nous puissions mutualiser les offres de transport est en effet important. C'est une véritable avancée pour les communes qui, comme celle où je suis élu municipal et qui est pourtant un bourg centre, ne sont pas desservies par les transports réguliers gérés par la région, avec toutes les difficultés que cela pose en termes de développement. Pour ne vous donner qu'un exemple concret, nous souhaitons ouvrir dans la commune une structure d'accueil pour jeunes handicapés, ce qui est ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 11/02/2019 : Pour une école de la confiance

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Sur ce sujet, dans le droit-fil de ce que M. le ministre vient de dire, il faudrait que nous puissions avoir une position de sagesse. Trouvons les moyens de nous entendre tous sur un amendement que la représentation nationale porterait unanimement, car nous ne pouvons qu'être d'accord pour nous rassembler derrière ces symboles essentiels que sont le drapeau, la Déclaration des droits de l'homme et La Marseillaise ! Dans le cadre du Parlement des enfants, n'allons-nous pas tous nous exprimer devant les classes pour expliquer ce que nous faisons en tant que législateurs ? Ne sommes-nous pas tous très attachés à défendre les notions d'éducation et d'instruction ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/01/2019 : Prévention et sanction des violences lors des manifestations

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Il en va aujourd'hui de même à certains égards. On ne choisit de masquer son visage que si l'on a des intentions qui ne sont pas louables. Nous devons donner des moyens juridiques à nos forces de police, qui assurent un travail particulièrement difficile face à des individus, que M. le ministre a qualifié de brutes, particulièrement déterminés, qui viennent avec la volonté d'en découdre et d'affaiblir la République. Nous vous soutenons dans cette voie, monsieur le ministre.

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/01/2019 : Prévention et sanction des violences lors des manifestations

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

La recherche d'un certain équilibre entre la liberté et la sécurité est une constante, plus particulièrement dans cette assemblée. Ce texte correspond bien à cette volonté d'équilibre entre le droit fondamental et légitime de descendre dans la rue et d'exprimer ses convictions en toute sécurité, et le respect des biens et des personnes. La majorité soutient ce texte dans son ensemble, et plus particulièrement l'article 4. Vouloir masquer son visage constitue une forme de mépris de l'humanité. Il me revient en mémoire les échanges longs, profonds et passionnés que nous avons eus au sein de cet hémicycle lorsqu'il s'est agi d'interdire le voile intégral.

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/10/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Cela aurait encore permis d'augmenter les recettes des TAAF et donc de diminuer les dépenses de l'État. Il est dommage que ces amendements n'aient pas pu faire l'objet d'une discussion dans le cadre de ce débat budgétaire.

Consulter

Intervention en hémicycle le 30/10/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Monsieur le président, je souhaite à mon tour formuler un rappel au règlement sur le fondement de l'article 58. Je tenais à signaler que la commission des finances et son président avaient utilisé l'article 40 d'une manière qui me semble abusive pour repousser deux amendements que j'avais déposés, concernant une partie de nos territoires d'outre-mer. L'outre-mer est divisé en départements, collectivités et territoires, et ces derniers sont les grands oubliés : les terres australes et antarctiques françaises, les îles éparses et Clipperton, autrefois appelée île de la Passion. Mon premier amendement tendait à imposer des droits de pêche dans la zone ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Mon cher collègue, je ne peux pas être d'accord avec cette présentation ! Cette loi de programmation militaire diffère profondément de celles qui l'ont précédée, et notamment de la plus récente : elle met fin aux baisses de crédits, elle les augmente même, et nous pourrions tous nous en féliciter. Bien sûr, il y a des similarités entre cette loi de programmation et les autres, mais ne nous racontons pas d'histoires, c'est toujours le cas : on prévoit pour la fin de la période un cadre plus ambitieux. Et nous espérons que la politique courageuse menée par le Président de la République et le Gouvernement portera ses fruits et nous permettra de disposer ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Sur la forme, je suis d'accord avec les propos que viennent de tenir notre collègue Becht ainsi que M. le président de la commission. Sur le fond, la question posée par notre collègue Furst traite d'un vrai problème. J'aimerais appeler votre attention, madame la ministre, sur un point que j'ai déjà évoqué avec certains de vos prédécesseurs : l'allotissement des marchés publics de la défense. Il s'agit d'un enjeu important, essentiel et fondamental, notamment pour certaines PME. Prenons, par exemple, la fonction habillement. Si le ministère de la défense passe commande de plusieurs dizaines de milliers d'unités d'un coup, la production ne pourra être ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 22/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

En tant que président de la délégation française à l'Assemblée parlementaire de l'OTAN, je tiens à dire que je suis un peu gêné par l'« OTANphobie » de certains de nos collègues. Je tiens à souligner qu'un travail de fond est mené, qui comprend un contrôle parlementaire, ne serait-ce que par le biais de notre délégation, composée de collègues issus de tous les groupes. En outre, comme l'ont fort justement dit le rapporteur et la ministre, cet objectif de 2 % correspond non seulement à un engagement pris par l'ensemble des membres de l'OTAN, mais aussi à une exigence vitale. Il est fondamental pour assurer la crédibilité de notre outil militaire et ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Soyons sérieux ! La France a cinquante fois moins de têtes nucléaires que les États-Unis et que la Russie ! Vouloir diminuer le nombre de nos têtes nucléaires revient à mettre en cause le principe même de la dissuasion. Monsieur Lecoq, si j'ai un conseil à vous donner, c'est celui d'essayer de convaincre vos collègues de la Douma ou du Congrès américain de réduire eux-mêmes la voilure. Mais poser la question en ces termes est simplement irréaliste, pour ne pas dire irresponsable.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Cela lui permet de conserver sa totale autonomie décisionnelle et stratégique, comme cela a été dit par Mme la ministre. C'est un élément essentiel qu'il faut garder en mémoire. À défaut, on ne parle absolument pas de la même chose. Cet amendement n'a donc pas lieu d'être. Il faut s'en tenir à nos objectifs actuels. Par ailleurs, si la France a l'arme nucléaire, elle a signé tous les traités de non-prolifération. Et il y a un élément essentiel, c'est que nous sommes membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies. Cela nous confère un certain nombre de droits, notamment celui de disposer de l'arme nucléaire, et une série de devoirs ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

C'est un sujet particulièrement important. Il faut repréciser les choses. Si la France fait partie de l'OTAN, si elle a réintégré son commandement, elle n'appartient pas pour autant au Groupe des plans nucléaires.

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Si nous partageons l'objectif de M. Lachaud, son amendement nous semble irréaliste. Par exemple, nous avons déjà parlé de l'île de la Passion, ou île Clipperton, située dans une zone économique exclusive de près de 440 000 kilomètres carrés, ce qui n'est pas rien comparé aux 345 000 kilomètres carrés de la métropole. Il faut huit jours de mer pour atteindre cette zone en partant de Tahiti. La marine nationale avait jadis pour objectif de s'y rendre une fois tous les trois ans. Après de nombreuses discussions, nous sommes tombés d'accord pour qu'elle y aille au moins une fois par an. Le projet de deux ou trois visites annuelles n'est tout simplement pas ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 21/03/2018 : Programmation militaire pour les années 2019 à 2025

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Je rejoins M. le rapporteur et Mme la ministre. Un système d'anticipation et de renseignement autonome ne serait pas opérationnel. L'efficacité passe par l'échange d'informations et la coopération, qui, n'en déplaise à certains, se fera naturellement dans l'Alliance atlantique à laquelle nous appartenons depuis plus d'un demi-siècle, non seulement entre les vingt-neuf pays membres mais aussi avec les quatorze pays associés ainsi que des pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, avec lesquels nous collaborons étroitement. L'adoption de l'amendement contreviendrait à l'objectif d'efficacité que poursuit la loi de programmation militaire, comme l'ont souligné ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 20/12/2017 : Organisation des jeux olympiques et paralympiques de 2024

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Je veux rappeler la fierté que nous avons ressentie le 12 juillet dernier en apprenant que Paris avait été retenue pour organiser les Jeux olympiques et paralympiques de 2024, cent ans après ceux de 1924. C'est un moment fondamental pour notre pays, pour le sport. Ces Jeux seront aussi l'occasion de préserver et de valoriser le patrimoine dont traite cet article. La France, c'est une capacité d'accueil, une capacité d'organisation. C'est aussi un beau et magnifique pays, qui a besoin d'événements de ce type pour retrouver confiance et fierté dans ce qu'il est. Nous pouvons vous féliciter, madame la ministre, et féliciter toutes celles et tous ceux qui ont ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Cet amendement ne vise pas à autoriser d'une quelconque façon une exploitation. Notre collègue Laurent Furst a excellemment résumé la situation et, en tout état de cause, il s'agit simplement de pouvoir explorer pour connaître la nature de la ressource et laisser aux générations futures la possibilité de décider de l'exploiter ou non, en fonction des nécessités et des besoins du moment.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Monsieur le ministre d'État, je crois que nous sommes d'accord sur le fond, et nous voulons, toutes et tous, aller dans la même direction, celle d'un monde moins carboné, dans lequel la part des énergies fossiles dans notre consommation d'énergie sera réduite. Au-delà des schémas de production, nous devrons nous montrer à l'avenir moins gourmands en matière énergétique. Vous venez d'évoquer la souveraineté énergétique de la France. Cet amendement va tout à fait dans ce sens, puisqu'il vise à exclure les Terres australes et antarctiques françaises, notamment les îles Éparses et l'île Juan de Nova, de l'interdiction de la recherche et de l'exploitation ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

C'est l'un des enjeux importants de ce texte, et plus particulièrement de cet article. J'appelle votre attention sur la nécessité d'une rupture avec le « métropolicentrisme », ou avec une vision trop hexagonale des choses. Nos outre-mer et notre domaine maritime – le deuxième au monde ; il s'étend sur près de 11 millions de kilomètres carrés – sont une grande chance pour notre pays. Mais encore faut-il le protéger. C'est certes une préoccupation constante depuis quelques années, mais il faut le faire efficacement et non se contenter d'une protection théorique, comme l'a fait votre prédécesseur, monsieur le ministre d'État – je pense notamment à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Je ne sais pas si M. le ministre d'État et mon collègue et ami Jean Lassalle parleront tout à l'heure de la vallée de l'Aspe, de l'ours, ou d'autres centres d'intérêt communs, mais je tiens à aborder un tout autre sujet : celui de notre vision pour le pays. La France se croit continentale et européenne, alors qu'elle est mondiale et maritime.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Nous prenons des décisions qui seront peut-être lourdes de conséquences : nous devrions être un peu plus prudents.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Une liberté de ton et de prise de parole ! Cet amendement, je l'ai déposé à titre personnel. Monsieur le ministre d'État, ce que j'ai dit n'est pas incohérent. Je vous rejoins, il est nécessaire de mettre en oeuvre les engagements pris dans l'accord de Paris pour développer les énergies renouvelables. J'ai dit hier en réunion de groupe combien j'y étais attaché, rappelant combien, dans ma propre commune, nous avions fait d'efforts en ce domaine. Nous devons avoir pour objectif commun de diminuer autant que possible la consommation d'hydrocarbures – chez nous comme partout dans le monde ! Car si nous faisons des efforts, mais que d'autres n'en font pas, la ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

De façon très directe, je dirai à M. Di Filippo qu'un cadre de reconversion possible pourrait être celui de l'archaïsme politique.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

On verra bien d'ici à 2040 quelles seront les conséquences ; il s'agit de montrer que ce texte ne va pas assez loin – ou trop loin.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Ou alors, ce serait considérer qu'exploiter les hydrocarbures serait propre et légitime ailleurs. Si l'on veut être cohérent et éviter tout procès en hypocrisie, nous devons adopter cet amendement qui vise à interdire les importations.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Nous ne savons pas encore quel sera l'état des progrès scientifiques en 2040, si de gros porteurs pourront voler grâce à l'énergie électrique ou si les grands navires pourront utiliser des énergies propres. Ce que je crois, c'est que lorsque l'on est engagé dans une voie, il faut être logique et aller jusqu'au bout. Il est vrai que nous ne produisons que 1 % de notre consommation d'hydrocarbures. Pour la cohérence de ce texte, et sans reprendre le parallèle que j'ai établi avec les OGM, j'estime que nous devrions aller au bout du bout de la logique : interdire non seulement l'exploration et l'exploitation, mais aussi l'importation.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Ainsi, chaque année, des millions de tonnes de tourteaux de soja sont importées et donc ingérées par le bétail dans de nombreuses régions. Il n'est pas cohérent d'imposer certaines règles sur notre sol et de laisser les autres faire le sale travail, si vous me permettez l'expression, en l'espèce la production de certains produits que nous utilisons. Je ne voudrais pas qu'un procès semblable à celui qui nous a été fait, certainement à juste titre, à propos des organismes génétiquement modifiés, nous soit fait à propos des importations de produits pétroliers sur lesquels porte l'article 3 ter. Tel est le sens de l'amendement que je défendrai tout à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Nous avions décidé alors – et j'ai regretté ce manque de cohérence – de ne pas aller au bout de cette logique, car si la production des organismes génétiquement modifiés est interdite dans notre pays, leur importation ne l'est pas.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Comme je l'ai dit tout à l'heure, nous devons légiférer avec cohérence. J'étais en 2005 vice-président de la mission d'information parlementaire sur les enjeux des essais et de l'utilisation des organismes génétiquement modifiés. Dans ce cadre, nous avons pris certaines dispositions importantes en matière de défense de l'environnement consistant à interdire les organismes génétiquement modifiés dans notre pays.

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Les enjeux relatifs à la transition, aux différents territoires qui seront touchés par la décision que nous allons vraisemblablement prendre, sont particulièrement importants, essentiels. Nous avons pris l'habitude de demander l'établissement de rapports dont la qualité laisse parfois à désirer, quand du reste ils sont produits. Nous devrons être vigilants, après le vote de cet article, sur le fait qu'il soit suivi d'effet. En dehors de ces considérations, je veux m'exprimer en tant que député du Tarn, qui a connu avec le bassin minier carmausin des schémas particulièrement hasardeux en matière de reconversion économique et industrielle. En la matière, ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 04/10/2017 : Fin de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Philippe Folliot

Je souhaite dire quelques mots à propos de ce texte en général et de cet article en particulier. Nous avons été, toutes et tous, particulièrement attentifs aux événements récents, notamment aux avancées de l'accord de Paris, qui ouvre des perspectives positives pour l'humanité. Pour autant, selon moi, nous ne devons pas légiférer uniquement sous le coup de l'émotion, tracer des perspectives sans en examiner les conséquences. J'ai déjà eu l'occasion de le souligner dans cet hémicycle au cours de précédentes législatures. Aussi, je défendrai, après l'article 3 ter, un amendement qui vise à mettre ce texte en cohérence avec d'autres enjeux importants. ...

Consulter