Tous les résultats

Affiner par date : entre juin 2017 et mars 2019

S'abonner aux résultats
de cette recherche

e-mail
par e-mail
Flux rss
par RSS

Rechercher par législature

Affiner la recherche

Filtrer par type de résultat

Filtrer par député

Filtrer par mot-clé

Résultats 1 à 50 sur 440 triés par date — trier par pertinence

Question orale du 05/03/2019 : Défense de la laïcité

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Nous vous demandons donc de condamner solennellement ces amalgames scandaleux et de clarifier très explicitement la position de votre gouvernement sur la laïcité.

Consulter

Question orale du 05/03/2019 : Défense de la laïcité

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Monsieur le Premier ministre, ces déclarations ont jeté un profond trouble chez nos compatriotes et dans votre propre majorité, alors que la défense de la laïcité devrait être une cause commune sur l'ensemble de nos bancs. Le Président de la République est lui-même extrêmement silencieux et ambigu sur ce thème de la laïcité.

Consulter

Question orale du 05/03/2019 : Défense de la laïcité

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

En essayant de comparer l'incomparable, ce député, comme d'autres de la majorité, refuse encore d'ouvrir les yeux sur la menace communautariste. En minimisant les dérives de l'islamisme politique, ces propos vont totalement à l'encontre de notre attachement viscéral à la laïcité, au respect de la dignité de la femme et à l'égalité homme-femme.

Consulter

Question orale du 05/03/2019 : Défense de la laïcité

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Comment peut-on mettre dos à dos les islamistes et les catholiques ? Je veux d'ailleurs avoir une pensée pour les deux gardiens sauvagement agressés ce matin par un détenu radicalisé.

Consulter

Question orale du 05/03/2019 : Défense de la laïcité

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Quel aveuglement coupable ! Au-delà d'un profond déni de réalité, tenir de tels propos publics est une faute morale qui rappelle les pires relents de l'islamo-gauchisme.

Consulter

Question orale du 05/03/2019 : Défense de la laïcité

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Cet amalgame proprement scandaleux a beaucoup choqué les Français. Quelques jours plus tard, un des députés de la majorité En Marche a fait de même en osant mettre sur le même plan le port du voile islamique et le port du serre-tête par les jeunes filles.

Consulter

Question orale du 05/03/2019 : Défense de la laïcité

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Ma question s'adresse à M. le Premier ministre. Il y a quelques jours, votre ministre chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes a, dans une interview, évoqué une convergence idéologique entre la Manif pour tous et le terrorisme islamique.

Consulter

Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire - Intervention le 16/01/2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Madame Smara Lungu, vous avez rappelé une des quatre missions de service public de La Poste : l'aménagement et le développement du territoire. Vous avez, à ce titre, évoqué le soutien de La Poste au dynamisme des villes moyennes et fait allusion au programme Action coeur de ville, dont l'objectif est de redynamiser les centres-villes en y implantant de nouveau, par exemple, des services publics. Pour faciliter et accélérer ce mouvement, La Poste envisage-t-elle d'être non plus propriétaire mais locataire de ses locaux ? Dans ma circonscription – à Nemours, commune dont j'ai été maire –, j'ai un dossier en attente concernant une opération de ce type. ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Vous voyez, monsieur le ministre, que nous sommes très nombreux à vous demander par le biais de ces amendements de supprimer cette hausse de la redevance pour pollutions diffuses qui va fortement frapper la profession agricole puisqu'elle représentera concrètement une augmentation de charges pour les agriculteurs, mes collègues vous l'ont dit, ce qui nécessairement limitera leurs capacités d'investissement dans de nouvelles pratiques agricoles et de ce fait freinera la transition écologique de l'agriculture française. Or ces dernières semaines ont montré qu'il convient au contraire de changer la façon de faire de la politique écologique en substituant au ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Monsieur le ministre, nous arrivons à un moment essentiel. Il est important que vous teniez l'engagement que vous aviez pris l'an dernier de ne pas modifier le montant de la taxe pour frais de chambre versée aux CCI. Il apparaît, au vu du contexte et compte tenu des propositions très claires de restructuration et de réorganisation que nous formulons dans notre rapport, que le montant de la taxe affectée aux CCI doit être maintenu à son niveau de 2018. Je pense sincèrement que vous pourriez faire ce geste pour permettre aux CCI de continuer leur restructuration. Celles-ci ont licencié beaucoup de personnel et, de ce fait, acquittent actuellement des frais ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

… de poursuivre la baisse des moyens des CCI, alors que nous avons besoin d'elles et qu'il est proposé, dans ce rapport, de mener une réorganisation dans les deux années à venir.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Nous avons travaillé de façon intensive et auditionné de nombreux représentants de CCI, qui ont tous relevé que la baisse de moyens engagée au cours du quinquennat précédent avait été très importante ; elle a été de 35 %, ce qui est énorme pour des organismes de cette taille. Établi à la suite de l'engagement que vous avez pris, ce rapport a mis en évidence un certain nombre de propositions qui permettraient aux CCI de continuer leur restructuration et leur réorganisation. Il s'agit notamment de les amener à fusionner et de rendre leur organisation plus opérationnelle. Or cela implique, monsieur le ministre, que vous n'engagiez pas une nouvelle baisse ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

J'interviens moi aussi au sujet des CCI, d'autant que j'ai conduit, avec deux collègues du groupe La République en marche, une mission d'information commune sur les chambres de commerce et d'industrie, après que vous avez déclaré l'année dernière, monsieur le ministre, que vous ne baisseriez pas la taxe affectée aux CCI.

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

L'article 29 prévoit un plafonnement annuel de la TICPE affectée à l'Agence de financement des infrastructures de transport de France – AFITF – à hauteur de 1,2 milliard d'euros. Compte tenu du besoin impératif de 600 millions d'euros supplémentaires, selon les préconisations du rapport de Philippe Duron, pour permettre seulement un entretien normal des infrastructures et le commencement des grands projets, il est proposé d'augmenter le plafond d'affectation de ce même montant. Lorsque les Français paient des taxes environnementales – les gilets jaunes vous l'ont dit – , ils veulent que les ressources qui en résultent soient effectivement affectées à ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Monsieur le secrétaire d'État, le Gouvernement s'entête dans cette fausse bonne idée du prélèvement à la source, comme il s'est entêté à maintenir la hausse de la taxe sur les carburants alors que l'opposition vous avait alertés des conséquences dès la première semaine d'examen du projet de loi de finances, un mois avant le début du mouvement des gilets jaunes, et vous voilà depuis obligés d'y renoncer. Aujourd'hui, l'opposition vous prévient des conséquences du prélèvement à la source, un mois avant la diffusion des fiches de paye de janvier prochain : si j'étais vous, j'écouterais. Quelle sera en effet selon vous la réaction des Français dans ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Trois leçons tirées du mouvement des gilets jaunes peuvent nous inspirer lors du vote de cet article. La première est celle du ras-le-bol fiscal des Français, qui croulent sous les impôts et les taxes et qui, pour certains, se serrent la ceinture dès le 15 du mois. La deuxième est celle de l'injustice fiscale dont souffre la classe moyenne. La troisième est que tout est fait dans la précipitation, à tel point que le présent projet de loi de finances ne présente à l'heure actuelle aucune des mesures annoncées. Dans l'attente de ces mesures, dont nous débattrons seulement jeudi soir, il en est une que vous pourriez adopter aujourd'hui. Le groupe Les ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Je crois au contraire que les Français ont parfaitement compris que votre politique écologique n'était que de l'enfumage et que la hausse des taxes sur les carburants n'allait pas décarboner la planète, mais simplement alimenter le réservoir du budget de l'État. Car, monsieur le ministre, quand on ne peut pas se passer de son véhicule pour aller travailler, ou de son engin de chantier pour faire son métier, on ne pollue pas moins, mais on paie plus. Face à la pression de la rue, vous avez fini par céder ; j'espère que vous avez retenu la leçon. Quant aux commentaires méprisants de M. Le Gendre, ils ont au moins le mérite de dire tout haut ce que votre ...

Consulter

Intervention en hémicycle le 18/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Monsieur le ministre, cela fait maintenant trois mois – avant même le début du mouvement des gilets jaunes – que nous vous demandons, avec mes collègues des Républicains, la suppression du triplement de la taxe carbone sur le gazole non routier. Le 17 octobre, j'avais d'ailleurs dénoncé dans l'hémicycle la brutalité de votre décision qui mettait en péril nos PME et TPE du secteur du BTP, et l'hypocrisie de votre pseudo-fiscalité verte. Durant des semaines, vous avez préféré camper sur vos positions, jugeant, comme M. Gilles Le Gendre, que votre politique était trop subtile…

Consulter

Intervention en hémicycle le 17/12/2018 : Projet de loi de finances pour 2019

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Ce sous-amendement a pour objet d'exclure la résidence principale du calcul de l'assiette de l'impôt sur la fortune immobilière. Vous savez, monsieur le ministre, que les Français sont attachés à leur résidence principale. Beaucoup rêvent de devenir propriétaires de leur appartement ou de leur maison. Or le taux de propriétaires en France est largement inférieur à la moyenne européenne. Avec l'IFI, vous pénaliserez tous les Français qui ont fait le choix d'investir dans l'immobilier depuis de nombreuses années. Ce sous-amendement vous offre l'occasion de leur donner une bouffée d'oxygène. Compte tenu des événements de ces dernières semaines, vous ...

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 14/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Mon amendement CF521 va dans le même sens. L'objectif est de changer notre façon de conduire la transition écologique, d'inventer des systèmes incitatifs plutôt que punitifs, d'accompagner les agriculteurs vers une production plus écologique.

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 14/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Nous avons rédigé un rapport sur l'évolution de la taxe affectée concernant les CCI. Compte tenu du contexte actuel de mouvements sociaux, les artisans et les commerçants auront besoin d'un accompagnement important de la part des CCI. Il serait regrettable de poursuivre en 2019 la réduction des efforts financiers consentis en faveur des CCI alors qu'elles seront obligées de déployer des moyens importants pour accompagner les commerçants et les artisans. Je fais donc écho à l'inquiétude exprimée par Mme Dupont. Un mot également sur l'Agence de financement des infrastructures de transport de France : en vertu de la loi sur le non-cumul des mandats, les ...

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 14/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Afin de répondre à des aléas dont l'ampleur et l'occurrence sont croissantes, les exploitants agricoles doivent disposer d'une trésorerie ad hoc. Il faut ainsi que la réserve de précaution puisse atteindre un plafond global égal à une année de chiffre d'affaires de l'exploitation établi selon la moyenne des cinq dernières années, et susceptible d'évoluer à la hausse en cas de développement de l'activité. S'il est supérieur à ce montant, le plafond de 150 000 euros proposé dans l'article 18 du projet de loi de finances pour 2019 peut être retenu par l'exploitant. Ce montant doit permettre de compléter l'intervention des autres outils de gestion des ...

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 14/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Dans le contexte social terrible que nous vivons, et alors qu'il faut s'attendre demain à un « acte V » des manifestations des gilets jaunes, le report d'une année du prélèvement à la source donnerait aux Français le temps de bien comprendre ce mécanisme. C'est d'autant plus nécessaire que le prélèvement à la source impose aux entreprises de collecter l'impôt à la place de l'État. Il va donc y avoir pour les Français un « mélange » entre la rémunération de leur travail et l'impôt qu'ils doivent payer. Le groupe Les Républicains avait proposé la mensualisation de l'impôt, qui présente l'avantage de s'opérer sur dix mois et non sur douze. Cela ...

Consulter

Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire - Intervention le 12/12/2018

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Votre rapport, dont je vous remercie, n'en traduit pas moins une certaine frilosité du CPO à l'égard des taxes affectées. La majorité des mesures proposées vont en effet dans le sens d'un encadrement restrictif. À la lumière de l'actualité et du mouvement des gilets jaunes, ces propositions vous paraissent-elles aller à contresens de l'histoire et des attentes des Français ? Nos concitoyens ont en effet été choqués d'apprendre que seulement 20 % de la hausse de la taxe sur les carburants était affecté au financement des infrastructures de transport, et que les 80 % restants étaient versés au budget général. Cet exemple démontre que les Français ...

Consulter

Question orale du 27/11/2018 : Gilets jaunes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

La première mesure qu'ils attendent est la suppression de la hausse des taxes sur les carburants. Il vous reste quinze jours pour agir. Les Français attendent le vote des députés : quelles consignes allez-vous leur donner ?

Consulter

Question orale du 27/11/2018 : Gilets jaunes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Pire, vous allez créer un énième comité Théodule, le Haut conseil pour le climat, bien évidemment financé par les impôts des Français.

Consulter

Question orale du 27/11/2018 : Gilets jaunes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Monsieur le Premier ministre, les Français ne vous parlent pas de fin du monde, mais de fin de mois. Et l'intervention du Président de la République ce matin ne répond en rien à leurs difficultés.

Consulter

Question orale du 27/11/2018 : Gilets jaunes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Si j'ai bien sûr une pensée pour les blessés parmi les forces de l'ordre et les manifestants, je tiens à rappeler que l'immense majorité des gilets jaunes a manifesté sans violences.

Consulter

Question orale du 27/11/2018 : Gilets jaunes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Votre attitude est irresponsable : vous avez laissé volontairement, ce samedi, les forces de l'ordre sans consigne claire face à ces casseurs. Vous avez laissé volontairement, ce même jour, dans l'espoir de retourner l'opinion publique contre eux, les gilets jaunes en difficulté face à ces événements inacceptables et la situation se dégrader.

Consulter

Question orale du 27/11/2018 : Gilets jaunes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

D'ailleurs, aucune des personnes arrêtées samedi n'était fichée comme appartenant à des groupes d'ultra-droite ou d'ultra-gauche. Votre seule stratégie est de diviser les Français pour masquer vos difficultés face à cette colère.

Consulter

Question orale du 27/11/2018 : Gilets jaunes

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Monsieur le Premier ministre, la souffrance des Français est réelle, et les fins de mois sont difficiles pour beaucoup d'entre eux. Depuis onze jours, nombre d'entre eux ont fait le choix d'enfiler un gilet jaune pour vous le dire. Depuis onze jours, vous ne cessez de minimiser leur action. Pire, vous avez même stigmatisé leur mouvement, ce samedi, lors des événements sur les Champs-Élysées ! « Peste brune », « séditieux » : vos ministres se sont livrés à des amalgames proprement scandaleux et inacceptables. Vous mélangez tout !

Consulter

Question orale du 27/11/2018 : Fiscalité écologique

Photo issue du site de l'Assemblée nationale ou de Wikipedia

Valérie Lacroute

Nous sommes tous favorables à la transition énergétique mais pas de cette façon !

Consulter